• Nouveauté
LOUIS ARTI / ON N'EST PAS NÉ POUR PERDRE
LOUIS ARTI / ON N'EST PAS NÉ POUR PERDRE

LOUIS ARTI / ON N'EST PAS NÉ POUR PERDRE

ART1
18,00 €
1 CD - 18 TITRES / ALBUM SORTI 2016 

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 

L’artiste ne cesse de produire. Écriture, théâtre, chanson, peinture et multiples ateliers, animations et créations atypiques participent à son quotidien. Son environnement ne ressemble pas à un plateau télé ou à un paysage de Disney ; il est au cœur de la vie, parmi les gosses des cités, les ouvriers, les chômeurs, les émigrés et tous les êtres égarés, blessés auxquels il apporte sa voix, sa plume, son pinceau, son talent pour aller chercher le cœur de l’homme loin des lumières artificielles.

On n’est pas né pour perdre était dont très attendu de ses fans qui ne seront pas déçus. Une musique assagie ? Le jazz est toujours là, moins outrancier, peut-être plus proche, plus caressant. La basse de Pascal Lovergne et la guitare électrique de Michel Gaudioso donnent une assise apaisée à l’expression vocale du chanteur, mettant en avant ses textes puissants et lumineux. Il y a moins de rage dans sa voix, mais une sorte de lamento ironique, toujours piquant, jamais désabusé.

Ce disque est d’abord plein de couleurs et de lumière. « On n’est pas né pour perdre… / Sous un petit coin de ciel bleu / Faudra bientôt tout rassembler ». Ciel Bleu, c’est aussi le nom du café nostalgique « Où est la côte égalité / Dans la galaxie des calvaires ». Louis parle d’azur, de soleil, de rose, de tournesol. « J’veux plus rester dans l’noir j’veux vivre à la lumière / Je mets des vers luisants dans mon vocabulaire » dit-il. Ses chansons évoquent aussi le vent, les champs, les grandes plaines à la recherche d’un espoir têtu. Mais la réalité n’est pas que de couleurs et d’espace, le monde sournois et dévastateur ne peut être ignoré même si l’on s’en tient « Aux médias des mensonges qu’on prend pour des bons crus ». Le sang coule partout dans le monde : « La guerre tue pas la guerre / L’armée tue des civils », « La paix est seule ». L’artiste salue les naufragés de Lampedusa 2013 et Femme Femmes est un hommage à l’amour, au courage et à la dignité des femmes, « Je suis né par amour de femme / Ma sève m’a grandi jusqu’à elle ».

On n’est pas né pour perdre ! Et il est bon que les artistes parfois nous le rappellent avec les mots qui savent toucher nos cœurs et nos esprits. La poésie abrupte de Louis Arti éveille la lucidité, contre la barbarie, pour défendre la vie en ce qu’elle a de plus profondément et authentiquement humain. (Nos Enchanteurs)

LES TITRES

1 On n'est pas né pour perdre
2 Rencontres
3 Café ciel bleu
4 Surtout ne t'en fais pas du temps
5 Pour tes cheveux qui rendent le vent léger
6 J'ai cueilli le fruit de mon sang
7 Femme femmes
8 Fleur de crooner
9 Les bouches
10 C'est quoi comme groove ça ?
11 Tout en mains
12 L'étoffe
13 En face on s'aimait
14 Lampedusa 2013
15 La paix est seule
16 Tout en mains

Louis Gaudioso dit LOUIS ARTI naît en Algérie en 1944.
Pour arriver à la musique, à l'écriture, à la chanson, il lui faudra traverser diverses épreuves, dont la guerre d'Algérie et les mines de Lorraine.
En 1969 il quitte sa cité Behren les Forbach et commence une longue vie d'errance. Il vivra en Allemagne, en Angleterre, en Tunisie.
C'est à travers cette existence entre travail à l'usine, les bals populaires, les stations de métro, que, petit à petit, Louis Arti compose ses chansons ainsi que les brouillons de poèmes et de nouvelles qu'il retravaillera plus tard.
Il enregistrera des disques pour la firme Epic-CBS sous la direction artistique de Frank Thomas. Il donnera des concerts dans des salles prestigieuses telles que l'Olympia, participera à des festivals internationaux et à des émissions de télévision et radio.
Si avec ses chansons il apprend à écrire, c'est au théâtre que sa vie littéraire prend de l'envergure. Avec la compagnie Jean-Louis Hourdin, son livret El Halia est monté en 1995 à la Maison de la Culture de Bobigny : le spectacle sera joué plus de 100 fois.
Depuis, il continue un ouvrage plus important sur son parcours de chanteur à travers le monde ouvrier de la Lorraine, écrit des poèmes, des chansons. Il peint, expose. Mais sa présence dans le monde blessé lui offre chaque jour de nouveaux amis dans les écoles et les quartiers, les zup et les villages où il crée des ateliers d'écriture avec des gens de tout âge.
Babelio

Vous aimerez aussi

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist