ALIBERT

ALIBERT

R227
8,00 €
1 CD - 27 TITRES / ALIBERT LE CHANTEUR DU SOLEIL... ANTHOLOGIE DE LA CHANSON FRANCAISE

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 35 € DE COMMANDE
 
ALIBERT
 
1 Dans ma péniche                    2’49’’
A. Barde / M.Yvain           1930
De l’opérette Elle est à vous
 
2 Le plaisir de la pêche                        2’54’’
R. Sarvil / V. Scotto         1936
De l’opérette Les gangsters du château d’If
 
3 Tout autour de la corniche  3’02’’
R. Sarvil / V. Scotto         1936
De l’opérette Les gangsters du château d’If
 
4 Le Petit bal de la belle de mai       2’22’’
R. Sarvil / V. Scotto         1943
De l’opérette Les gauchos de Marseille
Avec Mireille Bard
 
5 À Marseille un soir                 3’02’’
G. Sellers / R. Sarvil         1937
Du film Un soir à Marseille
 
6 Ma belle marseillaise                        2’54’’
G. Sellers- Audiffred / Marc-Cab - Tutelier              1940
De l’opérette Ma belle marseillaise
 
7 Miette       3’03’’
R. Sarvil / V. Scotto         1932
De l’opérette Au Pays du soleil
Avec Jenny Helia
 
8 La Partie de pêche      2’41’’
R. Sarvil / V. Scotto         1932
De l’opérette Au Pays du soleil
Avec Gilles et Gorlett
 
9 Vous avez l’éclat d’une rose            3’15’’
Alibert          1935
 
10 À petits pas     2’38’’
R. Sarvil / V. Scotto         1932
De l’opérette Au Pays du soleil
Avec Jenny Helia
 
11 Le plus beau des tangos du monde      3’08’’
R. Sarvil / V. Scotto         1935
Avec Gaby Sims
 
12 Comme un mouchoir de poche (Un petit cabanon)           2’37’’
R. Sarvil / V. Scotto         1935
Avec Gaby Sims
 
13 Adieu Venise provençale  2’48’’
R. Sarvil / V. Scotto - Alibert    1934
De l’opérette Arènes joyeuses
 
14 Sur le plancher des vaches          3’09’’
R. Sarvil / V. Scotto         1934
De l’opérette Trois de la marine
 
15 Cane… Cane… Canebière  2’31’’
R. Sarvil / V. Scotto                     1935
De L’opérette Un de la Canebière
 
16 Les Pescadoux           3‘00’’
R. Sarvil / V. Scotto- Alibert     1935
De l’opérette Un de la Canebière
 
17 J’aime la mer comme une femme          3’08’’
R. Sarvil / V. Scotto- Albert       1935
De l’opérette Un de la Canebière
 
18 J’ai rêvé d’une fleur 3’19’’
R. Sarvil / V. Scotto         1932
De l’opérette Au Pays du soleil
Avec Jenny Helia
 
19 Les îles d’or     3’12’’
R. Sarvil / V. Scotto         1936
De l’opérette Les gangsters du château d’If
 
20 Youpi ou la valse du racati           2’42’’
R. Sarvil / V. Scotto         1936
De l’opérette Les gangsters du château d’If
 
21 La mazurka provençale     2’32’’
H. Sigell – M. Julien / P. Loriol 1936
 
22 Viens dans mes bras… Dansons 2’50’’
R. Sarvil / V. Scotto –R. Pujol   1937
Du film Tintin des Martigues
 
23 La Chanson du soleil           2’44’’
G. Sellers- R. Vinci / Marc-Cab - Audiffred   1941
De l’opérette Le port du soleil
 
24 La Chanson des cireurs marseillais     2’05’’
R. Sarvil / V. Scotto         1938
De l’opérette Le roi des galéjeurs
 
25 Pouet… pouet… pouet                   2’32’’
A. Barde / M.Yvain           1929
 
26 Des Sablettes à Tamaris    2’48’’
R. Vinci / V. Scotto – Marc-Cab           1945
Du film L’Affaire du grand hôtel
 
27 Du jazz-band partout         2’43’’
Julsam / H. De Bozi                      1920


Henri ALLIBERT (dit Alibert

Il né à Carpentras en décembre 1899 passe sa jeunesse dans le midi mais l’on a pas beaucoup de d’informations sur cette période… Il fit ses premiers pas dans la chanson à Marseille avant de monter à paris à 19 ans où il fit se produit dans un tour de chant Bobino « à la manière » de Polin et de Mayol… Il enregistre alors son premier succès populaire Jazz Band partout et se fait un nom… En 1928 il met ses habits de « méridional » pour enregistrer une chanson de son beau-père Vincent Scotto : Mon Paris… Cette chanson a du succès, sa voix plaît et son « personnage méridional » lui permet de se lancer dans l’opérette : en 1929 Elle est à vous, en 1932 Au pays du soleil, en 1934 Des arènes joyeuses, Trois de la marine en 1935 et Un de la Canebière en 1936…. Que des succès qui s’enchainent !

Pendant la guerre et l’occupation il se retranche à coté de Carpentras pour , en 1940, rejoindre Marseille et reprendre l’opérette avec Ma belle marseillaise, Les gauchos de Marseille etc… Après la guerre il abandonne la chanson pour se consacrer à la composition et la direction du Théâtre des deux Ânes. Il meurt, très jeune, à Marseille à 62 ans.

 
Henri Allibert, dit Alibert, est un chanteur, acteur et librettiste français, né le 3 décembre 18891 à Carpentras (Vaucluse) et mort le 23 janvier 1951 à Marseille (Bouches-du-Rhône) . Biographie Ce vauclusien fit ses premiers pas dans la chanson à Marseille et monta à Paris dès 1908 où il fit entendre son accent du Midi sous les cintres de Bobino. Il se lança dans un tour de chant sans grande originalité à la manière de son aîné, Polin. Puis, il imita Mayol. Passé la Première Guerre mondiale, et profitant de l'euphorie qui suivit, il devint fantaisiste et obtint dans ses revues un succès populaire important. C'est l'époque où il enregistra Jazz band partout. Tout s'accéléra en 1928, quand son beau-père, Vincent Scotto lui donna une chanson, Mon Paris, qui lui permet de révéler un authentique talent et un charme indéniable. Définitivement lancé, et devenu le « Méridional des Méridionaux », il fut demandé de partout. Ce qui lui permit de jouer dans l'opérette Elle est à nous, en 1929, puis de poursuivre avec Au pays du soleil (1932), Trois de la marine (1933) et Arènes joyeuses (Zou ! Le midi bouge, 1934). Désormais, il créa deux opérettes ou films par an. Un de la Canebière, en 1936, fut suivi de Les Gangsters du château d'If, de Titin des Martigues et Un soir à Marseille, en 1937, puis il joua Le Roi des galéjeurs,en 1938. Son rythme de création fut à peine ralenti au cours de la Seconde Guerre mondiale avec Ma Belle Marseillaise (Émile Audiffred - Tutellier - Marc-Cab) (1940), Port du soleil (1941) et Les Gauchos de Marseille (1943). L'après-guerre remit en cause la vieille école dont il faisait partie. Il se consacra alors entièrement à ses talents de scénariste, parolier et compositeur et devint même directeur du théâtre des Deux Ânes. Il mourut en 1951, âgé de 61 ans. Il a été inhumé à Marseille, au cimetière Saint-Pierre, dans le carré où reposent Henri Bourelly dit Rellys, Vincent Scotto, et Gabrielle Caire dite Gaby Deslys6. Son épouse Antoinette Scotto, née en 1898, est morte en 1973. Chansons à succès Adieu ! Venise provençale Le Plus Beau Tango du monde Un petit cabanon Vous avez l'éclat de la rose Le Noël des petits santons Adieu, Venise provençale Quand on a ces yeux là À petits pas Miette Faites ça pour moi À Toulon Sur le plancher des vaches Les Pescadous C'est Séraphin Cane... Cane... Canebière En Avignon À Marseille, un soir Mon Paris Le Plaisir de la pêche Valse du Racati Nice la belle Des Sablettes à Tamaris Constantinople Elle a des petites chaussettes Jazz band partout Tout l'pays l'a su Nénufar Filmographie 1930 : Cendrillon de Paris de Jean Hémard 1933 : Au pays du soleil de Robert Péguy, (scénario et rôle de Titin) 1934 : Trois de la marine de Charles Barrois 1935 : Arènes joyeuses de Karl Anton, (scénario et rôle de Rémy) 1937 : Titin des Martigues de René Pujol, Titin 1937 : Un de la Canebière de René Pujol 1938 : La Vie des artistes de Bernard Roland 1939 : Les Gangsters du château d'If de René Pujol 1940 : Le Roi des galéjeurs de Fernand Rivers 1946 : Au pays des cigales de Maurice Cam 1946 : L'Affaire du Grand Hôtel d'André Hugon, Tonin Théâtre 1922 : Antigone de Jean Cocteau dans le rôle de Hémon 1927 : Femmes et sports de Henri Varna, Geo Koger, Emile Audiffred, Vincent Scotto. 1929 : Elle est à nous 1932 : Au pays du soleil 1933 : Trois de la Marine de René Sarvil et Vincent Scotto, théâtre de l'Ambigu 1934 : Arènes joyeuses 1934 : Zou ! Le Midi bouge 1935 : Un de la Canebière d'Alibert, René Sarvil et Raymond Vincy, musique Vincent Scotto, théâtre des Célestins 1937 : Les Gangsters du château d'If 1938 : Le Roi des galéjeurs 1940 : Ma belle Marseillaise Georges Sellers, Émile Audiffred, Tutelier, théâtre des Variétés Wikipédia Henri ALLIBERT (dit Alibert Il né à Carpentras en décembre 1899 passe sa jeunesse dans le midi mais l’on a pas beaucoup de d’informations sur cette période… Il fit ses premiers pas dans la chanson à Marseille avant de monter à paris à 19 ans où il fit se produit dans un tour de chant Bobino « à la manière » de Polin et de Mayol… Il enregistre alors son premier succès populaire Jazz Band partout et se fait un nom… En 1928 il met ses habits de « méridional » pour enregistrer une chanson de son beau-père Vincent Scotto : Mon Paris… Cette chanson a du succès, sa voix plaît et son « personnage méridional » lui permet de se lancer dans l’opérette : en 1929 Elle est à vous, en 1932 Au pays du soleil, en 1934 Des arènes joyeuses, Trois de la marine en 1935 et Un de la Canebière en 1936…. Que des succès qui s’enchainent ! Pendant la guerre et l’occupation il se retranche à coté de Carpentras pour , en 1940, rejoindre Marseille et reprendre l’opérette avec Ma belle marseillaise, Les gauchos de Marseille etc… Après la guerre il abandonne la chanson pour se consacrer à la composition et la direction du Théâtre des deux Ânes. Il meurt, très jeune, à Marseille à 62 ans.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist