• Promo !
  • Nouveauté
Victor HUGO / JE RESPIRE OÙ TU...

Victor HUGO / JE RESPIRE OÙ TU PALPITES /COLLECTION NOS ENCHANTEURS

987226
14,17 €
1 CD - 22 TITRES / VICTOR HUGO / COLLECTION NOS ENCHANTEURS / AVEC GÉRARD MOREL, KARIM KACEL, GÉRARD PIERRON, ANNE SILA, VALENTIN VANDER, ENZO ENZO...
.

 

VICTOR HUGO 

CHANTÉ PAR AVEC GÉRARD MOREL, KARIM KACEL, GÉRARD PIERRON, ANNE SILA, VALENTIN VANDER, ENZO ENZO...

.

COLLECTION NOS ENCHANTEURS 

Il pourrait, par défaut, ne plus être qu’un auteur à succès de nos boîtes à livres, celles qui offrent la culture à toutes les bourses, surtout celles percées, et participent à leur manière à cette idée qu’est l’éducation populaire. Les pages flétries des livres de poche nous restitueraient pour un dernier tour de piste son Notre-Dame de Paris, sa Légende des siècles et son Art d’être grand-père. Mais le vieil Hugo, tonnant de son exil, est loin d’être obsolète : à bien observer, il est même omniprésent dans tous les recoins de nos vies, des soubresauts de la pensée et des heurts de notre monde.

                  L’Homme-siècle fut, on le sait, écrivain, l’un des plus importants de la littérature mondiale (savons-nous qu’à sa la mort le Brésil décréta trois jours de deuil national ?). Il fut poète, dramaturge, romancier, homme politique et intellectuel engagé. Dessinateur aussi. Et, le saviez-vous, auteur de chansons : certaines le furent intentionnellement, d’autres le devinrent.

                  Longtemps, on a prétendu qu’il avait interdit qu’on dépose des notes au pied de ses vers. Nos vieux instituteurs nous l’ont dit ; universitaires et conférenciers le professent encore sans jamais avoir songé à vérifier ce dire apocryphe, les sots.

                  Si Hugo n’est pas chanteur, il est chanson. Il fut même, en alternance avec Gustave Nadaud – un des plus populaires auteurs et interprètes du XIXe siècle –, le président d’honneur du Caveau Stéphanois, la première société chantante de province. Hugo fut chanson de son vivant (sur une musique d’Hippolyte Monpou, son Gastibelza fit un mémorable tube, bien avant que Brassens , cent dix-sept ans après, y adjoigne une toute autre partition). Il l’est bien plus encore de nos jours.

                  Qui est attentif au présent à ce que vit et produit la chanson, dans sa diversité, non forcément dans son écume commerciale, ne peut que constater la place de plus en plus prépondérante que prend l’auteur des Contemplations et des Misérables.

                  Ce disque, sixième volume de la Collection NosEnchanteurs, nous en offre une fidèle photographie (art né au siècle d’Hugo soit-dit en passant) : tous les thèmes ou peu s’en faut ont été traités par le poète-écrivain. On le constatera à l’écoute de ces vingt-deux titres, dérisoire échantillon de son grand art. Et, pour la plupart, ce ne sont pas ici de vieux chanteurs issus des cabarets de la Rive Gauche ou d’ailleurs qui interprètent Hugo mais bien la jeunesse de la chanson qui en retrouve presque sa genèse, sa source.


LES TITRES

1               Écrit après la visite d'un bagne              Chanson plus Bifluoré

2               Je ne songeais pas à Rose                    Pascal Rinaldi

3               Je respire où tu palpites                         Pierre Antoine

4               La fiancée du timbalier                           Malicorne

5               Quand nous habitions tous ensemble    La Green Box

6               Demain des l'aube                                  Anne Sila

7               L'amant qui chante et pleure                  Gérard Morel

8               J'ai mal dormi                                          Fred W

9               Autre guitare                                            Bertrand Pierre

10            J'aime l'araignée                                      Jacques Mayoud

11            Le vent de la mer                                     Valentin Vander

12            La chose la meilleure                               Enzo Enzo

13            Aime et ne désespère pas                       Yves Vessière

14            Elle vient de ce Brésil                               Frédéric Pagès

15            Où vont les belles filles ?                          Alain Bert

16            Après la bataille                                         Oscar Philéas

17            Le mot                                                        Noof

18            La chanson du spectre                               La Bergère

19            La chanson de Maglia                                Karim Kacel

20            Les Djinns                                                  Jean-Marie Loubry & les millynards

21            Sous les arbres profonds                           Samir Barris

22            Rondeau de la nature                                Gérard Pierron

VICTOR HUGO (1802 - 1885) On ne présente pas Victor Hugo… Encore n’est-il peut-être pas tout à fait inutile de mettre les points sur certains “ i ”, dans la mesure où tout le monde connaît la fameuse phrase, certainement apocryphe, selon laquelle l’auteur des “ Chansons des rues et des bois ” aurait interdit que l’on déposât de la musique aux pieds de ses vers. Or, l’Histoire montre que le poète a toujours été sensible, sinon à la musique du moins à la chanson… ; et si nombre de ses poèmes, éparpillés dans plusieurs recueils, portent le nom de “ Guitare ” ou de “ Chanson ”, ses romans contiennent maintes bribes de chansons (l’exemple le plus fameux restant la rengaine de Gavroche, dans Les misérables), et ses pièces de théâtre comportent presque toujours des scènes chantées : complaintes, ballades, sérénades, etc. Outre le fait que Victor Hugo ait souvent affirmé que son seul rival, sur la scène littéraire d’une époque qu’il domina à la fois de son immense talent, de son écrasante personnalité et de son engagement politique, était le chansonnier Pierre-Jean de Béranger - ce qui tendrait quand-même à prouver qu’il ne considérait pas la chanson comme un genre négligeable - nombre de ses poèmes furent mis en musique de son vivant ; c’est-à-dire avec son accord formel. Parfois, même, par plusieurs compositeurs successifs, pour un même texte. Ce qui ne l’empêchait d’ailleurs pas d’user d’humour et de causticité, lorsqu’il pensait avoir affaire à de jeunes coqs un peu trop imbus de leur talent… Ainsi répondit-il à l’un d’eux, sollicitant maladroitement l’autorisation de mettre de la musique sur un de ses poèmes : “ Je croyais qu’elle y était déjà ! ” Il y eut également quelques refus spectaculaires, comme lorsque le poète interdit à Verdi de faire un opéra à partir d’Hernani ; mais le vrai motif était que le compositeur envisageait de changer certains vers, pour mieux les plier à sa musique ; ce qui, aux yeux d’Hugo, constituait un véritable outrage à son œuvre. Se passant de l’autorisation réclamée, Verdi fit écrire un livret en italien, sur lequel il composa un Ernani (sans “ h ”) qui fut immédiatement considéré comme un plagiat. Verdi devait récidiver, une dizaine d’années plus tard, avec Rigoletto, ouvertement inspiré d’un autre drame historique de Victor Hugo : Le roi s’amuse. Ce qui - l’on s’en doute - ne fit rien pour améliorer les relations entre les deux hommes, et conforta Hugo dans sa méfiance à l’égard des musiciens. Au point que, si jamais le poète a pu proférer la célèbre interdiction de mettre de la musique sur ses vers, c’est vraisemblablement sous l’emprise de la colère, en ces circonstances déplaisantes. Car, pour le reste, Hugo montrera souvent une grande générosité à l’endroit des jeunes compositeurs lui demandant respectueusement l’autorisation de chanter ses poèmes. Ainsi écrivit-il à Ernest Combes, en avril 1879 : “ Je vous autorise, Monsieur, à publier avec votre Musique la “ Chanson du jeune temps ” et les couplets d’“ Eviradnus ”, à la seule condition, s’il y a vente, succès et bénéfice, de vouloir bien fixer, au chiffre qui vous paraîtra équitable, mon droit d’auteur, et le donner aux pauvres… ” Marc Robine BIBLIOGRAPHIE (sélective) Poésie Odes et ballades Les Orientales Les Feuilles d’automne Les Chants du crépuscule Les Voix intérieures Les Rayons et les ombres Les Contemplations Les Chansons des rues et des bois L’Année terrible L’Art d’être grand-père Les quatre vents de l’Esprit Les Châtiments La Légende des siècles Théâtre Cromwell Hernani Ruy Blas Les Burgraves Romans Notre-Dame de Paris Les Misérables Les Travailleurs de la mer Quatre-vingt-treize

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Product added to wishlist