• -40%
Colette MAGNY / DE MELOCOTON À KEVORK

Colette MAGNY / DE MELOCOTON À KEVORK

6702697
11,40 € 19,00 € -40%
Temps restant
ÉDITION 20° ANNIVERSAIRE / 3 CD

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
CD 1 – Melocoton et Viva Cuba
1 Blues ras la trompe (Colette Magny – Colette Magny) 3’ 30
2 J'ai le tournis (Colette Magny – Michel Précastelli) 1'19
3 Melocoton (Colette Magny –Colette Magny) 1'36
4 La parole doit sortir du cœur (Colette Magny – Michel Précastelli) 1'44
5 900 miles (Woody Guthrie) 3'08
6 Le ventre blanc du corbeau (Colette Magny – Michel Précastelli) 1’45
7 La terre acquise (Colette Magny – Colette Magny) 3'15
8 L'eau, c'est la souffrance des femmes (Colette Magny – Michel Précastelli) 1’57
9 Viva Cuba (Colette Magny – Colette Magny) 3’ 00
10 Le beurre et la frite (Colette Magny – Colette Magny) 2’ 26
11 4 C… (Colette Magny – Colette Magny) 2’ 52
12 Le temps des oiseaux (Colette Magny – Colette Magny) 2’ 30
13 Saint-James lnfirmary (Primrose) 2'17
14 Je suis majeure (Colette Magny – Colette Magny) 1’ 28
15 Love me tender (Vera Matson - Elvis Presley) 2'22
16 Rap'toi d'Ià que je m'y mette* (Colette Magny - Michel Précastelli) 17’ 22
L’équipe musicale :
Colette Magny : Guitare (1, 9 à 12, 14)
Free Jazz Workshop de Lyon soit Rémy Gevron, Patrick Vollat : Piano ; Louis Sclavis : Saxophone soprano, clarinette basse ; Christian Ville : Batterie ; Jean Mereu : Trompette ; Jean Bolcato : Contrebasse (1)
Michel Précastelli : Direction musicale, Piano, Synthétiseurs (2 à 8, 13, 15, 16)
Marc-Michel Le Bévillon : Contrebasse (2 à 8, 13, 15, 16)
François Laizeau : Batterie, Percussions (2 à 8, 13, 15, 16)
Xavier Cobo : Saxophone ténor (2 à 8, 13, 15, 16)
Danièle Dumas : Saxophone soprano, Clarinette basse (2 à 8, 13, 15, 16)
Philippe Nadal : Violoncelle (2 à 8, 13, 15, 16)
Frédéric Viscomte : Violon (2 à 8, 13, 15, 16)
Thierry Cadé : Violon (2 à 8, 13, 15, 16)
Jacques Borsarello : Alto (2 à 8, 13, 15, 16)
Mickey Baker : Guitare (9 à 12, 14)
Jean-Louis Vial : Basse (9 à 12, 14)
 
* Avec les participations, dans Rap’toi d’là que je m’y mette, de
François Chambert (Saxophones) ; Didier Brassac pour Du gris (E. Dumont – L. Benech) ; Francesca Solleville pour Les chants des hommes (N. Hikmet – A. Grassi) ; d’un quatuor à cordes pour À Colette (M. Précastelli) dirigé par Michel Précastelli.
Enregistré en 1975 par Robert Prudon au Studio Résonances (1)
Enregistré en août 1991 par Dominique Samarcq au Studio Sysmo Records (2 à 8, 13, 15, 16)
Enregistré en septembre 1963 par Verchère au Studio Wagram 2 (9 à 12, 14)
 
CD 2 – Kevork ou le délit d’errance
1 J’irai boiler dans les hurles (Colette Magny / Michel Précastelli) 1'57
2 Quand j’étais gamine (Colette Magny / Colette Magny) 2’35
3 Toune beni beni - Viens ici, petite brebis (Colette Magny / Colette Magny) 4’13 °
4 Ici les petits bateaux (Colette Magny / Colette Magny) 3'57
5 Caqueta (Colette Magny / Colette Magny) 3'41
6 Sphinx de nuit (Colette Magny / Colette Magny) 3'15
7 J’irai boiler dans les hurles II (Colette Magny / Michel Précastelli) 2'50
8 Rosa de l’amour et des jardins (Colette Magny / Colette Magny) 2'54
9 Fils de Bahia (Colette Magny / Michel Précastelli) 5'05
10 Lorsque le mil (Conte anonyme) 1'04 *
11 Kevork (Colette Magny / Michel Précastelli) 2’13
12 Les multinationales déboisent (Colette Magny / Michel Précastelli) 2'24
13 Habiter la mer (Colette Magny / Colette Magny) 3'05
14 Chanson gastronomique (Colette Magny / Michel Précastelli) 1'23
15 La danse des écus (Colette Magny / Michel Précastelli) 1'30
16 Exil (Colette Magny / Colette Magny) 1’33
17 Mustapha (Colette Magny / Colette Magny) 4'57
18 Rift Valley (Colette Magny / Colette Magny) 3'47
19 J’irai boiler dans les hurles III (Colette Magny / Michel Précastelli) 1'47
20 Kankadzein 1' 52 (Improvisation)
L’équipe musicale :
Michel Précastelli : Direction musicale et Piano
Aldo Romano : Batterie
Hélène Labarrière : Contrebasse
Jean-Paul Batailley : Percussions
César Stroscio : Bandonéon
Richard Foy : Flute et Saxophones
Denis Colin : Clarinette basse
Philippe Nadal : Violoncelle
Reine S. : Voix °
Samia Dahmane : Voix  *
Enregistré en mai 1989 par Dominique Samarcq au Studio Sysmo Records
P 1989 CMP / Colette Magny Promotion
 
CD 3 – Pena Konga et Oink - Oink
PENA KONGA
1 Homme Singe (Colette Magny / Anne-Marie Fijal ) 2'17
2 King-Kong (Colette Magny / Anne-Marie Fijal )  2'30
3 Marche ou crève (Colette Magny / Anne-Marie Fijal )  4'15
4 L'Exil (Colette Magny / Colette Magny)  2’ 10
5 Je rase les murs (Colette Magny / Anne-Marie Fijal )  3'13
6 Salem (Colette Magny / Anne-Marie Fijal )  3'09
7 Chronique du Nord (Colette Magny / Colette Magny)  8'28
8 Répression (Colette Magny / Colette Magny)  5'44
OINK - OINK
9 Babylone (Colette Magny / François Tusques)  3'55
10 Cherokee (Colette Magny / François Tusques)  5'20
11 Djoutche (Colette Magny / François Tusques)  6'10
12 Libérez les prisonniers politiques (Colette Magny / Léon Francioli)  3'50
13 Camarade curé (Colette Magny / Colette Magny)  3'00
L’équipe musicale :
Anne-Marie Fijal : Piano (1 à 6)
Colette Magny : Guitare (1 à 6, 7, 8, 13)
Beb Guérin : Basse, Percussions (8, 10, 13) ; Basse (9, 11, 12) 
Barre Philips : Basse, Percussions (8, 10, 13)
Bemard Vitet : Trompette (9 à 12)
Juan Valoaz : Alto (9 à 12)
François Tusques : Piano (9 à 12)
Noël Mc Ghee : Batterie (9 à 12)
Choeurs des prêtres basques. Extrait du disque Gogor (13)
Enregistré par Dominique Samarcq au Studio Sysmo Records

Ce triple CD rend compte des diverses formes d’écriture pratiquées par Colette Magny — de la forme classique de « La terre acquise » ou de « Quand j’étais gamine » à celle affranchie des contraintes chansonnières de « Salem » ou de « Chronique du Nord ».  Une seconde parution discographique abordera ses mises en musique de textes dont elle n’est pas l’auteure afin de compléter ce survol d’un itinéraire sans équivalent dans la chanson française. Nul compromis chez cette femme où l’exigence artistique est toujours au service de sa profonde empathie envers les déshérités de l’existence. 

 
(Paris, 1926 - Selgues-sur-Seye, 1997 ) auteur, compositeur et interprète. Quitte à 36 ans sa place de secrétaire bilingue à l'OCDE pour se lancer dans la chanson. Découvre le blues et se passionne pour les peuples en lutte : Chante Cuba, le socialisme, la révolution, le racisme. Considérée dangeureuse de par ses forte prises de position sans concession ("Chronique du Nord", "Aurons-nous point la paix ?") et son engagement politique explicite ("Vietnam 67", "les Cages à tigre", "Mai 68"), ne montera qu'un fois sur une grande scène et ne fera que très peu d'apparitions à la télé ou même à la radio. Son seul tube, "Melocoton" (1963) est un blues sur le racisme vu à travers des yeux d'enfant. Travaille par ailleurs la forme, la voix, le mot, la musique et impose le free-jazz ("Feu et rythme" - 1971, "Répression" - 1972), s'entourant de complices chercheurs de sonorités (Workshop free jazz pour Transit, le groupe Dharma pour Visage-village essayant également d'intégrer l'univers musical à une création plastique (spectacle à la Cartoucherie de Vincennes en 1976 illustré par des peintures et sculptures de Monique Abecassis). Jusqu'en 1981, s'est trouvé un fidèle public de militants dans les innombrables fêtes de gauche à l'affiche desquelles elle a chanté, puis revient au jazz en 1983 avec l' album : Chansons pour Titine (1983). Parmi ses héritières : Catherine Ribeiro, Mama Béa Tekielski Colette Magny, née le 31 octobre 1926 à Paris et morte le 12 juin 1997 à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), est une chanteuse et auteure-compositrice-interprète française. Biographie Fille de Georges Magny, chef de service de maison d'alimentation, et de Fernande Collas, Colette Magny est née le 31 octobre 1926 dans le 4e arrondissement de Paris. Initialement secrétaire bilingue pour l'OCDE, elle publie son premier album studio à l'âge de 38 ans. Par son allure, son style, ses textes rebelles et ses engagements, Colette Magny est un personnage singulier de la chanson contemporaine. Souvent délaissée par les médias, elle trouve la notoriété, dans les années 1960, avec un répertoire beaucoup inspiré par le blues et le jazz et surtout grâce à sa chanson à succès Melocoton (1963). Appuyant sa voix grave sur des textes engagés d'écrivains (Louis Aragon, Amiri Baraka, Lewis Carroll, Victor Hugo, António Jacinto, Max Jacob, Antonio Machado, Pablo Neruda, Rainer Maria Rilke, Arthur Rimbaud) ou de politiques (Che Guevara, José Martí, Agostinho Neto), elle s'est aussi préoccupée des problèmes de ce monde : album Vietnam 67 d'une période contestataire ; Kevork, en 1991, où elle dénonce les injustices, les inhumanités et le péril écologique. Elle vit les dernières années de sa vie à Verfeil-sur-Seye (Tarn-et-Garonne) et y fonde l'association culturelle , dont le festival Des Croches et la Lune a fêté ses 20 ans en 2007. Discographie Albums studio [afficher] 1965 : Melocoton [afficher] 1966 : Avec [afficher] 1967 : Vietnam 67 [afficher] 1969 : Magny 68-69 [afficher] 1970 : Feu et rythme [afficher] 1972 : Répression [afficher] 1974 : Transit [afficher] 1981 : Thanakan [afficher] 1983 : Chansons pour Titine [afficher] 1989 : Kevork, ou le délit d'errance [afficher] 1991 : Inédits 91 Super 45 tours (EP) [afficher] 1963 : Melocoton [afficher] 1964 : La Rose de Rilke [afficher] 1964 : La Fin de tout [afficher] 1964 : Frappe ton cœur [afficher] 1965 : Le Mal de vivre [afficher] 1974 : Snarkose Collaborations et participations 1958 : Des classiques du Jazz, avec Gilles Thibaut (morceaux Black and Blue , de Fats Waller, et Mack the Knife, de Kurt Weill) 1975 : Chili, un peuple crève, avec Maxime Le Forestier et Mara[Qui ?] (Le Chant du Monde) 1976 : Visage-Village, avec Lino Léonardi et le Dharma Quintet (Le Chant du Monde) 1979 : Colette Mâgny, je veux chaanter, avec les enfants de l'Institut médico-pédagogique de Fontenoy-le-Château (Le Chant du Monde) 1983 : Cahier d'une tortue, avec Sylvie Dubal (Le Chant du Monde) 1987 : Tous des Johnny ! , de Liselotte Hamm et Jean-Marie Hummel 1990 : Berceuses du monde entier (Le Chant du Monde) 1991 : Urgent Meeting d'Un drame musical instantané (GRRR) 1993 : Marazul de Michel Precastelli Filmographie 1964 : Le Temps d'une nuit, de Francis Bouchet 1969 : Rhodia 4x8, du Groupe Medvedkine Wikipédia

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist