ROMAIN DIDIER / QUARTET
ROMAIN DIDIER / QUARTET
ROMAIN DIDIER / QUARTET

ROMAIN DIDIER / QUARTET

986692
14,17 €

EN PUBLIC 2007

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 

POUR REGARDER LA VIDÉO CLIQUEZ SUR LE BOUTON "VIDÉOS" CI-DESSUS

ENREGISTREMENT PUBLIC 2007


Les titres :

1 Mon écharpe grise. 3'44"
2 De source en ruisseau. 2'11"
3 Madame Untel. 2'37"
4 J’ai noté. 3'50"
5 C’est Kiradon. 2'54"
6 Insolente et infidèle. 3'34"
7 Je me souviens. 4'15"
8 Derrière ma Remington. 3'30"
9 Dans ma rue. 2'44"
10 Dix pieds sous terre. 2'03"
11 SDF. 2'39"
12 Station Émile Zola. 3'39"
13 La flemme. 3'11"
14 Je m’en vais léger. 3'22"
15 Au bout des rails. 4'13"
16 À quoi ça tient. 2'23"
17 Le train de 7 h. 3'07"
18 À des milliers d’années-lumière. 0'54"
19 Comme un truc à 2 temps. 2'40"
20 J’attends qu’ça mord. 2'49"
21 Libellules. 2'36"
22 Où vont les chevaux quand ils dorment. 3'56"
23 Aéroport de Fiumicino. 4'04"
24 D’Irlande. 3'03"

Les musiciens

Romain Didier : Chant, violon, direction artistique
Catherine Petit : Violon, choeurs
Thierry Garcia : Guitares, choeurs, coréalisation

Jean-François Ott : Violoncelle

Antoine Quinet : prise de son 

 

Romain Didier, de son vrai nom Didier Petit, né le 2 novembre 1949, est un chanteur français. Auteur-compositeur-interprète, il écrit aussi des chansons pour d'autres artistes. Biographie Né à Rome, à la villa Médicis, le 2 novembre 1949 lors d'une résidence de son père, Pierre Petit, prix de Rome de composition (il sera ensuite directeur de l'École normale de musique de Paris) et de sa mère, Christiane Castelli, cantatrice à l'Opéra Garnier (Opéra de Paris). Romain Didier, qui a choisi son prénom de scène en raison de son lieu de naissance, passe son enfance à Paris. Également réfractaire aux leçons de piano, il apprend à en jouer seul et devient en quelques années un pianiste autodidacte. Dans les années 1970, il devient pianiste de bar. Il est ainsi repéré par les éditions de Gilbert Bécaud qui lui proposent de travailler sur des orchestrations et de collaborer à la réalisation d'un album de Francis Lemarque. Cette rencontre sera déterminante pour la suite de sa carrière. Ses premières chansons, sur des paroles de son ami et complice Patrice Mithois, sont interprétées par Nicole Croisille en 1980 : « Allo Mélo » et « Ma folie »1. Cette même année, il sort chez RCA son premier album. Parallèlement, il compose des musiques de films et de spectacles. Il remporte ses premiers succès au début des années 1980 avec ses chansons Promesses promesses et Amnésie. En 1985, Romain Didier rencontre Allain Leprest, auteur-interprète d'une sensibilité artistique proche de la sienne, qui devient son ami et avec qui il entame une collaboration qui aboutira à la naissance de nombreuses chansons et de plusieurs albums. Très apprécié par ses pairs1, Romain Didier est convié par certains d'entre eux à orchestrer leur travail ou à leur écrire des chansons. Il met ainsi ses talents d'orchestrateur au service de Pierre Perret ou Yves Duteil et, bien sûr, d'Allain Leprest. Il écrit pour divers artistes, tels Annie Cordy, Isabelle Aubret et l'animateur de radio Jean-Louis Foulquier en 1993 (avec Allain Leprest) ou, plus récemment, Jean Guidoni, Enzo Enzo et Kent. Il est le compositeur de plusieurs opéras pour enfants, dont Pantin Pantine, en collaboration avec Allain Leprest pour le livret et les paroles, et Pinocchio court toujours avec Pascal Mathieu. Artiste discret, méconnu du grand public, Romain Didier est pourtant l'un des auteurs-compositeurs les plus prolifiques de la chanson française, comme en atteste la richesse de sa discographie. Il sera primé trois fois dans sa carrière par le grand prix de l'Académie Charles-Cros, en 1986 pour son double album Piano public, en 1997 pour l'album Romain Didier en concert et en 2007 dans la catégorie jeune public pour l'album Pinocchio court toujours. Chanteur au style sobre et au talent intemporel, attiré aussi bien par le piano-voix que par le jazz richement orchestré (en témoigne en 1999 l'album J'ai noté), Romain Didier offre un répertoire teinté de poésie et d'humanisme[réf. nécessaire]. Son dernier album en date De loin on aurait cru des oies... est sorti chez Chant du Monde en 2011. En 2015, le rappeur Brav reprend la chanson S.D.F. dans son album Sous France. Ce même titre est repris par Les Orgres de Barback dans leur album anniversaire « Concert des 20 ans » paru en 2014. Distinctions et récompenses 1985 : Prix Raoul Breton de la Sacem (Société des Auteurs Compositeurs) 1985 : Prix Georges Brassens au festival de Sète. 1986 : Prix Charles-Cros pour l'album "Piano public" 1997 : Prix Charles-Cros pour l'album "En concert" enregistré à Sarrebrück en Allemagne Discographie CD Albums studio [afficher] 1981 : Paroles et Musique [afficher] 1982 : Candeur et décadence [afficher] 1985 : Le Monde entre mes bras [afficher] 1988 : 88 [afficher] 1989 : Place de l'Europe [afficher] 1994 : Maux d'amour [afficher] 1999 : J'ai noté [afficher] 2003 : Délassé [afficher] 2005 : Chapitre neuf [afficher] 2011 : De loin on aurait cru des oies... Concerts [afficher] 1986 : Piano Public [afficher] 1997 : En concert [afficher] 2007 : Concert Quartet Rééditions et compilations [afficher] 1996 : Le meilleur de Romain Didier [afficher] 2003 : D'hier à deux mains Volume 1 [afficher] 2003 : D'hier à deux mains Volume 2 [afficher] 2003 : D'hier à deux mains Volume 3 [afficher] 2003 : Essentiel, compilation [afficher] 2016 : Dans ce piano tout noir Merci Wikipédia

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist