• Promo !
Rosalie DUBOIS / CHANTS DE RÉVOLTE ET...
Rosalie DUBOIS / CHANTS DE RÉVOLTE ET...

Rosalie DUBOIS / CHANTS DE RÉVOLTE ET D'ESPOIR

EPO61336
6,00 €
Une réédition très attendue
2 CD

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 


Chants d’espoir et de révolte


Ce double CD, composé pour la plus grande part d’extraits de son anthologie de chants contestataires, permet de découvrir la façe la plus actuelle de l’art de Rosalie Dubois, l’œuvre dont elle se sent plleinement responsable

CD 1
Le chant des ouvriers.
Y’a trop de tout.
Jacques.
La chanson des huit heures.
La canaille.
Marche ou crève.
La chanson de Craonne.
Han Coolie. Soleil levant.
Gloire au XVII ème.
Giroflé girofla.
Le mouvement du 18 mars.
La semaine sanglante.
La complainte de Rossel.
La Butte Rouge.
Chanson nouvelle à l’usage des faubourgs.
Ni Dieu ni Maître.
La marseillaise des cotillons en l’an 1848.
La Marianne de 1883.
Le drapeau rouge.
L’internationale


CD 2
Le temps des cerises.
Chant international.
Dansons la syndicale.
Premier mai.
Le chant des chômeurs.
La révolte.
Hymne des prisonniers du château de Taureau.
Le chant des paysans.
La carmagnole du parti ouvrier.
La chanson du linceul.
Le chiffon rouge.
L’idée.
Marche du 1er mai.
Les tombeaux de juin.
À Biribi.
Le chant des marais.
Le chant des transportés.
La parisienne.
Le grand métingue du métropolitain.
Si vous rêvez.
L’internationale viticole.
Carmagnole. Heureux temps.

À la fin des années cinquante, une jeune étudiante à la Faculté de Droit de Paris, s’apprête à devenir avocate. Pour payer ses études, elle exerce le métier de poissonnière rue des Abbesses. Elle compte parmi ses clients Pierre Mac Orlan et se lie d’amitié avec un autre autochtone du quartier : Bernard Dimey. Rien jusqu’alors ne la destine à devenir chanteuse. Relevant un défi estudiantin, elle se présente en 1959 au concours « Les N°1 de Demain » organisé par Europe N°1 et le remporte avec Julie la rousse de René-Louis Lafforgue. Ce succès se renouvelle un an plus tard avec Parce qu’un air d’accordéon qui lui permet de remporter le « Coq d’Or de la Chanson Française ». Elle est devenue une vedette populaire en très peu de temps et avec Cherbourg avait raison, Rosalie Dubois s’installe durablement dans le cœur du public. Elle est, suivant ses propres termes, un « pur produit du show-biz », issue des « Star Academy » de l’époque. Après un passage en vedette américaine à l’Olympia en 1962, elle est victime d’un grave accident de la route. Hospitalisation, rééducation, plongée dans une longue dépression marquée par un usage destructeur de l’alcool, Rosalie Dubois ne réapparaît sur scène qu’en 1968, à l’Echelle de Jacob, soutenue par Suzy Lebrun qui en est la directrice. Après avoir été en première partie de Fernand Reynaud à Bobino en 1970, elle manifeste son désir de mettre son répertoire en accord avec ses idées. La rencontre avec Eugène Guillevic va être déterminante puisqu’elle permet la parution en 1974 d’un 33 tours incluant 12 textes du poète. Afin de mener son chemin en toute indépendance et manière de parfaire cette métamorphose si rare dans ce type de carrière, Rosalie Dubois créé en 1978 avec son mari Bernard Berger le label ABR qui produit notamment les 5 albums des chansons révolutionnaires ( une soixantaines de titres allant de 1789 à 1936 ). De nombreux spectacles jalonnent ces années dont plusieurs passages à la Fête de l’Humanité ( 1978-1981 ) avant qu’elle décide en 1992 d’interrompre ses prestations publiques. Biographie À la fin des années 1950, Rosalie Dubois est étudiante en droit à Paris. Elle veut devenir avocate et paye ses études en travaillant comme poissonnière rue des Abbesses. Elle rencontre Mac Orlan et Bernard Dimey. Elle se présente en 1959 au concours des « N°1 de demain » organisé par Europe 1 qu'elle remporte en interprétant Julie la Rousse de René-Louis Lafforgue. En 1960, elle remporte le « Coq d'Or de la chanson française » avec Parce qu'un air d'accordéon. Elle devient populaire avec Cherbourg avait raison. En 1962, elle passe à l'Olympia en vedette américaine. Elle est victime d'un grave accident, puis d'une longue dépression et de l'abus d'alcool. Elle ne revient sur scène qu'en 1968 à L'Échelle de Jacob, soutenue par la directrice Suzy Lebrun. En 1970, elle passe à Bobino, en première partie de Fernand Raynaud. Après sa rencontre avec Eugène Guillevic, parait un 33 tours incluant 12 de ses textes. En 1978, pour rester indépendante, elle crée avec son mari Bernard Berger le label ABR qui produit entre autres 5 albums de chansons révolutionnaires. Elle fait plusieurs concerts à la Fête de l'Humanité entre 1978 et 1981 puis décide d'arrêter ses passages devant le public en 19922. Discographie partielle Chants de révolte - 1796-1935 en 1978 - Réédition 2008 - EPM France -Distribution Socadisc - Prod. : ABR : R. Dubois 1 disque compact (1 h 07 min 24 s) - AAD + 1 brochure (15 p. avec le texte des chansons) - ASIN : B00166GMBI Chansons de maquis, de prisons, de camps en 1979 - enregistrement réalisé pour le compte du Musée de la Résistance, Prod. : A.M.R. 1 Rosalie Dubois 50 titres d'or, d'amour et de révolte - compilation édité en 2009

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist