Et toujours...

ROLLINS

xxxx

WEST

NO

LESTER

LADIES

ETHEL

PARKER

BESSIE

BE BOP

DJANGO

GRAPPELLI

CHARBONNEL

SLIM

SLIM

MA

LIL

DINAH

CHAMPION

Benny GOODMAN / SWING MUSIC Agrandir

Benny GOODMAN / SWING MUSIC

2 CD - 39 TITRES / THE KING OF SWING AND HIS BIG BAND 1939 - 1946

Plus de détails

R324

6,00 €

Prix réduit !

-40%

10,00 €

» Ajouter à ma liste de souhaits

Artiste
Benny GOODMAN
Type de musique
JAZZ
  • VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 35 € DE COMMANDE

CD 1

1 HONEYSUCKLE ROSE            3’03’’
A Razaf – F. Waller
2 SOMEBODY STOLE MY GAL   3’01’’
L. Wood
3 HOW HIGHT THE MOON          2’52’’
Hamilton - Lewis
4 CHERRY                                    2’57’’
D. Redman
5 THE EARL                                  2’32’’
M. Powell
6 SCARE CROW                           2’02’’
B. Goodman
7 MY OLD FLAME                         3’09’’
A. Johnston – S. Coslow
8 CLARINET A LA KING                2’53’’
E. Sauter
9 THE DARKTOWN STRUTTERS’ BALL    2’23’’
S. Brooks
10 SIX FLATS UNFURNISHED      3’14’’
R. Malby
11 AFTER YOU’VE GONE              3’12’’
H. Creamer – T. Layton
12 GOTTA BE THIS OR THAT        5’52’’
S. Skylar
13 CLARINADE                               2’39’’
M. Powell
14 FASCINATING RHYTHM            2’58’’
G. & I.  Gershwin
15 RATTLE AND ROLL                    3’16’’
C. Basie – B. Goodman – B. Clayton
16 SWING ANGEL                           3’10’’
B. Goodman – B. Clayton
17 ALL THE CATS JOIN IN              3’07’’
Gilbert – Wilder - Sauter
18 OH, BABY
O. Murphy
 
CD 2
 
1 SOMETIMES I’M HAPPY               3’45’’
I. Caesar – C. Grey – V. Youmans
2 KING PORTER SROMP                 3’11’’
Jelly Roll Morton
3 BODY AND SOUL                          3’33’’
E. Heyman – R. Sour – F. Eyton – J. Green
4 GOOD BYE                                     3’31’’
G. Jenkins
5 I HOPE GABRIEL LIKES MY MUSIC   3’08’’
D. Franklin
6 SWINGTIME IN TE ROCKIES         3’16’’
B. Goodman – J. Mundi
7 THESE FOOLISH THINGS REMIND ME OF YOU   2’36’’
J. Strachey – Holt Marvell
8 MOONGLOW                                   3’26’’
W. Hudson – E. Delange – I. Mills
9 BUGLE CALL RAG                           2’56’’
B. Meyers – J. Pettis – E. Schoebel
10 JAM SESSION                                3’00’’
J. Mundy
11 GOODNIGHT MY LOVE                 3’11’’
M. Gordon – H. Revel
12 I WANT TO BE HAPPY                   2’41’’
V. Youmans – I. Caesar
13 ROSETTA                                        2’43’’
E. Hines – W. H. Woode
14 SING, SING, SING                          8’44’’
L. Prima
15 ROLL’EM                                         3’16’’
M. L. Williams
16 LIFE GOES TO A PARTY               3’08’’
H. James  B. Goodman
17 LULLABY IN RHYTHM                   3’36’’
B. Goodman – E. Sampson / C. Profit – W. Hirsch
18 WRAPPIN’ IT UP                             3’04’’
F. Henderson
19 BUMBLE BEE STOMP                    3’02’’
F. Henderson – W.H. Woode
20 AND THE ANGELS SING                3’14’’
J. Mercer – Z. Elman
21 OPUS 3 /4                                        2’57’’
B. Goodman – L. Hampton

Les enregistrements

CD 1
1 : Jimmy Maxwell, Johnny Martel, (tp), Red Ballard, Vernon Brown, Ted Vesely (tb), Benny Goodman (cl), Toots Mondello, Buff Estes (as), Bus Bassey, Jerry Jerome (ts), Fletcher Henderson (p), Arnold Covey (g), Artie Bernstein (b), Nick Fatool (dm), 1939
3 : idem mais avec Irvin Goodman (tp) et Johnny Guarnieri (p)
2 : Alec Fila, Jimmy Maxwell, Irvin Goodman (tp), Cootie Williams (tp), Lou McGarity, Cutty Cutshall (tb), Benny Goodman (cl), Gus Bivons, Skippy Martin (as), Georgie Auld, Jack Henderson (ts), Bob Snyder (bs), Fletcher Henderson (p), Mike Bryan (g), Artie Bernstein (b), Harry Jaeger (dm), 1940
6 : Idem mais avec Les Robinson (as) et Pete Mondello (ts), Johnny Guarnieri (p), et Dave Touch (dm)
4 : Billy Butterfield, Jimmy Maxwell, Irvin Goodman, Cootie Williams (tp), Lou McGarity, Cutty Cutshall (tb), Benny Goodman (cl), Les Robinson, Gus Binova (as), Georgie Auld, Pete Mondello (ts), Skippy Martin (bs), Johnny Guarnieri (p), Mike Bryan (g), Artie Bernstein (b), Dave Tough (dm), 194
5 : Billy Butterfield, Jimmy Maxwell, Cootie Williams,  Al Davis (tp), Lou McGarity, Cutty Cutshall (tb), Benny Goodman (cl), Skippy Martin, Clint Neagly (as), Vido Musso, George Berg (ts), Chuck Gentry (bs), Mel Powell (p), Tom Morgan (g), Morty Stuhlmaker (b), 1941
7-8 : Idem mais avec Sidney Cattlet (dm), Peggy Lee (voc) 1941
9 : Jimmy Maxwell, Al Davis, Bernie Privin (tp), Lou MacGarity, Cutty Cutshall (tb), Benny Goodman (cl), Clint Neagley, Sol Kane (as), Vido Musso, George berg (ts), Chuck Gentry (bs), Mel Powell (p), Tom Morgan (g), Sid Weiss (b), Ralph Collier (dm) 1941
10 : Jimmy Maxwell, Lawrence Stearns, Tony Faso (tp), Lou McGarity, Charlie Castaldo (tb), Benny Goodman (cl), Hymie Schertzer, Clint Neagley (as), Jon Walton, Leonard Sims (tbs), Bob Poland (bs), Mel Powell (p), Dave Barbour (g), Clint Hill (b), Hud Davies (dm), 1942
11 : Ros Eldridge, Yan Lawson, Mickey MacMickle (tp), Vernon Brown, Ward Silloway (tb), Benny Goodman (cl), Reggie Merrill, Hymie Schertzer (as), Art Rollini, Wolffe Tayne (ts), Ernie Caceres (bs), Teddy Wilson (p), Tommy Kay (g), Gene Traxier (b), Specs Powell (dm), 1944
12 : Vince Badale, Al Cuozzo, Tony Faso, Stan Fishelson (tp), Trummy Young,  Eddie Aulino, Chauncey Welsch (tb), Benny Goodman (cl), Aaron Sachs, Ray Belier (as), Stan Kosow, Al Epstein (ts), Danny Banks (bs), Charlie Queener (p), Mike Bryan (g), Slam Stewart (b), Morey Feld (dm), Red Norvo (vib), 1945
13 : Idem mais avec Frank Le Pinto (tp) , Bill Shune (as), Clyde Lombard (dm), 1945
14 :Tony Faso, Johnny Best, Conrad Gozzo, Louis Mucci (tp), Kai Winding, Chauncey Welsh, Dik Le Fave (tb), Benny Goodman (cl), Bill Shine, Gerry Sanfino (as), Stan Getz, Emmet Carl (ts), Danny Bank (bs), Charlie Queener (p), Mike Bryan (g), Barney Spieler (b), Morey Feld, 1945
15 Idem mais avec Bernie Privin , Billy Butterfield (tp), Peanuts Hucko (ts), Mel Powel (p), et Buddy Rich (dm), 1945
16 :Bernie Privin, Johnny Best, Brody Schroff, Manny Klein (tp), Lou McGarity, Hoyt Bohannon (tb), Benny Goodman (cl), Bill Shine, Gerry Sanfino (as) Stan Getz, Gish Gilbertson (ts), Danny Bank (bs), Mel Powel (p), Mike Bryan (g), Barney Spieler (b), Ralph Collier (dm), 1946
17 : Idem mais avec Nate Kazebier (tp), Eddie Benson (tb)
18 Idem que 17 mais avec Jimmy Blake (tp) Cutty Custhall (tb), John Prager (as), Cliff Strickland (ts), Louis Belson (dm), 1946
 
 
 
CD 2

1-2 : Arrangements Fletcher Henderson. Victor 1935
3 : Benny Goodman Trio. Victor 1935
4 : Arrangements Gordon Jenkins. Victor 1935
5 : Gene Krupa And His All Stars Band Benny Goodman (cl), Roy Eldridge (tp), Chu Berry (ts), Allan Reuss (g), Jess Stacey (p), Israel Crosby(b), Gene Krupa (dm). Victor 1936
6 : Arrangements Jimmy Mundi. Victor 1936
7 : Helen Ward (Vocal). Victor 1936
8 : Benny Goodman Quartet. Victor 1936
9-10 : Arrangements Jimmy Mundi. Victor 1936
11 : Ella Fitzgerald (vocal). Victor 1936
12-13 : Arrangements Fletcher Henderson. Victor 1937
14 : Arrangements Jimmy Mundi. Victor 1937
15 : Arrangement Mary Lou Williams. Victor 1937
16 : Arrangement Harry James. Victor 1937
17 : Arrangement Eddie Sauter. Victor 1938
18-19 : Arrangements Fletcher Henderson. Victor 1938
20 : Martha Tilton (vocal). Arrangements Jimmy Mundi. Victor 1937
21 : Benny Goodman Quartet. Lionel Hampton (vb). Victor 1939

Benny Goodman
L'histoire du grand orchestre de Benny Goodman est relativement longue, un des épisodes les plus cruciaux mérite d'être rapporté, puisque le clarinettiste reste associé dans toutes les mémoires à la "Swing Music", lui-même étant le "King of Swing". La tournée qui conduisit Goodman et ses hommes jusqu'à Los Angeles avait été désastreuse et comme le chef n'avait pas envie de s'adonner au sirop musical, à la variété gentiment rythmée qui semblait plaire à tous, l'avenir de l'ensemble était fort compromis. Mais le 21 août 1937, l'orchestre connut un triomphe inattendu au Palomar  Ballroom  de Los Angeles, devant une foule de jeunes qui réagit avec enthousiasme au swing trépidant.
Assurément, la swing music était dans l'air et la date avancée plus haut doit être surtout considérée comme symbolique. Néanmoins, et c'est ce qui nous importe, il faut retenir que Benny Goodman, "lançant" la swing music avait tenté d'incorporer un maximum d'éléments noirs au jazz de son ensemble et qu'il avait toujours proclamé son amour pour le vrai jazz. Sa dette envers les Noirs, quant au grand orchestre est tellement manifeste que, non content d'appliquer un maximum de recettes du chef d'orchestre noir Fletcher Henderson, il finit par l'employer en tant qu'arrangeur. "Fletcher, dit Goodman, était très en avance sur son temps. Sans lui, j'aurais sans doute eu un très bon orchestre mais bien différent de ce qu'il est devenu."
L'année 1940 correspondit à un important changement pour l'ensemble de Goodman. Le clarinettiste qui venait d'être opéré d'une sciatique et était resté trois mois éloigné de la scène monta une toute nouvelle formation et selon certains ce fut la meilleure qu'il eut jamais, pas la plus célèbre, mais tellement fascinante. Elle comportait une pléiade de merveilleux solistes, qui se cotoyèrent ou se succédèrent  : le trompettiste Cootie Williams, qu'il avait ravi à l'orchestre de Duke Ellington en y mettant le prix ; Billie Butterfield, autre trompettiste, avait auparavant fait le bonheur d'Artie Shaw. Quant à Charlie Christian le guitariste avait révolutionné l'art de la guitare dans le jazz, et sa guitare amplifiée libéra toute une génération de guitaristes, celle qui s'illustrerait dans le bebop. Mel Powell au piano (également remarquable arrangeur), constitua aussi une recrue de choix (ici nous trouvons parmi ses plus beaux travaux d'écriture  pour Goodman : The Earl, Clarinade et Darktown Strutter's Ball). Big Sid Catlett fut un des plus grands batteurs noirs des années 30; quant à Dave Tough, il n'avait guère de rivaux à l'époque chez les Blancs. Il choisit pour principal arrangeur Eddie Sauter, musicien blanc, qui apporta de nouvelles couleurs à la palette de l'ensemble, sans lui faire  perdre un iota de swing.
Goodman fut un des moins touchés par la période de guerre (les restrictions matérielles, l'appel sous les drapeaux de nombreux musiciens), qui porta un coup sévère aux grandes formations. Et même à partir de 1945, lorsque la plupart d'entre elles accusèrent le  poids des changements des goûts du public, ("ils jouaient bien trop fort, quand on est bon, on n'a pas besoin de se soucier des modes", tel fut le verdict de Goodman, peu charitable à l'égard de ses collègues), le clarinettiste continua à tourner, imperturbable. On vit bientôt débarquer dans son orchestre des jeunes et parmi les plus doués, dont Stan Getz.
Si Goodman maintint sa grande formation c'est simplement parce qu'elle lui procurait un plaisir qu'il ne trouvait pas ailleurs; même les petites formations avec lesquelles il se produisait ne pouvaient remplacer le big band. Il avait toutes les qualités du chef, il savait imposer une grande discipline à son ensemble et ne laissait rien passer. Mais comme tout cela ne visait que la perfection… François Billard.

Rechercher

Voir tous les Artistes

MON COMPTE / MES INFOS / PARRAINAGE

BIOGRAPHIES

PayPal