Jean Claude VANNIER / SALADE DE FILLES

Jean Claude VANNIER / SALADE DE FILLES

TM42974
10,00 €
AVEC LES FILLES  : Ilya BRONCHTEIN, Laetitia N'DIAYE et Alice VANNIER.
1 CD

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
Avec les filles: Ilya BRONCHTEIN, Laetitia N'DIAYE et Alice VANNIER.
 
Paroles et musique: Jean Claude Vannier
 Livret : 8 pages. Textes illustrés par l'auteur
 
TELERAMA fff
Pas calibré, pas à la mode. Largement référencé, et pourtant foncièrement hors cadre. Si on n'avait rien su de sa provenance, on se serait demandé longtemps d'où pouvait venir un pareil disque... Inédits des années 1970 ? Bande originale d'une comédie musicale jamais sortie ?
Salades de filles est la dernière création de Jean-Claude Vannier, musicien-référence de la chanson française (qui a notamment oeuvré sur le Melody Nelson de Gainsbourg), et qui poursuit dans la discrétion une carrière libre et protéiforme de chanteur, d'arrangeur, de compositeur et d'auteur. Cette fois, il a signé et arrangé une dizaine de titres pour trois jeunes femmes d'une vingtaine d'années, dont sa fille.
Chacune chante à son tour, ou unit sa voix à celle des autres, dessinant un album étrangement cinématographique, suite de saynètes souvent piquantes, aux échos gainsbouriens — ou plutôt vanniériens. La délicieuse énumération de jurons de Heureusement qu'on était jolies rappelle l'impertinence pointue d'une Brigitte Fontaine. La tension du Café de la discorde, autant jouée que chantée, en fait presque une pièce théâtrale. Le récit suspendu de School Girl's Day se fait inquiétant... Partout, l'origina­lité est relevée par celle des sons et des jouets musicaux que Vannier manie en adulte facétieux.
Aussi jeune que ses chanteuses. — Valérie Lehoux
 
    Le café de la discorde
    La vie en light
    Heureusement qu'on était jolies
    Laisse passer les babouins
    Ma petite philosophie
    Insolubles
    Ballade C33
    Même pas mal
    Opus 2
    School Girl's Day
    On est reparties
Musicien autodidacte, il apprend les rudiments de l'orchestration en potassant un « Que sais-je ? » à l'époque où il est encore ingénieur du son, notamment pour des musiciens arabes : l'influence de leur musique est déterminante dans son écriture des arrangements de cordes. Orchestrateur de Brigitte Fontaine (pour laquelle il compose Il pleut et Je suis inadaptée en 1968 sur le premier album solo de la chanteuse), il signe également les arrangements de Que je t'aime pour Johnny Hallyday, de Tous les bateaux, tous les oiseaux pour Michel Polnareff et de l'album Madame pour Barbara. Il collabore ensuite avec Serge Gainsbourg : ils composent ensemble le mythique album Histoire de Melody Nelson (1971). Toujours en compagnie de Gainsbourg, il réalise plusieurs musiques de films : Cannabis, La Horse, Slogan. Leur collaboration s'achève en 1973 avec le disque de Jane Birkin, Di Doo Dah, sur lequel Vannier compose plusieurs titres seul. À la même époque, on trouve son nom sur la pochette d'une foule de disques de variétés françaises, de Mike Brant (Laisse moi t'aimer) à Sylvie Vartan (Aime-moi), en passant par Gilbert Bécaud (M. Winter), ou encore Dalida (Ballade à temps perdu) et Yves Duteil… Il écrit aussi pour Françoise Hardy et surtout Michel Jonasz à qui il offre le tube Super Nana. On lui doit encore quelques albums pour Claude Nougaro parmi lesquels Plume d'ange et plusieurs collaborations avec Julien Clerc (Petits pois lardons), Enzo Enzo et Maurane (Juste une petite fille et Sur un prélude de Bach). Pour son premier album en tant qu'interprète (Jean-Claude Vannier, 1975), lui, qui orchestrait jusque-là magistralement les chansons des autres, décide d'en confier la direction musicale à l'un de ses confrères non moins talentueux, Michel Bernholc qui lui composera même la musique d'un titre remarqué du disque, Juste un promeneur. Il a enregistré depuis lors une demi-douzaine d'albums solos, en studio ou en public. En 2006, il participe à l'enregistrement de Libido, nouveau disque de Brigitte Fontaine Jean Claude Vannier dirige, pour la première fois en public, une réinterprétation de Histoire de Melody Nelson et L'Enfant assassin des mouches sur la scène du Théâtre Barbican, à Londres, le 21 octobre 2006. Après le succès au Théâtre du Barbican Londres, le spectacle "L'Enfant Assassin des Mouches & Histoire de Melody Nelson" renouvelle son expérience en France les 22 et 23 octobre 2008 à la Cité de la Musique, avec Claude Engel et Thomas Coeuriot (guitares), Herbie Flowers (basse), Graham Clark (violon électrique), Gérard Bikialo (piano), Pierre-Alain Dahan (batterie), Tanguy Allain (bombarde), Michel Musseau (bruiteur) ; L'Orchestre Lamoureux, le Jeune Chœur de Paris et de nombreux artistes invités : Alain Chamfort, Mathieu Amalric, Daniel Darc, Brigitte Fontaine, Brian Molko, Clotilde Hesme, Martina Topley Bird et Seaming To. Merci Wikipedia

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist