Jean CONSTANTIN / LE PACHA DE LA CHANSON

Jean CONSTANTIN / LE PACHA DE LA CHANSON

986950
10,00 €
LES GRANDS SUCCÈS / AVEC LE CHAT DE SINÉ / 1 CD Collection ROUGE & NOIR

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
POUR ECOUTER OU TÉLÉCHARGER DES TITRES ALLEZ EN BAS DE PAGE

LE PACHA DE LA CHANSON
 
1 A chat Siné              3’19’’
Jean Constantin / Landy
 
2 Lola ou la légende du pays aux oiseaux 2’21’’ 
Jean Constantin / George Shearing           
 
3 Cet air-là     1’53’’ 
Jean Constantin / Jordan
 
4 Cha cha du cœur               3’19’’
Jean Constantin / Philippe-Gérard
 
5 Mon manège à moi            3’13   
Jean Constantin / Norbert Glanzberg
 
6 Les pantoufles à Papa       3’04’’
Jean Constantin / Jean Constantin
 
7 Ma gigolette           
Jean Constantin – Jean Guigo / Aston –Kennedy 
 
8 Le cacao      2’41’’ 
Jean Constantin –Jean Guigo / Jean Constantin
 
9 Ne joue pas             2’08’’
Jean Constantin / Marotta - Hemric
 
10 Conché      2’17’’
Jean Constantin / Morgen
 
11 Mets deux thunes dans l’bastringue    2’13’’
Jean Constantin / Jean Constantin
 
12 L’illusionniste       3’18’’
René Baer / Jean Constantin
 
13 Elle a é      2’34’’ 
Jean Constantin / Jean Constantin
 
14 Baratucatin          4’11’’
Jean Constantin / Jean Constantin
 
15 Shah shah persan           (Le pacha)     3’08’’
Jean Constantin – Michel Persane / Jean Constantin
 
16 Dans l’île   4’18’’
René Baer / Jean Constantin
 
17 Le cha cha de Charley     2’10’’
Jean Constantin / Jean Constantin
Du film La marraine de Charley
 
18 Fleur de papillon             4’38’’
Jean Dréjac / Jean Constantin
 
19 Mets ta robe ananas       1’47’’
Jean Constantin / Jean Constantin
 
20 Bain, amour & …  3’03’’
Jean Constantin / Jean Constantin
 
21 Ton thé t’a-t-il ôté la toux ?        2’35’’ 
Jean Constantin / Michèle Uzépy
 
22 Les trois petits bouffons             2’16’’
Marcel Mayeur / Jean Constantin  
 
23 Les croisades        2’19’’
Jean Constantin / Rosas
 
24 Waterloo   2’10’’
Jean Constantin  / Driftwood
 
25 Quand vient le premier janvier             1’36’’
Robert Lamoureux / Jean Constantin
 
26 Comment voulez-vous ?  4’05’’
Jean Constantin / Jean Constantin
Du film  Les quatre cents coups
 
27 Lettre à Virginie   3’05’’
Jean Constantin / Jean Constantin

Jean Constantin
1923 – 1997

Autodidacte et touche à tout il est aussi bien auteur-compositeur-interprète que comédien-humoriste. Sur scène, débordant d’énergie, moustaches au vent, s’accompagnant au piano, il défend un répertoire allant de la poésie à l’humour féroce. Il triomphera sur les grandes scènes de province et de Paris (à Bobino, l’Olympia, au Trois Baudets ) et dans les plus grands cabarets parisiens (La Villa d’Este, le Don Camillo…).
Il laisse quelques grandes chansons de l’époque écrites pour d’autres Mon manège à moi, Ne joue pas avec mon cœur, Jolie fleur de papillon, Mets deux thunes dans le bastringue, Ma gigolette, Pianola, Mon truc en plumes, Lettre à Virginie… devenues des classiques de la chanson française…
Sans compter les pantoufles à papa, Le pacha (le shah persan) qui ont fait sourire la France entière.
Comédien on le retrouve dans plusieurs films (Candide, Le baron de l’écluse avec Jean Gabin…), compositeur il signe la musique du film Les quatre cent coups, musicien il joue dans l’orchestre « Big Cesar » et l’orchestre de Jazz « Les Gros Minets » (avec Moustache, Toto Masselier…)
Il a marqué son époque par son talent et sa truculence.
 
Le mot de Siné
Quand j’ai vu Jean Constantin pour la première fois je l’ai tout de suite trouvé beau, grand et généreux… et puis il était tellement exactement comme je me l’étais toujours imaginé que j’ai cru rêver : chevelu, glabre, chétif et jouant de la guitare comme un Dieu ! C’est probablement pour cela que je l’ai préféré à tous les autres interprètes qui se disputaient ma chanson : Jean Lumière, La Callas, Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois,  et la Fanfare du 401ème R.A.A. Je suis sûr maintenant d’avoir bien choisi : il a fait de mes chats (qui étaient déjà géniaux) une œuvre immortelle qui figurera à coup sûr, dans les futures anthologies parmi les chefs d’œuvre du XX è siècle à coté des Mustapha, Kili Watch et Itsy bistsy petit bikini …. Siné
1923 – 1997 Autodidacte et touche à tout il est aussi bien auteur-compositeur-interprète que comédien-humoriste. Sur scène, débordant d’énergie, moustaches au vent, s’accompagnant au piano, il défend un répertoire allant de la poésie à l’humour féroce. Il triomphera sur les grandes scènes de province et de Paris (à Bobino, l’Olympia, au Trois Baudets ) et dans les plus grands cabarets parisiens (La Villa d’Este, le Don Camillo…). Il laisse quelques grandes chansons de l’époque écrites pour d’autres Mon manège à moi, Ne joue pas avec mon cœur, Jolie fleur de papillon, Mets deux thunes dans le bastringue, Ma gigolette, Pianola, Mon truc en plumes, Lettre à Virginie… devenues des classiques de la chanson française… Sans compter les pantoufles à papa, Le pacha (le shah persan) qui ont fait sourire la France entière. Comédien on le retrouve dans plusieurs films (Candide, Le baron de l’écluse avec Jean Gabin…), compositeur il signe la musique du film Les quatre cent coups, musicien il joue dans l’orchestre « Big Cesar » et l’orchestre de Jazz « Les Gros Minets » (avec Moustache, Toto Masselier…) Il a marqué son époque par son talent et sa truculence. Le mot de Siné Quand j’ai vu Jean Constantin pour la première fois je l’ai tout de suite trouvé beau, grand et généreux… et puis il était tellement exactement comme je me l’étais toujours imaginé que j’ai cru rêver : chevelu, glabre, chétif et jouant de la guitare comme un Dieu ! C’est probablement pour cela que je l’ai préféré à tous les autres interprètes qui se disputaient ma chanson : Jean Lumière, La Callas, Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois, et la Fanfare du 401ème R.A.A. Je suis sûr maintenant d’avoir bien choisi : il a fait de mes chats (qui étaient déjà géniaux) une œuvre immortelle qui figurera à coup sûr, dans les futures anthologies parmi les chefs d’œuvre du XX è siècle à coté des Mustapha, Kili Watch et Itsy bistsy petit bikini …. Siné Jean Constantin est un auteur-compositeur-interprète français né le 9 février 1923 à Paris 17e et mort le 30 janvier 1997 à Créteil (Val-de-Marne). Il a signé ainsi des chansons qui sont devenues des standards, telles Mon manège à moi, interprétée par Édith Piaf et Mon truc en plumes chanté par Zizi Jeanmaire, ainsi que de nombreuses musiques de films. Biographie D'origines suisse et brésilienne, Jean Constantin naît en 1923 dans le 17e arrondissement de Paris. Ce « bon autodidacte du piano » apprend seul à jouer de cet instrument en écoutant du jazz et en s'aidant de quelques méthodes. Grosses moustaches, physique corpulent et débordant d'énergie, il chante sur scène sur un tabouret « en recherche d'équilibre »[réf. nécessaire], tout en s'accompagnant au piano, dans un répertoire à la fois drôle et poétique. Pendant les années 1950, il se produit à Bobino, à l'Olympia et aux Trois Baudets, piochant parmi les trois cents chansons de son répertoire. Parmi ses créations figurent Mets deux thunes dans l'bastringue (1954, repris par Catherine Sauvage), Les Pantoufles à papa (1955) sur un texte de Claude Nougaro (repris par Les Frères Jacques) et Le Pacha (1956). Entre deux tournées en province, il est la vedette des plus grands cabarets parisiens dont le Don Camilo à Saint-Germain-des-Prés et la Villa d'Este près de la place de l'Étoile. Avec Moustache, Geo Daly, Jordi Coll, Michel Attenoux et Totol Masselier, il forme l'orchestre de jazz « Les Gros Minets ». Il publie aussi plusieurs disques sous le pseudonyme de « Big César ». Dans les années 1960, il participe souvent à des émissions de variétés à la télévision. Il apparaît également en tant qu'acteur au cinéma dans Candide ou l'Optimisme au xxe siècle (1960) avec Jean-Pierre Cassel et Pierre Brasseur, et Le Baron de l'écluse (1960), où il interprète le rôle du prince Sadokan aux côtés de Jean Gabin et Micheline Presle. Jean Constantin est l'auteur d'un des grands succès d'Édith Piaf, Mon manège à moi (1952), musique de Norbert Glanzberg. En 1955, Annie Cordy crée sa chanson Jolie fleur de papillon. La même année, Ne joue pas avec mon cœur est interprétée par Colette Deréal puis par Dalida et Lucienne Delyle. Il compose la musique de la chanson la plus populaire de Zizi Jeanmaire : Mon truc en plumes, paroles de Bernard Dimey (1956). Il crée pour Yves Montand les chansons Ma gigolette (1960) et Pianola (1963), devenues également des classiques de la chanson française grâce à Yves Montand. Après avoir composé la musique du film Bonjour sourire (1956), il signe en 1959 celle d'un des films emblématiques de la Nouvelle Vague : Les Quatre Cents Coups de François Truffaut. Juliette Gréco enregistrera une version chantée du thème principal du film, Comment voulez-vous ? (paroles de Jean Constantin). Suivront entre autres La Française et l'Amour (1960) et Le Caïd de Champignol (1966). Jean Constantin meurt le 30 janvier 1997 au Centre hospitalier universitaire Henri-Mondor de Créteil. Il est inhumé à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) Wikipédia

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist