• -40%
ERIC LAURENT / JE M'INDIGNE

ERIC LAURENT / JE M'INDIGNE

845221
10,20 € 17,00 € -40%
Temps restant
ERIC LAURENT / JE M' INDIGNE
NOUVEL ALBUM 2021 - DU CHANTEUR ENGAGÉ

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
Éric Laurent affirme qu’il ne peut imaginer une chanson « qui n’aurait rien à dire, et sans l’ombre d’un message. J’aime cette idée qu’elle garde son rôle de témoignage» Le chanteur interprète, qui milite depuis de longue date pour le « chanter utile », a quitté, en 1992, le nord de la France pour Saint-Benoît-du-Sault dans l'Indre . Il parvient à vivre de son métier, même si c’est compliqué pour quelqu’un qui laisse parler ses tripes, au risque de déplaire à certains.
“ Je vis en permanence dans l’engagement ”
 
Nouvel album sur des textes de Allain Leprest, Anne Sylvestre, Léo Ferré, Jean Vasca, François Béranger et Eric Laurent

1  Arrose les fleurs
2   S.D.F.
Le migrateur
J'arrive ou je suis etranger
5   Le requiem de la mer
6   Les gens qui doutent
Je m'indigne
Voir un ami pleurer
9   Du cote de la marge des jours
10  Graine d'ananar
11  Ca fait peur
12   La planete est en vrac
13  Dure-mere
14   T... Reves
15  Nu
16   Le reveur
17  Avec le temps
18  Parfum d'utopie
19   Bien plus forte
20  Je vous sens 
21   Amis soyez toujours 
Éric Laurent affirme qu’il ne peut imaginer une chanson « qui n’aurait rien à dire, et sans l’ombre d’un message. J’aime cette idée qu’elle garde son rôle de témoignage. » Le chanteur interprète, qui milite depuis de longue date pour le « chanter utile », a quitté, en 1992, le nord de la France pour Saint-Benoît-du-Sault. Il parvient à vivre de son métier, même si c’est compliqué pour quelqu’un qui laisse parler ses tripes, au risque de déplaire à certains. “ Je vis en permanence dans l’engagement ” « Je suis passé sur des radios locales, à la télévision et j’ai assuré des premières parties de concerts de Louis Chédid, Isabelle Aubret, Karim Kacel, Jean-Marie Vivier ou Jacques Bertin », résume cet écorché vif, qui dénonce « le grand malaise de la société » et s’implique dans des combats comme la desserte de la gare d’Argenton-sur-Creuse, la défense de la maternité du Blanc, la lutte en faveur de la réhabilitation de Mis et Thiennot… « Revendiquer c’est bien, mais si ça s’arrête là, ce n’est pas logique, je vis en permanence dans l’engagement. » Cette croisade, illustrée par des titres explicites, comme Différence à outrance ou Je m’indigne, se déroule donc sur scène, au fil d’une cinquantaine de concerts qu’il assure chaque année, mais aussi sur le terrain. Il bénéficie, depuis 2011, d’une belle affiche avec Festiv’en Marche. La manifestation, qui a débuté jeudi à l’Avant-Scène d’Argenton, avec la finale du concours Chanson de paroles, se déroule jusqu’à lundi, à Mouhet. En toute modestie, Éric Laurent ne revendique pas la paternité d’un événement « imaginé par le chanteur Allain Leprest, en concert dans cette commune où il a des attaches. Après son décès, j’ai voulu poursuivre l’aventure. » Durant ce long week-end de Pentecôte, la chanson rebelle va à nouveau s’épanouir à Mouhet. Son ambassadeur local ne sera pas sur scène, mais il boira du petit-lait.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist