Et toujours...

ROLLINS

xxxx

WEST

NO

LESTER

LADIES

ETHEL

PARKER

BESSIE

BE BOP

DJANGO

GRAPPELLI

CHARBONNEL

SLIM

SLIM

MA

LIL

DINAH

CHAMPION

Michel BÜHLER / HELVÉTIQUEMENT VOTRE Agrandir

Michel BÜHLER / HELVÉTIQUEMENT VOTRE

COFFRET 3 CD / ANTHOLOGIE / 63 TITRES ENREGISTRÉS ENTRE 1969 ET 2016

Plus de détails

987081

15,00 €

» Ajouter à ma liste de souhaits

Artiste
Michel BUHLER
Type de musique
VARIÉTÉS
  • VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 35 € DE COMMANDE

Michel BÜHLER / HELVÉTIQUEMENT VÔTRE / ANTHOLOGIE 1969-2016

Titres                                                           Années  

CD 1  
Helvétiquement vôtre                                 1969

La Chanson à Nono                                   1969     

La garrigue                                                 1969     
Le pays qui dort                                          1971     
Berceuse pour un enfant qui vient              1971     
Etranger                                                      1971     
La ballade de Monsieur Saint-Pierre          1974     
La Côte nord                                               1974     
Les immigrés                                              1976     
Les p'tits les gros                                        1976     
Rue de la Roquette                                     1976     
Ici                                                                1977     
On se retrouvera                                         1977     
Ma mère la Suisse                                       1977     
Simple histoire                                             1978     
Djamel                                                         1978     
Jean d'en Haut                                             1978     
On fait des chansons                                   1980   
Le cœur du même côté                                1980     
Deux qui s'aiment                                         1980     

CD 2
Rasez les Alpes                                            1986     
Comme un goût de solitude                         1986     
Ainsi parlait un vieil indien                            1987     
Le Bœufs                                                      1987     
Il aimait les rires                                            1987     
Les grandes manœuvres                              1987     
La Gina                                                         1988     
Déjà le jour s'en va                                       1988     
Sahara                                                          1990     
Que sont devenues nos chansons               1990     
Tout près de la Villette                                  1993     
La vieille dame                                             1993     
En Haïti                                                        1993     
Il suffit d'être con                                          1993     
C'est la montagne                                        1993     
Tribulations d'un chanteur en Suisse           1997     
Chanson nécessaire                                    1997     
Le péquenot                                                 1997     
Chanson pour Yvan Leyvraz                        1997     
Nanou                                                           1997     
Giovanna                                                       2000     
Vulgaire                                                         2000     
Kosovo                                                          2000    

CD 3
Mondialisation                                             2002
Un village                                                    2004     
Guantanamo                                               2004     
Les beaux lourdauds                                   2004     
En Palestine                                                2004     
L'espoir                                                        2004     
Chanson pour Camille                                 2004     
Matin d'automne                                          2008     
Démocratie                                                  2008     
Les poissons sont cons                               2008     
Coming out                                                  2008
Café arabe                                                  2008     
En Avignon                                                  2012     
Les Ardéchois                                              2012     
Je me bats                                                   2012     
Est-ce écrit                                                  2012
La vague                                                     2016     
Ca m' gonfle                                                2016     
Les nouveaux pauvres                                2016     
Eoliennes                                                    2016 

La chanson de Michel Bühler est à l’opposé du tout-venant, de ces insipides ritournelles que pissent en continu les robinets du showbiz et des médias asservis. De ce qu’ils n’osent même plus qualifier de «chanson» mais de «son». De ce son dont on nourrit les ânes.`Cet Helvète puise son art dans d’autres origines, entre Commune et Communale. Commune comme ces soixante-et-onze jours d’utopie qui imaginèrent une démocratie directe, hélas furtive, vite réprimée ; commune comme un chant commun, mutualisé. Communale pour l’instit’ qu’il fut, pour encore cette idée de partage, de transmission…
Le chant de Bühler est, sinon de combat, au moins d’engagement. À l’évidence d’utilité publique. Il n’existe pas pour franchement distraire, encore que, mais pour témoigner, instruire, à la manière d’une gazette. Pour bien le situer, il nous faut tirer de l’oubli ce terme si beau d’éducation populaire qui, en des temps pas si lointains, allait de pair avec la chanson. Avant que celle-ci, par abandon autant que par vouloir, ne devienne majoritairement outil d’abrutissement…

Ça fait cinquante ans que, avec un succès fluctuant digne des montagnes suisses, il chante les gens, la marche de ce monde qui ne sait vraiment que reculer, les méfaits de la mondialisation, la lutte des peuples à disposer d’eux-mêmes. Un chant toujours remis sur le métier, tissé d’humanité, frappé au coin du bon sens. Qui plus que jamais, se heurte au silence, à l’indifférence, et vit dans le maquis où il partage le sort des siens, d’autres artistes de sa trempe, de son caractère, rebelles et insoumis au seul fait qu’ils osent chanter quand rien ne les invite à le faire encore.
Ce qui frappe au premier abord chez Bühler, c’est l’évocation des gens, des petites gens. Ceux qui, justement, n’ont jamais voix au chapitre. En cela, Michel Bühler est parent des François Béranger, Anne Sylvestre, Gilles Vigneault, Michèle Bernard et autres encore, qui font large place dans leurs vers à ces vies anonymes, aux espoirs et aux souffrances des peuples, aux lieux où ils vivent. Bühler est empathie, dont le chant rend justice aux déclassés, leur rend la dignité dont on les a spolié. Dans ses vers, les gens existent. Au moins, là, ils ne sont pas invisibles.
Le chant de Bühler n’est pas «moderne» au sens des canons, des dogmes du moment : programmateurs et journaleux le raillent pour ça. Mais lui comme nous s’en contrefoutent : il est sans âge et survivra aux modes dérisoires et futiles, aux chanteurs qu’on produit en batterie, hors sol, aux chansons à l’obsolescence programmée, à peine chantée déjà oubliées. Il est d’un chant puissant qui existe depuis toujours et existera longtemps encore, qui trouvera toujours les sillons, les sentiers, les maquis s’il le faut, pour exister, pour instiller une différence qui, à ben l’écouter, n’est jamais qu’une expression de bon sens.
Michel Bühler est de cette tradition de colporteurs de nouvelles, de chansons, de presque facteur qui nous donnent des nouvelles des gens. Qui, en parlant des siens, parlent de nous. En cela, Bühler est un peu journaliste, en tout cas plus que les porteurs de carte qui presse qui désinforment à longueur d’éditions.

Je crois Bühler nécessaire, indispensable même. C’est un artisan de la vie, de la chanson, dont la force n’a d’égale que sa modestie. Michel Kemper

     

 

Rechercher

Voir tous les Artistes

MON COMPTE / MES INFOS / PARRAINAGE

BIOGRAPHIES

PayPal