LA FONTAINE / 38 FABLES

LA FONTAINE / 38 FABLES

EPO6046
10,00 €
JEAN DE LA FONTAINE
LES FABLES

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
Au programme de sixième

La Cigale et la Fourmi
Le Corbeau et le Renard
La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf
Les deux mulets
Le Loup et le Chien
La Génisse, la Chèvre et la Brebis en société avec le Lion
Le Rat de ville et le Rat des champs
Le Loup et l'Agneau
Le Renard et la Cigogne
L'Enfant et le Maître d'école
Le Chêne et le Roseau
Le Lion et le Moucheron
La Colombe et la Fourmi
La chauve-souris et les deux belettes
L'oiseau blessé d'uns flèche
La Lice et sa compagne
L'âne chargé d'éponges et l'âne chargé de sel
Le Lion et le rat
L'astrologue qui se laisse tomber dans un puits
Le lièvre et les grenouilles
le coq et le renard
Le meunier son fils et l'âne
Les membres et l'estomac
Le loup devenu berger
Les grenouilles qui demandent un roi
Le renard et le bouc
Le renard et les raisins
Les loups et les brebis
Le lion devenu vieux
La belette entrée dans un grenier
Le chat et le vieux rat
 
Avec les sociétaires de la Comédie Française :
Louis Seigner, Jean Piat, Jacques Charon ...
Poète, moraliste, dramaturge, librettiste, romancier et fabuliste français 1621-1695 Issu d'une famille aisée, de bonne bourgeoisie et de noblesse de robe. Son enfance et ses études se passent à Chateau-Thierry en 1642, il s'installe à Paris ou il fréquente les gens de lettres. En 1652 et pendant vingt ans, il exercera les fonctions de maître des Eaux et Forêts, vivra entre province et Paris, entre les responsabilités administratives d'un côté, les mondanités et la littérature de l'autre. Ses débuts dans la carrière littéraire se dessinent en 1654 (L'Ennuque). Le mécénat de Fouquet lui apporte un appui décisif pour se lancer. Il est des réunions littéraires et mondaines les plus brillantes des années 1650. À la disgrâce de Fouquet, il se réfugie sous la protection de la Duchesse d'Orléans, avec un vif succès publie en 1665 ses premiers "Contes" et en 1668 ses premières " Fables" ; Louis XIV ne l'aime guère, mais tour à tour il trouvera refuge chez Mme de la Sablière et dans l'entourage de Mme de Montespan aux côtés de Racine et de Boileau. De ces salons mondains s'est nourrie sa création, une des plus inventives, des plus libres d'allure, de pensée et d'écriture. Les "Contes" en vers parurent de 1665 à 1682 ; les "Fables" de 1668 à 1694

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist