• Nouveauté
RÊVER PEUT-ÊTRE / GRUMBERG

RÊVER PEUT-ÊTRE / GRUMBERG

D32
10,00 €
1 DVD - VIDÉO / 1H 27 / RÊVER PEUT-ÊTRE UNE PIÈCE DE JEAN-CLAUDE GRUMBERG / MISE EN SCÈNE DE JEAN-MICHEL RIBES / COPAT

 

DVD TOUTES ZONES - FORMAT PAL
RÊVER PEUT-ÊTRE

 

Une pièce de                        : Jean-Claude Grumberg

 

Mise en scène                      : Jean-Michel Ribes

Assisté de                            : Valérie Bouchez et Pierre Guillois

Coproduction                       : CADO d’Orléans, Théâtre du Rond-Point
Champs-Elysées Compagnie Marcel Maréchal et Compagnie Jean-Michel Ribes

 

Créée au                              : CADO Centre National d’Orléans -Loir et Région Centre


Filmée au                             : Théâtre du Rond-Point

Date de tournage                  : Avril 1999

 

Avec : Pierre Arditi, Michel Aumont (Molière 99 du meilleur comédien dans un second rôle), Marcel Maréchal, Chantal Neuwirth, Pierre Aussedat, Claire Borotra, Jean-François Fagour, Pascal Laré, Roger Lemus, Jean-Michel Vénus

 

Décors                                 : Jean-Marc Stehlé

                                      (Molière 99 du meilleur décor)

Costumes                             : Juliette Chanaud

Musique originale                 : Jean-Claude Camors

Lumière                                : Jean-Luc Chanonat

 

Réalisation                           : Jean-Michel Ribes

Technologie                         : 16/9 numérique, son stéréo

Durée                                   : 1 h 27


Interviews de Jean-Claude Grumberg et Jean-Michel Ribesss  

 

Résumé :

Rêver peut-être est un tricotage entre la fiction, la réalité et le rêve. Il s’agit peut-être de la pièce la plus autobiographique de Jean-Claude Grumberg, qui écrit : «Disons que Rêver peut-être est un journal de bord, tenu à la nuit la nuit, par un scripteur, Gérard B., orphelin, se prenant pour Hamlet – le fils des fils – et dérivant sans boussole, cramponné, transi de peur et de joie, au capuchon de sa plume d’oie, affrontant nuit après nuit, les plus hautes instances onirico-judiciaires…»

 

La Presse :

  • « Rêver peut-être est une œuvre drôle, enlevée, grivoise parfois. Emportée par un Pierre Arditi formidable de présence, halluciné, terrifié par cette aventure absurde. » La Vie

 

  •  « On est émerveillé. Les yeux écarquillés : un poudroiement d’or. » Le Canard enchaîné

 

  • « Rêver peut-être est une somptueuse chevauchée, d’une gaieté folle, celle d’un homme encore habité par ses restes d’enfance. Du théâtre à l’état pur. » Le Figaro Magazine

 

Jean-Claude Grumberg est né à Paris le 26 juillet 1939. Son père, Zacharie Grumberg, est né le 19 décembre 1898 à Galatz (Galați) en Roumanie.

Son père et ses grands-parents sont raflés devant lui à Paris et déportés pour ne pas revenir en 1942. Son père est déporté du camp de Drancy vers Auschwitz par le Convoi no 49, en date du 2 mars 1943. Sa dernière adresse est au 34 rue de Chabrol dans le 10e arrondissement de Paris.

Lui-même et son frère sont recueillis à la maison des enfants de Moissac. Ce traumatisme accompagnera toute son œuvre

Avant de devenir auteur dramatique, Jean-Claude Grumberg exerce plusieurs métiers, dont celui de tailleur, milieu qu'il prend pour cadre de sa pièce L'Atelier. Il rappelle lui-même avoir commencé sa carrière comme apprenti tailleur au côté du romancier André Schwarz-Bart (1928-2006) et du réalisateur et écrivain Robert Bober. Il découvre le théâtre en étant comédien dans la compagnie Jacques Fabbri. Il devient écrivain en signant en 1968 Demain, une fenêtre sur rue, puis des textes courts, comme Rixe, qui sera joué à la Comédie-Française. Il écrit sur la disparition de son père dans les camps d'extermination nazis : Maman revient pauvre orphelinDreyfus (1974), L'Atelier (1979), Zone libre (1990), Mon père. Inventaire (2003) et La plus précieuse des Marchandises : un conte (2018)

En 1998, L'Atelier, pièce reprise au Théâtre Hébertot à Paris, connaît un grand succès et reçoit en 1999 le Molière de la meilleure pièce du répertoire. À partir du 28 mars 2013, la pièce est reprise à Paris (À la Folie Théâtre) dans une mise en scène de Dalia Bonnet et Coralie Paquelier. La pièce est éligible à la première cérémonie des P'tits Molières4

Au cinéma, il est scénariste de Les Années Sandwiches, codialoguiste avec François Truffaut et Suzanne Schiffman pour Le Dernier MétroLa Petite Apocalypse de Costa-GavrasLe Plus Beau Pays du monde de Marcel Bluwal (1999), Fait d'hiver de Robert Enrico (1999). Pour la télévision, il écrit les scénarios de Thérèse HumbertMusic Hall de Marcel BluwalLes Lendemains qui chantent de Jacques Fansten et Julien l'apprenti de Jacques Otmezguine.

Jean-Claude Grumberg a reçu le Grand prix de l'Académie française en 1991 et le Grand prix de la SACD en 1999 pour l'ensemble de son œuvre ; le Molière du meilleur auteur dramatique en 1991 pour Zone libre, et en 1999 pour L'Atelier.

En 1999, il écrit Le Petit Violon, pièce de théâtre destinée aux enfants. Jean-Claude Grumberg devient un auteur de littérature de jeunesse figurant sur la liste officielle des œuvres destinées au cycle 3 éditée par le Ministère de l’Éducation Nationale.

Jean-Claude Grumberg est le père de l'actrice Olga Grumberg.

Théâtre

Vous aimerez aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist