Albert PRÉJEAN

Albert PRÉJEAN

R816
6,67 €
1CD / ALBERT PRÉJAN / 1930 - 1940 COMME DE BIEN ENTENDU ET AUTRES SUCCÈS / ANTHOLOGIE DE LA CHANSON FRANÇAISE

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 

1930 -1940

Albert PRÉJEAN

 Le CD

1 Comme de bien entendu                     2’53’’

G. Van Parys / J. Boyer

Du film Circonstances atténuantes

2 Dédé de Montmartre                            2’34’’

R. Dumas / G. Montho

Du film L’amoureuse aventure

3 Sous les toits de Paris                         3’11’’

R. Moretti / R. Nazelles

Du film Sous les toits de Paris

4 Mon premier amour                             3’12’’

R. Dumas / G. Montho

Du film Dédé de Montmartre

5 Dans tous les ports du monde             2’36’’

G. Van Parys / S. Veber

Du film Le chant du marin

6 Ballade de la vie agréable                   1’59’’

K. Weill / B. Brecht

Du film Die Dreigrosenoper

7 J’ai chanté mon amour à Jeannette     3’02’’

R. Erwin / A. Mauprey

Du film L’amoureuse aventure

8 La déclaration d’amour par phono       3’23’’

V. Scotto / V. Telly

9 Moi, j’ai mon truc à moi                        2’42’’

P. Parès - G. Van Parys / L. Lelièvre fils – H. Varna

10 Y’a des filles sur tous les chemins     3’08’’

G. Van Parys / J. Boyer

Du film Le Maillot jaune

11 Signorina                                            2’54’’

W. Surman - B. Kaper / L. Boyer

Du film Voyage de noces

12 Si l’on ne s’était pas connus              2’52’’

P. Parès - G. Van Parys / L. Lelièvre fils

Du film Un soir de rafle

13 Toujours content de moi                    2’38’’

J. Bos / L. Billaut

Du film Toto

14 Si je gagnais les cinq millions            2’47’’

R. Mercier / Marc - Hély

15 Adieu mon rêve                                  2’32’’

V. Scotto / G. Koger

16 Une java                                             3’03’’

G. Sellers / G Koger

De l’opérette Au soleil

17 Un gars qui sait tout faire                   2’24’’

G. Van Parys / J. Boyer

Du film L’or dans les rues

18 Les belles petites                               2’24’’

G Sellers / G. Koger

De l’opérette Au soleil

19 Je m’donne                                        2’32’’

H. Christiné / A. Willemetz

Du film Dédé

20 La crise est finie                                 2’35’’

J. Lenoir – F. Waxman / J. Lenoir – M. Colpé

Du film La crise est finie


 

Albert Préjean est un acteur et chanteur français, né le 27 octobre 1894 à Pantin (alors dans le département de la Seine) et mort le 1er novembre 1979 dans le 16e arrondissement de Paris1.

Après avoir été, durant la Première Guerre mondiale, membre de l'Escadrille des Cigognes aux côtés de Guynemer, ce qui lui valut d'être décoré de la Croix de Guerre et de la Légion d'Honneur, Albert Préjean tourne ses cinq premiers films avec Henri Diamant-Berger, entre 1921 et 1923.

Il incarne vite le jeune premier issu du peuple, généreux, fort et sans complication. Il contraste ainsi avec Jean Murat ou Pierre Richard-Willm, qui représentent plutôt des jeunes gens aisés. En 1929, il réalise un unique film, un moyen métrageL'Aventure de Luna-Park, avec Danièle Parola.

En 1930, c'est tout naturellement qu'il tourne Sous les toits de Paris sous la direction de René Clair, où il chante la chanson titre. Chanteur très populaire, il chante aussi de nombreux autres succès des années 1930 : Comme de bien entenduLa Valse à Dédé de MontmartreUne javaAmusez-vousDans la vie faut pas s'en faireLa crise est finie, Si l'on ne s'était pas connu.

En 1937, l’acteur se fait construire un hôtel particulier par les architectes Marcel-Victor Guilgot et Marcel Dalmas au 24, rue de la Tourelle à Boulogne.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il continue à tourner et incarne notamment le commissaire Maigret.

En mars 1942, il fait partie du groupe d'acteurs qui, à l'invitation des Allemands, visitent les studios cinématographiques de Berlin, aux côtés de René DaryJunie AstorViviane RomanceSuzy Delair et Danielle Darrieux. En août 1943, avec quelques artistes français dont Loulou GastéRaymond SouplexÉdith PiafViviane Romance, et d'autres, Albert Préjean pose devant la Porte de Brandebourg à Berlin, à l'occasion d'un voyage censé promouvoir la chanson française, organisé par la Propagandastaffel. L'historien Marc Ferro, dans son livre Pétain (1987), cite Albert Préjean, avec d'autres : « Désormais les chanteurs et les comédiens partent en Allemagne se faire applaudir [...]. On voit encore sur les photographies de l'époque leurs visages radieux [...] ». Lors de l'Épuration, il est incarcéré pendant quelques semaines. Il continue à tourner après la guerre, mais sa carrière ne retrouvera jamais son lustre d'avant-guerre.

En 1957, il est Monsieur Loyal dans le premier cirque Jean Richard.

Il a confié ses souvenirs à son fils Patrick Préjean, dans un livre paru en 1979. Sa dernière épouse est décédée en 1986. Il est enterré au cimetière d'Auteuil (16e arrondissement de Paris).

Product added to wishlist