CÉLIMARE LE BIEN-AIMÉ /  LABICHE
CÉLIMARE LE BIEN-AIMÉ /  LABICHE
CÉLIMARE LE BIEN-AIMÉ /  LABICHE
CÉLIMARE LE BIEN-AIMÉ /  LABICHE

CÉLIMARE LE BIEN-AIMÉ / LABICHE

D503
8,33 €
1 DVD - VIDÉO - 1 H 27 / CÉLIMARE LE BIEN-HEUREUX / PIÈCE D'EUGÈNE LABICHE / MISE EN SCÈNE DE JACQUELINE BŒUF

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
DVD toutes zones - Format PAL
 
CÉLIMARE LE BIEN-HEUREUX

Pièce de : Eugène Labiche

Mise en scène : Jacqueline Bœuf

 

Assistante : Christine Le Serbon

 

Production  : Théâtre Tête d’Or

 

Créée au Théâtre Tête d’Or à Lyon en mars 2003 et filmée en avril 2003

 

Avec : Michel Le Royer, Jacques Ciron, José Lemius, Jean-Claude Delhumeau, Elisabeth Oulié, Catherine Charrier, Claude Tissot, Juliette Lenoir

 

Décors et accessoires : Christian Jaspard

Costumes : Josyane Carron

Lumières : Frédéric André

 

Résumé : Un grand séducteur décide de se ranger en épousant un jeune tendron. Mais les maris de ses anciennes conquêtes, qu'il avait amadoués pour mieux les tromper, toujours sous son charme, lui compliquent sérieusement et bien involontairement l'existence. Il l'a, tout comme Jacques Ciron inénarrable...

 

Réalisation : Stéphane Bertin

Technologie:16/9 numérique, son stéréo

 

Durée   : 1h27

La Presse :

 

  • « Michel Le Royer a de l’aisance, de la désinvolture, de l’élégance. Il faut une certaine virtuosité pour jouer Labiche avec naturel. Il l’a. Tout comme Jacques Ciron, inénarrable. » Lyon Figaro

 

  • « Un spectacle de grande qualité. » Ouest lyonnais

 

  • « Une excellente distribution. » Le Progrès



Eugène Labiche par Marcellin Desboutin. Source : RMN En 1861, il est fait chevalier de la Légion d’honneur. Labiche œuvre ensuite pour être représenté sur la scène de la prestigieuse Comédie-Française : il y parvient en 1864, avec la pièce Moi, puis en 1876, avec La Cigale chez les fourmis, écrite en collaboration avec l’académicien Ernest Legouvé. Mais le public se montre peu enthousiaste. 16 autres pièces seront données entre 1871 et 1878 dont deux comédies de caractère : Doit-on le dire ? (1872) et Le Prix Martin (1876) qui est un échec. Après l’échec relatif de La Clé, jouée en 1877, il arrête sa carrière d’auteur dramatique et se consacre à l’édition de ses œuvres complètes publiées en 1880. Il est élu la même année à l’Académie française, après quelques débats. Lors de son discours de réception à l’Académie, Labiche définit clairement son objectif à travers ses oeuvres : amuser le public. Alphonse Daudet, soulignera : « Labiche n’est pas seulement un merveilleux amuseur, mais un observateur profond, un railleur qui sait toujours où va son rire. » Le 27 janvier 1881, il préside le banquet annuel de l’Association des anciens élèves du lycée Condorcet et prononce un discours fort applaudi : «Ce qu’il vous faut promener dans le monde, c’est notre gaieté, cette gaieté qui est de vieille race française et qu’aucun peuple ne possède. Entretenez avec amour ce feu national – Riez !» . Labiche meurt à Paris le 13 janvier 1888, à l’âge de soixante-treize ans. Il est enterré au cimetière de Montmartre. Au total, Eugène Labiche a écrit 176 pièces dont la quasi-totalité (172) en collaboration avec d’autres auteurs (on en compte 46). Les plus collaborateurs les plus réguliers sont : Alfred Delacour, Marc-Michel, Édouard Martin, Alfred Monnier, Auguste Lefranc et Alfred Choler. Delacour décrit ainsi leur méthode de travail, « notre mode de collaboration étant le suivant : notre plan fait, j’écris la pièce entière, que Labiche récrit à son tour sur mon manuscrit ». Il semble que le travail de révision de Labiche consistait principalement à supprimer des longueurs, à intervenir sur les répliques des personnages et l’enchaînement des situations pour renforcer les effets comiques. Son « Théâtre complet », paru en 1879, compte 57 pièces que Labiche a lui-même sélectionnées. Libre Théâtre vous propose 83 pièces en texte intégral et en téléchargement gratuit, accessible sur Libre Théâtre via la page Le Théâtre d’Eugène Labiche Il est possible de faire une recherche par distribution sur ce corpus via data.libretheatre.fr Chroniques concernant Labiche sur Libre Théâtre : Le mariage chez Labiche Labiche et le rire : les procédés comiques dans le théâtre de Labiche

Vous aimerez aussi

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Product added to wishlist