Et toujours...

ROLLINS

xxxx

WEST

NO

LESTER

LADIES

ETHEL

PARKER

BESSIE

BE BOP

DJANGO

GRAPPELLI

CHARBONNEL

SLIM

SLIM

MA

LIL

DINAH

CHAMPION

RUSSIE / CÉLÈBRES CHŒURS RUSSES Agrandir

RUSSIE / CÉLÈBRES CHŒURS RUSSES

LES CHŒURS DE RUSSIE 1930-1940
1 CD réédition

Plus de détails

995852

8,00 €

» Ajouter à ma liste de souhaits

Type de musique
VARIÉTÉS
  • VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 35 € DE COMMANDE
SONGS FROM RUSSIA "FAMOUS CHOIRS FROM THE 30's & 40's"
PRODUCED BY PHILIPPE ZANI
 
 1. LE TOURBILLON BLANC 2'27 LES CHOEURS DE L'ARMÉE ROUGE (DP) arr. : A. Alexandroff - solo : M. Pankow
 2. PLAINE, MA PLAINE (POLUCHKO) 3'08 LES CHOEURS DE L'ARMÉE ROUGE (Léon Knipper) arr. : A. Alexandroff - paroles :  Goussew - solo : M. K. Lemechko
 3. A VOROCHILOV 2'47 LES CHOEURS DE L'ARMÉE ROUGE  (A. Alexandroff / O. Kolitchev) arr. : A. Alexandroff: solo : Sakhtchinski
 4. LA VIE POUR LE TSAR 2'45 LE QUATUOR KEDROFF (Glinka)
 5. LES CLOCHES DE L'ÉGLISE DE NOVGOROD 2'41 LE QUATUOR KEDROFF (DP) arr. : Karnovich
 6. CHANT DES BOHÉMIENS 2'26 LES CHOEURS DE LA CHAUVE-SOURIS + l'Orchestre du VAUDEVILLE dir. M. S. KOGAN (DP) soli : Mmes Birse & Ershova
 7. BERCEUSE 2'22 LES CHOEURS DE LA CHAUVE-SOURIS + l'Orchestre du VAUDEVILLE dir. M. S. KOGAN (DP) soli : Mmes Birse & Ershova
 8. BARCAROLLE RUSSE 3'27 LES CHOEURS DE LA CHAUVE-SOURIS + l'Orchestre du VAUDEVILLE dir. M. S. KOGAN (Varlamoff) soli : Mmes Birse & Ershova, Mm Dedovitch & Shevtchenko dir. : M. Balieff
 9. AUTOUR DE LA VOITURE DE FOIN 3'22 LES CHOEURS DE LA CHAUVE-SOURIS + l'Orchestre du VAUDEVILLE dir. M. S. KOGAN (DP) choeur dir. : M. Balieff
10. L'ÉCHO DES VALLÉES 2'38 LES CHOEURS COSAQUES D'USCHAKOW (DP)
11. CHANT POPULAIRE UKRAINIEN 2'45 LES CHOEURS COSAQUES D'USCHAKOW (DP)
12. EY UCHNEM BURYAKI (Oh Hisse, les Gars) 3'19 LES CHOEURS COSAQUES DU DON dir. : Serge Jaroff (DP)
13. PLATOFF'S SONG 2'26 LES CHOEURS COSAQUES DU DON dir. : Serge Jaroff (DP)
14. TEBYEH BOGA KHVALEEM (Nous te Louons Seigneur) 2'59 Choeur de la cathédrale de la rue Daru, Paris XVII (D. Bortniansky)
15. DA VOSKRESNET BOKH (Que Dieu Ressuscite) 2'50 Choeur de la cathédrale de la rue Daru, Paris XVII (D. Bortniansky)
16. NOUS ALLONS VAILLAMENT AU COMBAT 3'03 (Kouvenine)
17. DEBOUT CAMARADE 2'14 (Dvechtchnikov)
18. SUR LA RIVIERE VOLGA (Fleuve Heros) 2'15 (Makarov - Welinski)
19. MGZAVROULI (Danse Georgienne) 2'25 (Mchvelidze)
20. CHANSON SUR STALINE 3'05 (Blanter - Sourkov)
21. CHANT DE LA PAIX du film "Rencontre Sur l'Elbe" 2'41 (Chostakovitch)
22. HYMNE SOVIÉTIQUE 3'12  LES CHOEURS DE L'ARMÉE ROUGE
 
 
SONGS FROM RUSSIA "FAMOUS CHOIRS FROM THE 30's & 40's" / EPM MUSIQUE
PRODUCED BY PHILIPPE ZANI
 
 
            La tradition orale russe évolue autour d'une vaste variété de thèmes : chants épiques et religieux, chansons historiques de brigands ou de prisonniers, proverbes et contes, chansons rituelles de saison, chansons de mariage et de divorce, théâtre et farces populaires...
             Aussi les choeurs a cappella ou accompagnés d'orchestres avec ou sans balalaïka se sont naturellement imposés au sein de cette tradition. Parmi les plus connus (pour avoir de nombreuses fois voyagé de par le monde) et les plus percutants, les choeurs formés au sein de l'armée russe : Les Choeurs de l'Armée Rouge, Les Cosaques du Don et Les Cosaques d'Uschakow...
            L'histoire des Cosaques (du turc Kazakh, homme libre), débute en Asie Centrale qui est sous domination turque, et en Moscovie. Le nom de cosaque est celui des populations nomades ou semi-nomades formées, à l'origine, de ces paysans réfugiés fuyant toute sujétion militaire et fiscale. Les Cosaques occupent les steppes de la Russie méridionale au XVe siècle. Ils forment plusieurs communautés militaires autonomes sous la conduite d'un hetman (chef). Une des plus importantes, la communauté des Cosaques du Don, s'établit sur le cour inférieur du Don. Ce fleuve tranquille de 1970 km de long vit un parfait contraste avec ses nouveaux locataires, qui reconnaissent la suzeraineté d'Ivan IV le Terrible. Tra-ta-ta-ta ! Les trompettes sonnent; après toutes ces années de conquêtes et les cosaques ayant pris la tête de deux insurrections paysannes de la Volga et de l'Oural, avec Stenka Razine (1669-1671) et Pougatchev (1773-1774), Catherine II supprime leurs pouvoirs, et les intègre à l'armée russe.
            Alors durant la première guerre, la Russie est en danger. L'appel monte de plus en plus et l'on entend le "Deutschland über alles" mêlé au "Dieu sauve le Tsar". Les cosaques se précipitent dans tous les pays où les hommes combattent. La guerre est à son apogée. Soudain retentit le cri : "A bas la guerre des peuples ! Vive la guerre des classes !". Les balles sifflent toujours, le sang coule encore... frères contre frères, rouges contre blancs. Puis des pays étrangers, et le froid, la faim, la maladie et la mort..."O camarades, ô Russie bien-aimée notre mère, ô toi Don consolateur." Des cosaques mourants murmurent encore leur amour pour le Don bien-aimé. Angoisse, nostalgie et désespoir... "O Dieu, délivre les croyants !"
Le Don tranquille frémit à nouveau et l'âme des cosaques revit dans les mélodies de leur patrie -- perdue, mais jamais oubliée. Guidés par leur chef, les cosaques s'avancent maintenant vers des victoires pacifiques. Les chants de la mère Russie ont remplacé les trompettes.
            La vie et les luttes des Cosaques ont inspiré de nombreux écrivains dont Gogol (Tarass Boulba), Tolstoï (Les Cosaques) et Cholokhov (Le Don Paisible).
            Les Choeurs de l'Armée Rouge entament les trois premières plages de cette anthologie, pour la finir avec l'hymne Soviétique. Entre-temps, pour l'ambiance, le camarade Lénine entame un appel à la même armée, à la fin de la troisième plage. Sur la deuxième surgit : "Plaine, ma plaine... Là où les chevaliers galopent, les jeunes filles pleurent. Leurs bien-aimés partent pour la guerre... les chevaux sont rapides et les sabres acérés. Les jeunes filles chantent lorsque leurs héros marchent sur l'ennemi... Les jeunes filles sèchent leurs larmes lorsque l'Armée Rouge fait retentir ses choeurs sur la plaine, l'immense plaine et sur la steppe infinie, et le long du fleuve le plus long d'Europe, la Volga où l'aigle vole près de la terre.
 
 
 
Philippe Zani
           
 
SONGS FROM RUSSIA "FAMOUS CHOIRS FROM THE 30's & 40's" / EPM MUSIQUE
PRODUCED BY PHILIPPE ZANI
 
Russian oral tradition blossoms out in a great variety of themes : epic and religious songs, bandits' or prisoners' laments, songs about seasons, weddings or divorces, popular plays or farces.
So it is hardly surprising that choirs, whether a capella or accompanied by bands with or without balalaikas, should have compelled recognition in this field. Among them, the booming choirs formed in the midst of the Russian Army are famous all over the world : The Choirs of the Red Army, the Cossacks of the Don and the Cossacks of Uschakow...
 The history of Cossacks, (from Turk Kazakh, free man), began in Central Asia, then under the Turkish yoke, and in Muscovy. Cossacks were nomadic or semi-nomadic country people allergic to any form of military or fiscal authority. In the XVth century, they lived in the steppes of southern Russia, forming several self-governing military communities led by a hetman (a chief). One of the most influential, the community of the Cossacks of the Don, settled along the lower course of the Don. This 1300 mile long, peaceful river was in sharp contrast with its new tenants who recognized Ivan the Terrible as their lord. Then blared the trumpets ! Led by Stenka Razine (1669-1671) and Pougatchev (1773-1774) these conquerors twice engaged peasants from the Volga and Ural into revolts : Catherine the Great retaliated by putting an end to the Cossacks' powers and integrating their soldiers into the Russian army. 
During World War I, Russia was in great danger. Clamors of war were louder and louder : "Deutschland über alles" mixed with "God save the Tsar". Bullets whistled by, blood gushed out, brothers fought against their own brothers, Reds against Whites, inside Russia and abroad, with cold, hunger, disease and death as companions... "O my companions, O beloved Russia, our mother, O Don, our solace". Dying Cossacks whispered their affection for the beloved Don. Distress, nostalgia and despair... "O God set your people free !"
Now the peaceful river ripples again and the Cossack's souls have come back to life through their country's melodies. Guided by their choirmaster, the Cossacks are now marching towards peaceful victories. Mother Russia's songs have superseded the trumpets.
The Cossacks' lives and fights have inspired many writers such as Gogol (Tarass Boulba), Tolstoï (The Cossacks) et Cholokhov (The peaceful Don). The choirs of the Red Army can be heard in the first three parts of this anthology; and they conclude it with the Soviet anthem. Meanwhile, Comrade Lenin makes a call to the same army, at the end of the third part. Here is the beginning of the second : "Plain, my plain, where knights gallop and maidens weep. Their beloveds go to war. Fleet are their steeds, and sharp are their sabres. The maidens sing while their heroes swoop down on their enemies. The maidens dry their tears when the Red Army's choirs boom across the huge plain and the endless steppe, along the Volga, Europe's longest river, where eagles fly low".

Rechercher

Voir tous les Artistes

MON COMPTE / MES INFOS / PARRAINAGE

BIOGRAPHIES

PayPal