Magali NOËL / FAIS-MOI MAL JOHNNY

Magali NOËL / FAIS-MOI MAL JOHNNY

986968
10,00 €
LES SUCCÈS DE MAGALI NOËL / 1 CD COLLECTION ROUGE & NOIR

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
POUR REGARDER LES VIDÉOS CLIQUEZ SUR LE BOUTON "VIDÉOS" CI-DESSUS OU SUR "VIDÉOS" EN HAUT LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE
 
1 Fais-moi mal Johnny          2’21’’
Boris Vian / André Goraguer
 
2 Au voleur    2’32’’            
F. Veran / R. Gall
 
3 Johnny Guitar         2’45’’ 
Pierre Delanoë / P. Lee Barbour – V. Young
du film Johnny Guitar
 
4 Le rififi        2’57’’
Philippe-Gérard / Larue
du film Du rififi chez les hommes
 
5 Que nous est-il arrivé ?     2’23’’
M. Stuart / U. Minucci – R. Bravard
 
6 Si tu m’aimais         2’49’’
René Clair / Georges Van Paris      
du film Les Grandes manœuvres
 
7 Mon a, mon amour                        3’11’’
Boris Vian / Michel Legrand           
 
8 J’aime valser dans tes bras           3’19’’ 
J.J. Vital / N. Glanzberg
du film Chantage
 
9 Un coup de foudre (I love my baby)       2’16’’
Pierre Delanoë / B. Green – H. Warren
 
10 Mon oncle Célestin          3’23’’
Boris Vian / Claude Bolling 
 
11 Nous avions vingt ans     3’01’’
Boris Vian / Alain Goraguer
 
12 Alhambra-Rock    2’34’’
Boris Vian / Alain Goraguer
 
13 Rock des petits cailloux   2’32’’
Boris Vian / André Goraguer
 
14 Pan, pan, pan ,poireaux pomm’ de terre          3’13’’
Boris Vian / André Goraguer
 
15 Oh ! (C’est divin) 3’20’’
Boris Vian / H. Arno Simon
 
16 Strip-Rock             2’16’’
Boris Vian / André Goraguer
 
17 Oh si y avait pas ton père           2’36’’
Boris Vian / Henri Salvador
 
18 Eh ! Mama            2’34’’
Boris Vian / Henri Salvador

Magaly Noëlle Guiffray
27/06/1931 – 23/06/201

Née de parents diplomates, elle passe son enfance en Turquie, où elle étudie le chant, la musique et la danse. À 16 ans elle chante déjà dans les cabarets et dans des revues. Elle arrive en France en 1951, suit alors des cours d’art dramatique et commence une carrière au théâtre et au cinéma. Elle s’impose rapidement au cinéma grâce à son interprétation dans Du rififi chez les hommes (de Jules Dassin), Razzia sur la chnouf (d’Henri Decoin avec Jean Gabin) , Les grandes manœuvres… Elle se marie avec le comédien Roberto Risso, qu’elle suit en Italie… Et c’est à Rome qu’elle rencontre Federico Fellini qui l’engage pour son film La dolce vita. Suivent Satyricon et Amarcord et elle devient l’un des symboles sexuels de Federico Fellini ! (et de bien d’autres).
En 1955, dans sa loge lors du tournage du film Du rififi chez les hommes, elle fredonne le thème du film, Jules Dassin lui demande de l’interpréter. Lors de l’audition chez Philips Jacques Canetti (directeur artistique) est également sous le charme et demande à Boris Vian de lui écrire des chansons et de l’aider dans sa carrière de chanteuse… Il lui fera chanter les premiers rocks en français, dont Fais-moi mal Johnny, censuré et interdit à la radio ! Magali Noël tournera plus de 120 films et sera toujours fidèle à la chanson et à Boris Vian.
 

 
 
Magaly Noëlle Guiffray 27/06/1931 – 23/06/2015 Née de parents diplomates, elle passe son enfance en Turquie, où elle étudie le chant, la musique et la danse. À 16 ans elle chante déjà dans les cabarets et dans des revues. Elle arrive en France en 1951, suit alors des cours d’art dramatique et commence une carrière au théâtre et au cinéma. Elle s’impose rapidement au cinéma grâce à son interprétation dans Du rififi chez les hommes (de Jules Dassin), Razzia sur la chnouf (d’Henri Decoin avec Jean Gabin) , Les grandes manœuvres… Elle se marie avec le comédien Roberto Risso, qu’elle suit en Italie… Et c’est à Rome qu’elle rencontre Federico Fellini qui l’engage pour son film La dolce vita. Suivent Satyricon et Amarcord et elle devient l’un des symboles sexuels de Federico Fellini ! (et de bien d’autres). En 1955, dans sa loge lors du tournage du film Du rififi chez les hommes, elle fredonne le thème du film, Jules Dassin lui demande de l’interpréter. Lors de l’audition chez Philips Jacques Canetti (directeur artistique) est également sous le charme et demande à Boris Vian de lui écrire des chansons et de l’aider dans sa carrière de chanteuse… Il lui fera chanter les premiers rocks en français, dont Fais-moi mal Johnny, censuré et interdit à la radio ! Magali Noël tournera plus de 120 films et sera toujours fidèle à la chanson Magali Noëlle Guiffray, dite Magali Noël, née le 27 juin 19311, à Izmir (Turquie) et morte le 23 juin 2015 à Châteauneuf-Grasse (Alpes-Maritimes), est une actrice et chanteuse française. Elle est notamment connue pour son interprétation de la chanson Fais-moi mal Johnny de Boris Vian et pour ses rôles dans plusieurs films de Federico Fellini. Biographie Enfance, formation et débuts Née de parents français travaillant dans le service diplomatique, Magali Noëlle Guiffray vit en Turquie jusqu'en 1933. Après avoir étudié le chant, la musique et la danse, elle débute à 16 ans comme chanteuse de cabaret et se produit ensuite dans des revues. Venue en France, elle suit les cours d'art dramatique de Catherine Fontenay4 et commence une carrière au théâtre et au cinéma. Magali Noël se fait remarquer en 1955 dans le film Du rififi chez les hommes de Jules Dassin. Elle impose progressivement ses talents de comédienne au tempérament de feu dans Razzia sur la chnouf d'Henri Decoin, Les Grandes Manœuvres de René Clair, Elena et les Hommes de Jean Renoir. Luciano Emmer, Marina Vlady, Magali Noël et Bernard Fresson à Schiphol le 1er juin 1960, en marge du tournage de La Fille dans la vitrine. Elle prend une nouvelle dimension en incarnant l'un des symboles des fantasmes sexuels de Federico Fellini dans La dolce vita (1960), Satyricon (1969) et surtout Amarcord (1973), où elle campe l'inoubliable Gradisca, pin-up de province. Malgré un rôle notable dans Z de Costa-Gavras, Palme d'or à Cannes en 1969, et de grands succès au théâtre, elle retient moins, par la suite, l'attention des producteurs. Elle retourne alors avec succès au music-hall. Une nouvelle génération de réalisateurs lui donne ensuite des rôles à la mesure de sa sensibilité : Chantal Akerman (Les Rendez-vous d'Anna, 1978), Claude Goretta (La Mort de Mario Ricci, 1983), Tonie Marshall (Pentimento, 1989), Andrzej Żuławski (La Fidélité, 2000), Jonathan Demme (La Vérité sur Charlie, 2002)... En 1986, elle interprète le rôle de la logeuse dans la comédie musicale Cabaret mise en scène par Jérôme Savary. En 1992 elle joue « Julia Bertyl », une cantatrice célèbre, dans Les Cœurs brûlés, saga estivale de TF1. En 1996, dans le film documentaire retraçant une partie de la carrière du peintre rouennais Marcel Peltier5 dont elle est devenue amie, elle dit le portrait de Marcel, texte rédigé par le critique d'art normand Daniel Fleury. En octobre 1996, elle est sur la scène de la Comédie des Champs-Élysées où Michel Fagadau et Jean-Claude Vial lui laissent carte blanche pour un Soleil blanc, spectacle musical exclusivement consacré à Jacques Prévert « parce qu’il croit en la jeunesse. […] Son immense tendresse me touche profondément. Son souci de défendre sans cesse les « petits » de l’existence, de ne tolérer aucune forme d’oppression. Sa folie, sa provocation, sa férocité, son humour et… sa douceur me fascinent. » À cette occasion, 13 poèmes sont mis en musique pour la première fois pour « ce regard sur la vie entre rêve et réalité. » Fais-moi mal Johnny Sa carrière de chanteuse est marquée par la célèbre et audacieuse chanson Fais-moi mal Johnny, écrite par Boris Vian et composée par Alain Goraguer en 1956, reprise dans le film Le fauve est lâché en 1959. Ce morceau est l'une des premières chansons rock 'n' roll chantées en français, d'ailleurs interdite à l'époque à la radio à cause de ses paroles jugées trop osées. Magali Noël a une fille, Stéphanie Vial-Noël, d'un premier mariage avec l'acteur Jean-Pierre Bernard et deux garçons qu'elle a adoptés lors d'un second mariage. Son premier époux, Jean-Pierre Bernard repose à ses côtés dans le cimetière d'Entrechaux (Vaucluse). Filmographie Cinéma 1951 : Demain nous divorçons de Louis Cuny : Jeanne 1951 : Seul dans Paris d'Hervé Bromberger : Jeanette Milliard 1953 : Deux de l'escadrille de Maurice Labro 1954 : Mourez, nous ferons le reste de Christian Stengel : Françoise 1955 : Le Fils de Caroline chérie de Jean Devaivre : Térésa 1955 : Chantage de Guy Lefranc : Denise 1955 : Razzia sur la chnouf d'Henri Decoin : Lisette 1955 : Du rififi chez les hommes de Jules Dassin : Viviane 1955 : Les Grandes Manœuvres de René Clair : Thérèse 1956 : OSS 117 n'est pas mort de Jean Sacha : Muriel Rousset 1956 : Les Possédées de Charles Brabant : Pia Manosque 1956 : Elena et les Hommes de Jean Renoir : Lolotte 1957 : Assassins et Voleurs de Sacha Guitry : Madeleine Ferrand 1958 : La Loi de l'homme (È arrivata la parigina) de Camillo Mastrocinque : Yvette 1958 : Le désir mène les hommes de Mick Roussel : Nathalie 1958 : Si le roi savait ça de Caro Canaille : Arnaude 1958 : Le Piège de Charles Brabant : Cora Caillé 1958 : Le Train de 8h 47 —Film resté inachevé— de Jack Pinoteau 1958 : Des femmes disparaissent d'Édouard Molinaro : Coraline Merlin 1958 : Ça n'arrive qu'aux vivants de Tony Saytor : Gloria Selby 1958 : Oh ! Qué mambo de John Berry : Viviane Montero 1958 : Le fauve est lâché de Maurice Labro (Elle chante uniquement la chanson du film) 1959 : L'Île du bout du monde d'Edmond T. Gréville : Jane 1960 : Gastone de Mario Bonnard : Sonia 1960 : Boulevard de Julien Duvivier Jenny Dorr 1960 : A qualcuna piace calvo de Mario Amendola : Marcella Salustri 1960 : Marie des Isles de Georges Combret : Julie 1960 : La dolce vita de Federico Fellini : Fanny 1960 : Noi siamo due evasi de Giorgio Simonelli : Odette 1961 : Le Sahara brûle de Michel Gast : Léna 1961 : La Fille dans la vitrine (La ragazza in vetrina) de Luciano Emmer : Chanel 1961 : La Loi de la guerre (Legge di guerra) de Bruno Paolelli : Olga 1961 : Jeunesse de nuit (Gioventù di notte) de Mario Sequi 1961 : Dans la gueule du loup de Jean-Charles Dudrumet : Barbara Yabakos 1961 : En pleine bagarre (Mani in alto) de Giorgio Bianchi 1961 : Le Jeu de l'assassin (de) (Mörderspiel) d'Helmut Ashley : Eva Troger 1962 : Le Secret de d'Artagnan (Il Colpo segreto di d'Artagnan) de Siro Marcellini : Carlotta 1963 : Totò et Cléopâtre (Toto e Cleopatra) de Fernando Cerchio : Cleopatra 1963 : Queste pazze pazze donne de Marino Girolami 1963 : Tempête sur Ceylan (Das Todesauge von Ceylon) de Gerd Oswald et Giovanni Roccardi : Gaby 1963 : L'Accident d'Edmond T. Greville : Andréa 1964 : I marzianni hanno dodici mani de Castellano et Pipolo : Mathilde Bernabei 1964 : La Traite des blanches de Georges Combret : Louisa 1964 : Requiem pour un caïd de Maurice Cloche : Éva 1964 : Oltraggio al pudore de Silvio Amadio : la sœur de Giovenella 1964 : Dernier Tiercé de Richard Pottier : Lydia 1965 : La Corde au cou de Joseph Lisbona : Clara 1965 : Aventure à Beyrouth (La Dama de Beirut) de Ladislao Vajda 1968 : Le Mois le plus beau de Guy Blanc : Claudia 1969 : Z de Constantin Costa-Gavras : la sœur de Nick 1969 : L'Astragale de Guy Casaril : Annie 1969 : I marziani hanno dodici mani : Matilde Bernabei 1969 : Satyricon de Federico Fellini : Fortunata 1970 : Edipeon de Lorenzo Artale 1970 : Tropique du Cancer (Tropic of Cancer) de Joseph Strick : la princesse 1970 : Les Brebis du révérend (Kyrkoherden) de Torgny Wickman : la comtesse 1970 : Le Tombeur (The Man Who Had Power Over Women) de John Krish : Mme Franchetti 1970 : Ciao Federico ! - Documentaire de Gideon Bachmann : Elle-même 1971 : Le Goût de la vengeance (Le Belve) de Gianni Grimaldi 1971 : Un prêtre à marier (Il prete sposato) de Marco Vicario : Signora Bellini 1972 : Racconti proibiti... di niente vestiti de Brunello Rondi 1972 : Le P'tit vient vite de Louis-Georges Carrier : La garde-malade 1973 : Amarcord (Amarcord) de Federico Fellini : Gradisca, la coiffeuse 1975 : La Bagarre du samedi soir / La saison des assassins (Il tempo degli assassini) de Marcello Andrei : Rossana 1975 : Paolo Barca, maestro elementare, praticamente nudista de Flavio Mogherini 1975 : La Banca di Monate de Francesco Massaro 1977 : Stato interessante de Sergio Nasca 1978 : Les Rendez-vous d'Anna de Chantal Akerman : Ida 1980 : Le Chemin perdu de Patricia Moraz : Maria Tonelli 1982 : Qu'est-ce qui fait courir David ? d'Élie Chouraqui : Sarah, la mère de David 1983 : Les Années 80 - Documentaire de Chantal Akerman : Elle-même 1983 : La Mort de Mario Ricci de Claude Goretta : Solange 1985 : Diesel de Robert Kramer : Mickey 1985 : Vertiges de Christine Laurent : Constance 1986 : Exit-exil de Luc Monheim : Solange 1989 : La Nuit de l'éclusier (Die nacht des Schleusenwarts) de Franck Rickenbach : Hélène Belloz 1989 : Pentimento de Tonie Marshall : Maddeleine 2000 : La Fidélité (Fidelity) d'Andrzej Żuławski : la mère de Clélia 2000 : Regina Cœli de Nico D'Alessandria : Regina 2002 : La Vérité sur Charlie (The Truth About Charlie) de Jonathan Demme : la femme mystérieuse en noir 2003 : Rien que du bonheur (Les bras m'en tombent) de Denis Parent Wikipédia

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist