Gilbert MONTAGNÉ CHANTE Gilbert BÉCAUD
Gilbert MONTAGNÉ CHANTE Gilbert BÉCAUD

Gilbert MONTAGNÉ CHANTE Gilbert BÉCAUD

5721362
5,00 €
LE DUO ÉVÉNEMENT : BÉCAUD CHANTE EN DUO AVEC MONTAGNÉ "QUAND ON EST MUSICIEN"

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
POUR REGARDER LES VIDÉOS CLIQUEZ SUR LE BOUTON "VIDÉOS" CI-DESSUS OU SUR "VIDÉOS" EN HAUT DE LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE

Tout est parti d'une pépite enregistrée il y a bien longtemps sur musicassette : "Quand on est musicien" chanté en duo par Gilbert Montagné et Gilbert Bécaud. À partir des bandes originales ont a mixé la voix de Gilbert Bécaud avec celle de Gilbert Montagné lors de l’enregistrement de cet album. Le résultat est stupéfiant et donne une chanson tendre et actuelle qui reflète la grande amitié respectueuse qui liait les deux artistes.

              POUR ÉCOUTER DES EXTRAITS DES TITRES ALLEZ EN BAS DE PAGE
 
1 C’est en septembre
2 Le jour où la pluie viendra
3 Quand tu danses
4 L’indifférence
5 Je t’appartiens
6 Viens danser
7 Je reviens te chercher
8 Et maintenant
9 Je partirai
10 Nathalie
11 Quand on est musicien
en duo avec Gilbert Bécaud
 
Viens voir le musicien !

Mon premier contact avec Gilbert Bécaud remonte à... un demi- siècle ! À l'époque, se souvient Gilbert Montagné, je devais avoir 11 ou 12 ans. À la maison, nous aimions tous Bécaud et entendre résonner ses chansons nous ravissait mon frère, ma sœur et moi. Un jour, pour me faire une surprise et un plaisir qu'elle sait immense, ma mère m’entraîne à L'Olympia où Gilbert se produisait. Fouler le sol de ce temple emblématique de la chanson, je n'y pensais même pas. Et je faisais bien car nous n'avions pas les moyens de nous offrir deux places. Pas du genre à se démonter au guichet, maman demande une faveur : qu'on nous laisse entrer à titre gracieux ! Elle rêvait sans doute mais sa pugnacité a fini par être payante. On nous a accordé le droit d’écouter la première chanson, Le Rideau rouge. Pas une de plus ! Je n'en ai pas perdu une miette. J'ai senti les odeurs du velours, j'ai été frappé par les guitares électriques, la magie du lieu et l'énergie de l'artiste. Je savais qu'on le surnommait M. 100 000 volts et j'ai eu l'occasion de me figurer ce que cela pouvait représenter le jour où, en vacances sur les plages du Nord que mon père adorait, nous avons fait une halte dans un petit café. En m'approchant trop près du juke-box, j'ai pris un coup de jus. Je me suis aussitôt dit : « Là, c'est du 110 volts, alors Bécaud et ses 100 000 volts, ça doit être quelque chose ! »
Je l'ai appris, bien des années plus tard, de sa propre bouche : Gilbert avait su qu'un petit garçon aveugle qui se destinait, comme lui, au métier de musicien, avait désiré assister à son spectacle...
 
 
Gilbert Montagné : « L'âme de Gilbert Bécaud a plané au-dessus de ma tête »
 
Bécaud a joué un rôle déterminant dans votre vie d'artiste !
Oui. Avec Eddy Mitchell et Johnny Hallyday, Bécaud est un des rares chanteurs qui m'a donné envie de faire ce métier ! Je me souviens qu'à la maison, on écoutait un 78 T de Gilbert dans notre appartement du 20è. Après l'épisode de L'Olympia (Cf. encadré « Viens voir le musicien ») où maman m'emmène l'applaudir, 15 ans passent. Devenu musicien, je le croise rapidement à plusieurs reprises. Puis, un jour, il m'appelle et me propose une chanson Quand on est musicien, écrite avec le parolier Pierre Delanoë. La maquette de notre duo reste dans les tiroirs... 
 
Ce duo est un vrai trésor. On vous encourage à l'extraire de sa cachette ?
On en a parlé avec Nikole, ma coproductrice de petite femme pour Toucher Musique, et Christian de Tarlé d'EPM et cela s'est imposé comme une évidence. J'avais cette envie en moi. J'ai tout de suite appelé Gaya, le fils aîné de Bécaud que je connaissais ainsi que Kitty sa dernière épouse. Ils m'ont donné leur feu vert et j'ai aussi informé par écrit les enfants de Pierre Delanoë. J'ai tenu à ce que toutes les personnes concernées sachent que c'était pour moi un privilège. Une fois en studio, j'ai tout de suite senti que Gilbert me donnait son OK. Sinon, je ne l'aurais pas fait ! D'ailleurs, sa voix retravaillée, « nettoyée », procure l’impression étrange et émouvante qu'il est là. Bien sûr, elle n'est pas aussi clean qu'en studio, mais c'est une voix qui semble venir d'Ailleurs.
 
C'est difficile de chanter le répertoire de M. 100 000 volts ?
Non, pas quand on l'interprète avec le cœur et sans chercher à imiter. Cela n'aurait eu aucun intérêt, ni pour moi ni pour le public. Bécaud chantait très bien ses chansons ! Le jour où la pluie viendra est plus jazzy, Je t'appartiens, plus soul, Et maintenant, plutôt bluesy... D'ailleurs, j'en connaissais beaucoup mais pas toutes ! Et c'est très bien ainsi car je les ai découvertes, pour certaines, et redécouvertes, pour la plupart.
 
Cet album, c'est un peu un hommage !
C'est beaucoup de choses à la fois. Un hommage au grand Bécaud, un cadeau que j'ai envie de faire aux amoureux de la chanson française et que je me fais à moi aussi, pour être honnête ! J'ai été heurté du silence pesant des médias pendant ces 15 ans et, par voie de conséquence de leur manque de reconnaissance envers ce grand artiste-compositeur. Ce défaut de mémoire, il était temps d'y remédier !
 
Tout s'est déroulé à merveille, paraît-il !
Oui, jamais il n'y a eu l’ombre d’une galère. Cet album -ça arrive peu souvent- a été réalisé dans les meilleures conditions possibles.
Le public -celui de Bécaud, le vôtre- sera étonné de l'originalité de l'album !
Oui, il découvrira mes « couleurs » ; Gilbert, lui, les comprenait parfaitement. En interprétant Quand tu danses, j'ai senti un vibrato spécial. Jamais je n'avais porté une note de cette matière ! J'y vois un signe.
 
 
Que retiendrez-vous de cette aventure artistique ?
Je suis heureux et fier. D'une certaine façon, on s'est mutuellement épaulés, accompagnés, Gilbert et moi. C'est comme si nous ne nous étions jamais perdus de vue. Tout au long de l'enregistrement, j'ai senti l'âme de Gilbert planer au-dessus de ma tête.
 
« La rencontre magique de deux pianistes, de deux énergies ultra-communicatives »  
 
Christian de Tarlé (EPM), coproducteur de l'album Gilbert Montagné chante Bécaud, nous plonge dans les coulisses de cet album-événement. Il évoque les deux grands musiciens dont on découvre le duo inédit signé Pierre Delanoë !
 
Quand et comment avez-vous connu Gilbert Montagné ?
Je le connais depuis plus de 20 ans. J’avais, pour le compte d’Universal Music, racheté les droits des enregistrements de plusieurs albums des années 80 à Baby Record et j’avais édité une compilation - en partenariat avec le magazine Platine ! - qui s’était vendue à plus de 800 000 exemplaires.
 
Un tel projet semble s'inscrire dans l'ADN d'EPM !
Notre maison existe depuis 30 ans. Elle a été fondée par Léo Ferré et François Dacla. Son but ?Porter haut les couleurs de la chanson française. Quoi de plus jouissif et enthousiasmant dans un label «  chanson française » que de réunir ces deux « mastodontes » que sont Bécaud et Montagné ! 
 
Quelle est l'origine de cette aventure ? 
La volonté de Gilbert Montagné et son amour pour Bécaud m’ont convaincu. Tout est allé très vite.  Leur duo inédit ne pouvait pas rester dans un tiroir ! La chanson de Pierre Delanoë, Quand on est musicien, est un texte merveilleusement écrit qui colle parfaitement à ces deux très grands musiciens. On sent, à l’écoute de cette cassette, une alchimie entre eux. C'est la rencontre magique de deux pianistes, de deux Gilbert, de deux énergies ultra-communicatives  !
 
L'album, c'est un disque hommage ?
Ce n’est pas un enregistrement de « témoignage », mais un disque de fan. Bécaud a été, je crois, une source d’inspiration majeure pour lui. Montagné n’est pas dans la copie conforme ; il ajoute ses « couleurs » dans ses arrangements et ses interprétations. En dehors de quelques reprises dans des albums en public, Gilbert n’a toujours chanté que du Montagné. Grâce à ce miracle qui a permis de retrouver la cassette de leur duo, il trouve une magnifique occasion de rendre hommage -en 11 chansons- à l’un de ses maîtres. Cette chanson est tellement émouvante que nous avons décidé d’inclure  l’enregistrement d’origine dans l'album pour rentrer réellement dans l’intimité des deux artistes. 
 
 
Qui a choisi les titres de l'album parmi les 450 chansons de Bécaud ? C’est le choix de Gilbert Montagné ! Il est allé naturellement vers les titres qu’il aimait le plus,  qu’il sentait le plus...
 
Cet album va faire (re) découvrir Bécaud  ! Tout ce qui peut être fait pour mieux faire connaître Bécaud aux nouvelles générations est une bonne chose. C’est drôle, parce que c’est à la fois un disque à la gloire de Bécaud, mais aussi très très Montagné. Je crois qu’on ne pouvait pas rêver mieux que Gilbert, avec son incroyable joie de vivre, comme ambassadeur 
Gilbert Montagné, né le 28 décembre 1951 dans le 20e arrondissement de Paris est un auteur compositeur interprète français. Biographie Gilbert Montagné est le quatrième enfant d'une famille modeste. Né prématurément dans l'appartement familial rue des Pyrénées, après six mois de grossesse (il pesait 950 grammes), il est mis en couveuse. Un air trop riche en oxygène dans l'appareil lui cause alors une rétinopathie ; il n'est donc pas considéré comme aveugle de naissanc. Pendant la Seconde Guerre mondiale, son père signale à la police de Pontarlier la perte des papiers d'identité de Jeanne Pobel, son ex-femme, afin de les donner à sa nouvelle compagne Jeanne Kalfon, la mère juive de Gilbert qui prend cette nouvelle identité pour échapper aux rafles allemandes. À la fin des années 1990, Gilbert fera la connaissance de cette femme qui a sauvé sa mère sans le savoir et en tirera un livre. Très tôt, il découvre la musique dans un établissement spécialisé de Saint-Mandé où, de cinq à dix ans, il reçoit un enseignement classique et rigoureux. Cependant, c'est en autodidacte et sur son piano qu'il développe un goût véritable pour les variétés, le jazz et le rock. Il séjourne les six années suivantes à l'Institut national des jeunes aveugles (boulevard des Invalides), période au cours de laquelle il acquiert un orgue. Soucieux de s'intégrer dans le monde des voyants, il s'inscrit en seconde au lycée Voltaire puis se produit dans des pianos-bars. En été 1968, à seize ans, il décide de passer quelques auditions et enregistre un premier 45 tours Le Phénomène, composé par André Georget sur un texte de Gil Thibault et Quand on ferme les yeux, sous le nom de Lor Thomas ; les paroles de cette chanson sont signées Pierre Delanoë. Le disque, sorti chez Disques Somethin' Else, ne rencontre pas le succès. Gilbert Montagné décide alors de rejoindre sa sœur, professeur de français à Miami, s'inscrit à l'université et y poursuit des études musicales classiques. À ses moments libres, il joue du jazz et de la musique soul, et se produit tout l'hiver dans les clubs de Miami ou de New York. Il se marie avec Maureen Byrne (dont il divorcera en 1993), avec qui il revient en France et dont il a deux enfants. Depuis 1999, il est marié à Nikole. En 1971, un coup de téléphone de Salvatore Adamo le persuade de rentrer en Europe. Au mois de mai, il se retrouve à Londres avec les choristes de Joe Cocker et d'Elvis Presley, pour enregistrer Hide Away (signé André Georget) et The Fool. Cette dernière se classe no 1 en France, et connaît également le succès en Belgique, en Espagne et en Italie5. Il fait ses premiers pas à l'Olympia, sur invitation de Julien Clerc et tourne un court-métrage retraçant sa vie. Âgé de vingt ans, il sort un deuxième album (1973), puis un troisième (1976), mais perd pied et fuit vers l'Amérique, le Canada et ses clubs de jazz, où il retrouve un refuge musical dans l'anonymat. Le 18 octobre 1979, Johnny Hallyday lui propose de l'accompagner au piano, à l'occasion de son spectacle au Pavillon de Paris, porte de Pantin. Il joue avec Hallyday durant la séquence rock 'n' roll qui, pendant une vingtaine de minutes pour quatre morceaux, clôture le show. Après cette participation, Gilbert Montagné est de retour sur le devant de la scène. Reconnaissant, il consacre en 1981, une chanson à Hallyday, Johnny. Puis il signe son grand retour en solo auprès du public en enregistrant, en 1980, la chanson Believe in me, toujours avec son complice, André Georget. Si le succès n'est pas immense, il marque son retour dans le milieu musical français. De 1980 à 1984, André Georget fait systématiquement appel à lui pour exécuter les claviers de nombreux enregistrements dont Le film France off Limits et, entre autres Pubs, le célèbre (Ami) Ricoré. En 1984, l'album Liberté, truffé de tubes signés de Didier Barbelivien, comme On va s'aimer ou Les Sunlights des tropiques, devient disque de platine7,8. Avec deux tournées à l'Olympia, en 1985 et le 11 mai 1986, l'heure de la consécration artistique de Gilbert Montagné a sonné. Il enchaîne les tournées et les albums (Quelques notes de musique, Je veux tout, Plus fort la vie, Perdu dans New York, Le cœur en sursis), avant de partir s'établir en 1990, avec sa famille, au Canada. Le 5 décembre 2006, après neuf ans de bataille judiciaire (deux pourvois en cassation), Gilbert Montagné gagne son procès contre la chaîne de restauration Flunch, accusée d'avoir plagié, dans sa publicité, le refrain de son célèbre tube On va s'aimer en On va fluncher, en vertu du principe d'ordre public de l'inaliénabilité du droit au respect de l'œuvre9. En 2010, il participe à l'émission N'oubliez pas les paroles Spécial Halloween de Nagui, pour son association liée aux aveugles, et interprète L'Hymne à l'amour. Finalement, il décroche, pour la deuxième fois dans l'histoire du jeu, la cagnotte de 100 000 €, avec la chanson Les Champs-Élysées de Joe Dassin. En janvier 2018, il joue pour une soirée au sein du groupe Kool and the Gang, à l'occasion d'une émission de variétés présentant des artistes français des années 1980. Tout au long de sa carrière, il mène un combat incessant en faveur d'une meilleure prise en compte des aveugles par la société, par exemple à travers le projet, à l'échelle européenne, d'étiquetage en braille des produits de consommation. Il apporte son soutien, lors de l'élection présidentielle de 2007, à Nicolas Sarkozy. Le 2 août 2007, il est chargé par Xavier Bertrand, ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité, d'une mission sur l'intégration des aveugles et des malvoyants. Il est nommé secrétaire national chargé des handicaps au sein de l'UMP en mars 2009, mais démissionne le 1er février 2011. En 2009, il affiche son opposition à la loi Hadopi, qui vise à pénaliser les internautes et à contrôler leurs téléchargements. D'après lui, l'industrie du disque a mis trop de temps à comprendre l'importance du partage et du téléchargement sur Internet. Il préconise ainsi l'ajout d'une faible taxe sur l'achat des ordinateurs, et considère que « les majors n'existeront plus dans quelque temps » et que chaque artiste pourra commercialiser ses œuvres directement sur l'Internet. En 1995, il participe à l'émission Fort Boyard. Il est la seule personnalité aveugle à avoir participé aux épreuves de ce jeu télévisé. En 2009, il participe à l'émission Rendez-vous en terre inconnue, au Zanskar. Le 14 décembre 2009 sort, uniquement en téléchargement légal, son nouvel album, intitulé Acoustique. Le chanteur reprend ses 15 plus grands succès en piano-voix. Trois jours après sa sortie, l'album se retrouve en 9e position sur la plateforme MusicMe. En 2009, Gilbert Montagné a également participé au lip dub des Jeunes Populaires de l'UMP, où il conduit une voiture Lors des élections régionales de 2010, il se présente sous l'étiquette UMP Majorité présidentielle, dans le département de l'Allier1 Le 14 août 2014, Gilbert Montagné annonce au cours d’un concert à Tel-Aviv, qu’il fait son Alya en Israël. Bibliographie Tu vois ce que je veux dire, Paris, Michel Lafon, 1987 Les yeux du cœur, Paris, Ramsay, 1997 J'ai toujours su que c'était toi : récit, Paris, Éditions Calmann-Lévy, 2011, 200 p. Au jardin de ma vie, Paris, Flammarion, 2018 Discographie Albums studio 1971 : The Fool 1973 : De la musique 1976 : Y faut qu’ça swing 1981 : Ta vie 1984 : Liberté 1985 : Quelques notes de musique 1987 : Vivre en couleurs 1989 : Entre douceur et violence 1991 : Accord magique 1993 : Rien qu'une amitié 1996 : Comme une étoile 1998 : Mélange de couleurs 2002 : Rien sans ton amour 2006 : Get Ready 2016 : Gilbert chante Bécaud 2018 : La Niña Albums live 1985 : À l’Olympia - Live (2 x 33 T ou 1 CD diminué de 5 titres) 1998 : On va s’aimer à L’Olympia 98 (2 cd) 2012 : En live à la salle Gaveau (2 cd + dvd) Wikipédia Gilbert Montagné : quelques dates repères 28 décembre 1951 : naissance de Gilbert Montagné à Paris À 5 ans, suit un enseignement musical dans une école pour non-voyants – 5h/j pendant 13 ans 1969 : sous le nom de Lor Thomas, sortie de son 1er 45T Quand on ferme les yeux de P. Delanoë 1969-1971 : voyage aux États-Unis. Pianiste dans des clubs aux USA 1971 : retour en France avec The fool. N° 1 dans 12 pays ! 1974-1979 pianiste au Canada 1979 : se produit avec Johnny Hallyday au Pavillon de Paris à Pantin 1984 : l’album liberté plusieurs fois disque d’or qui comprend musicienne, on va s’aimer (disque d’or en 3 mois, plus d’1 million d'exemplaires vendus), le blues de toi, les sunlights des tropiques 1985 : Quelques notes de musique 1988 sortie du 1er livre autobiographique Tu vois ce que je veux dire 1990 : 1er rôle dans le téléfilm Marie la nuit de la série « SOS disparu » 1995 : compilation Le meilleur disque d’or et disque de platine. Avril 1996 : triomphe au Casino de Paris et tournée France, Belgique et Suisse. 1997 : parution du 2ème livre autobiographique Les yeux du cœur 1998 : L'Olympia. Décembre 2001 : compilation L’essentiel avec le single Un vrai Noël dont les bénéfices seront versés au profit des victimes d’AZF à Toulouse. 26 janvier 2003 : ambassadeur de l’année européenne du handicap à Athènes 24 septembre 2003 : séjour à Hong Kong pour soutenir la population victime du SRAS 2005 : 1ers distributeurs de billets en accès vocal disponibles sur le territoire, à son initiative. Juin 2006 : Sortie de l’album Get Ready, en langue anglaise comprenant 13 classiques de la soul music Août -décembre 2007 : Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité le charge de conduire une mission sur la situation du handicap visuel en France Été 2008 : il prête son image pour un spot tv et anime une émission d’entraide sur RTL Mars 2009 : nommé Secrétaire national chargé du handicap 2009 : Rendez-vous en terre inconnue en tête des audiences qualitatives et diffusée en audio-description, à son initiative. Novembre 2010 : concerts exceptionnels salle Gaveau à Paris 2012 : Parution chez Calmann-Levy du livre « J’ai toujours su que c’était toi » Juillet 2012 : participation au Festival d’été au Québec (plus de 100.000 personnes) Octobre 2012 : sortie et succès du film Stars 80 Janvier 2015 : suite aux tragiques attentats, offre via des portails numériques Pour vivre ensemble écrit quelques années auparavant avec Julien Assayah et Thierry Sforza. Mars 2016 : tournage du film Stars 80 la suite. Sortie prévue en 2017

Vous aimerez aussi

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist