• Nouveauté
THÉÂTRE SANS ANIMAUX / RIBES
THÉÂTRE SANS ANIMAUX / RIBES
THÉÂTRE SANS ANIMAUX / RIBES

THÉÂTRE SANS ANIMAUX / RIBES

D26
10,00 €
1 DVD - VIDÉO - 1 H 40 / THÉÂTRE SANS ANIMAUX / TEXTE ET MISE EN SCÈNE DE JEAN-MICHEL RIBES / COPAT PRODUCTION

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 

 DVD TOUTES ZONES - FORMAT PAL

 


THÉÂTRE SANS ANIMAUX

Texte et mise en scène : Jean-Michel Ribes

 

Avec : Caroline Arrouas, Annie Gregorio, Philippe Magnan, Christian Pereira, Marcel Philippot

 

Texte publié aux éditions Actes Sud, collection Babel

Scénographie : Audrey Vuong

Costumes : Juliette Chanaud

Musique : Reinhardt Wagner

Lumières : Laurent Béal

Vidéo : Thierry Coduys et Johan Lescure

Chorégraphie : Pierre Rigal

Conseil Gestuel : Virginie Ferrere

Assistant à la scénographie : Simon Stehlé

 

Production : Le Théâtre du Rond-Point / Le Rond-Point des tournées

 

Technologie   : Beta numérique 16/9, son 5.1 et stéréo

 

Durée                        : 1h40

 
Interview de Jean-Michel Ribes

 

Résumé : Ces saynètes subtiles et burlesques, qui laissent éclater la magie du langage à chaque réplique, dénotent une vision décalée du monde, où le rire règne en maître. Credo artistique, le comique est aussi une métaphysique : manifestant avec acuité la violence et l’agressivité du réel, il exprime au plus haut degré le tragique de la condition humaine.

 

La Presse :

 

« Le décor stylisé, le jeu volontiers distancié des comédiens met en relief les principaux atouts de cet opus à huit coups : la veine absurde, la fantaisie des situations, l’ironie décapante, mais aussi une certaine tendresse pour l’homme empêtré dans ses délires et ses contradictions. » Les Echos

 

« La pièce de Ribes n’en a que plus de sens et de légitimité en ce qu’elle est une salutaire bouffée de liberté et de résistance, un coup de vent stimulant, un antidépresseur qui, par la déraison qui l’inonde, nous renvoie paradoxalement à la raison. C’est un résumé merveilleux de la condition humaine. » Le Figaro

 

« Dans notre époque sinistre et raisonnable, le Ribes est utile. Son délirant talent est servi par des comédiens, dont Annie Gregorio, Philippe Magnan, Marcel Philippot, qui excellent dans le nonsense. Ils prouvent qu’il n’y a rien de plus sérieux que l’humour. » Le Nouvel Observateur

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Michel Ribes, né le 15 décembre 1946 à Paris, est un acteurdramaturgemetteur en scène de théâtreréalisateurscénariste français, auteur de publicités.

Il dirige depuis 2001 le théâtre du Rond-Point à Paris.

Il est le fils de Pierre Ribes et de Jeanne Bernadet, femme d'origine argentine qui lui fait découvrir le théâtre dès l'âge de cinq ans. Déchiré par le divorce de ses parents et l'absence de son père, il retrouve goût à l'existence en s'en inventant mille autres grâce au théâtre. C'est sa mère qui, en se remariant au peintre Jean Cortot, lui fait rencontrer « les écrivains et les artistes les plus drôles des années 1950-60 : TardieuQueneauMiró1 ». Alors qu'il a l'audace de monter sur scène à l'âge de douze ans, son père, plutôt grand bourgeois et furieux de cette initiative, le place en pension dans l'institution sinistre Le Montcel à Jouy-en-Josas.

Il fonde en 1966 la compagnie du Pallium, avec le peintre Gérard Garouste et le comédien Philippe Khorsand. Il crée sa première pièce, Les Fraises musclées, en 1970.

Il côtoie à cette époque Roland ToporJérôme SavaryFernando ArrabalCopi. De jeunes acteurs comme Andréa FerréolRoland BlancheGérard DarmonTonie MarshallJean-Pierre BacriDaniel PrévostRoland GiraudMichel Elias, etc., rejoignent sa compagnie.

Il met en scène de nombreuses pièces contemporaines : Sam ShepardCopiToporJean-Claude GrumbergArrabal, etc.

Il se marie avec l'actrice Laurence Vincendon dont il divorce dans les années 1970.

Au début des années 1980, il crée, avec Roland ToporJean-Marie GourioFrançois Rollin et GébéMerci Bernard (sur FR3), et Palace (sur Canal+), deux séries à l’humour décapant. Il a réalisé quatre longs métrages, dont Chacun pour toi (avec Albert Dupontel et Jean Yanne) et Musée haut, Musée bas tiré de sa pièce éponyme.

En 1995, il reçoit l'un des Grands Prix de l'humour noir avec Jean-Marie Gourio pour le spectacle Brèves de comptoir. De 1997 à 2002, il anime la manifestation « Texte nu » du Festival d’Avignon, destinée à promouvoir l’écriture dramatique contemporaine.

En 2000, deux cents auteurs dramatiques fondent le mouvement des Écrivains associés du théâtre, Jean-Michel Ribes est élu président. En 2001, il reçoit le prix Plaisir du théâtre pour l’ensemble de son œuvre, et en 2002 le Grand prix théâtre de l'Académie française. En 2003, il est président du jury du Festival international des Très Courts.

En novembre 2001, Catherine Tascaministre de la culture, et Bertrand Delanoëmaire de Paris, le nomment directeur du Théâtre du Rond-Point. En 2002, il reçoit le Molière du meilleur auteur francophone pour sa pièce Théâtre sans animaux ainsi que le Molière de la meilleure pièce comique.

En août 2008, il préside le jury du 1er Festival du film francophone d'Angoulême (FFA). En 2013, il est nommé commandeur des Arts et Lettres (officier en 2010). En juin 2011, il reçoit le grand prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD).

Nommé directeur du Théâtre du Rond-Point en 2001, il décide d’en faire une maison de création, consacrée au théâtre d’aujourd’hui. Le théâtre est décoré par Patrick Dutertre. Les costumes du personnel d'accueil sont dessinés par Juliette Chanaud. Il installe une nouvelle librairie en association avec Actes Sud, et réaménage de fond en comble le restaurant. En partenariat avec La COPAT, de nombreuses pièces sont filmées et diffusées sur Arte, France 2, TV5 Monde, etc. Elles sont toutes éditées en DVD (COPAT collection Rond Point). La nouvelle salle Roland Topor est le grenier à rêves du Rond-Point, réservée aux spectacles « tentatives ».

En 2014, le Théâtre du Rond-Point bénéficie de subventions de près de 4 millions euros dont une subvention d'exploitation de 1 960 000 euros HT de la part de la mairie de Paris. Pointé du doigt par des élus de droite pour ce montant élevé de subventions, Jean-Michel Ribes rappelle que le budget annuel de la SARL est néanmoins constitué de recettes propres pour 64 % (dont 48 % de billetterie et apports artistiques).

En 2011, il soutient activement François Hollande à la primaire socialiste. Durant la présidence de celui-ci, il est décrit comme un « habitué » du palais de l'Élysée. Il défend à plusieurs reprises publiquement le président socialiste, dont le niveau de popularité est au plus bas, pour dénoncer le dénigrement qui existerait à son sujet allant jusqu'à signer une tribune avec d'autres personnalités du monde du spectacle pour dénoncer le « Hollande-bashing » rappelant « tout ce qui a été accompli » notamment « la sanctuarisation du budget de la culture ».

Le 13 mars 2012, à Nancy, il est agressé par des catholiques extrémistes qui lui jettent une tarte aux excréments en plein visage à la suite de la programmation dans son théâtre de la pièce de Rodrigo GarcíaGolgota picnic, dont le personnage central est le Christ et qu'ils jugent blasphématoire8.

Théâtre

Auteur et metteur en scène[

1970 à 2021

au Théâtre du Rond-Point depuis 2002[modifier | modifier le code]

au Théâtre de Paris

Metteur en scène

1966 à 2001

Au Théâtre du Rond-Point depuis 2002

Wikipedia

Vous aimerez aussi

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist