• -40%
Fred ADISON

Fred ADISON

R221
4,80 € 8,00 € -40%
Temps restant
1 CD - 25 TITRES / LES PLUS GRANDS SUCCÈS DE FRED ADISON ET SON ORCHESTRE

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
Fred ADISON et son Orchestre
 
1 Vive la musique                      3’01’’
J. Boyer / Th. Mackeben           Gramophone 1935
 
2 Au lycée Papillon                    3’25’’
Georgius / Juel                          Gramophone 1936
 
3 La Colline aux oiseaux           2’45’’
R. Rouzaud / V. Horton              Decca 1951
 
4 Amusez-vous                          3’09’’
A. Willemetz / W. R. Heymann   Gramophone 1934
de l’opérette Florestan 1er Prince de Monaco
Chant : Roger Toussaint
 
5 On va se faire sonner les cloches                 3’17’’
M. Vandair – Charlys / R. Legrand – F. Arlys   Gramophone 1937
 
6 Les Prénoms effacés                       3’20’’
J. Tranchant / J. Tranchant                 Gramophone 1937
Chant : Roger Toussaint
 
7 C’est beau d’être musicien                         2’55’’
F. Pearly – J. Stève / M. Ives – F. Trafford     Gramophone 1937
Chant : Roger Toussaint
 
8 En cueillant les noisettes                             3’21’’
Sedour – B. Maubon / Paddy – Porret           Gramophone 1937
 
9 Le Petit train départemental           2’44’’
C. Pingault / T. Richepin                    Gramophone 1935
 
10 Voulez-vous danser madame      3’09’’
J. Tranchant / J. Tranchant               Gramophone 1936
Chant : Roger Toussaint
 
11 Le Swing à l’école                         2’56’’
H. Bourtayre - Syam / Syam              Decca 1947
 
12 Le Pensionnat Verjus                    3’09’’
P. Dangry / R. Wraskoff – F. Arlys      Gramophone 1936
 
13 On la connaît la musique                             2’34’’
Roche – M. Vandair / R. Legrand – F. Adison   Decca 1951
Chant : Raymond Massard
 
14 Un petit bout de satin                    3’14’’            Decca 1951
Chant : Raymond Massard
J. Plante / L. Ferrari      
 
15 À la française                                2’39’’
L. Ledru / M. Fontenoy                      Decca 1950
Chant : Tohama
 
16 Vive le bon vin                              2’40’’
J. Larue / G. Winkler                         Decca 1950
Chant : Tohama
 
17 Les Trappeurs de l’Alaska             2’56’’
C. Humel / A. Bossy                           Decca 1950
Chant : Tohama
 
18 Quand les andouilles voleront        3’12’’
Georgius / Juel - R. Wraskoff              Gramophone 1936
 
19 Le Swingalero                                                   2’41’’
A. Siniavine – M. Emer / M. Hermitte – F. Arlys     Polydor 1939
Chant : René Lacoste
 
20 La Musique vient par ici                  2’51’’
C. François / Farley - Riley                  Gramophone 1936
Chant : Roger Toussaint
 
21 Le Petit moussaillon                       3’04’’
C. François / Ch. Dunn                       Gramophone 1936
Chant : Roger Toussaint & Raymond Wraskoff
 
22 L’Homme du trapèze volant           3’26’’
Buzelin / G. Leybourne – A. Lee         Gramophone 1935
Chant : Ben Horis & Marco
 
23 Quand un gendarme rit                   3’17’’
H. Himmel / Charlys – Couvé               Gramophone 1936
Chant : Henri Vertal
 
24 La Chanson de l’exposition             3’13’’
Georgius / G. Claret                             Gramophone 1937
 
25 Avec les pompiers                            3’26’’
Charlys – Couvé / H. Himmel                Gramophone 1934
Chant : Max Roche
 
Fred ADISON et son Orchestre
15/9/1908 – 28/8/1996
 
Albert Lapeyrère est né à Bordeaux, son père est pharmacien et le pousse à des études dans ce sens, mais très jeune, la musique l’appelle, il prend des cours de musique, de piano, de violon et dès qu’il le peut il s’achète une batterie pour jouer du jazz… À 18 ans il forme un groupe de jazz de cinq musiciens qui se produit avec succès dans le bordelais et dans les villes de province… En 1927 il signe comme musicien sur le paquebot « Massilia » qui l’emmène pour plusieurs voyages en Amérique du Sud. De retour à Bordeaux en 1930 il retrouve ses amis musiciens et joue pour les soirées de la « haute société bordelaise » sous différents noms : Les Five Melody Boys, Le Collegian Jazz band ou encore Le Californian Charleston Band ! C’est le succès dans toutes les grandes villes de France et, en 1931, ils sont engagés à la Taverne Fantasio (à Paris) où ils jouent sous le nom de Fred Adison et son Orchestre. Fred Adison est alors l’orchestre le plus demandé : en plus des tournées avec les chanteurs en vogue Maurice Chevalier, Charles Trenet, Édith Piaf et bien d’autres, tous les music-halls les veulent sur scène avec ses musiciens et ses chanteurs animateurs… Les enregistrements se suivent s’enchainent avec succès.
Fred Adison et son Orchestre / 15/9/1908 – 28/8/1996 / Albert Lapeyrère est né à Bordeaux, son père est pharmacien et le pousse à des études dans ce sens, mais très jeune, la musique l’appelle, il prend des cours de musique, de piano, de violon et dès qu’il le peut il s’achète une batterie pour jouer du jazz… À 18 ans il forme un groupe de jazz de cinq musiciens qui se produit avec succès dans le bordelais et dans les villes de province… En 1927 il signe comme musicien sur le paquebot « Massilia » qui l’emmène pour plusieurs voyages en Amérique du Sud. De retour à Bordeaux en 1930 il retrouve ses amis musiciens et joue pour les soirées de la « haute société bordelaise » sous différents noms : Les Five Melody Boys, Le Collegian Jazz band ou encore Le Californian Charleston Band ! C’est le succès dans toutes les grandes villes de France et, en 1931, ils sont engagés à la Taverne Fantasio (à Paris) où ils jouent sous le nom de Fred Adison et son Orchestre. C’est le succès : Fred Adison est alors l’orchestre le plus demandé : en plus des tournées avec les chanteurs en vogue Maurice Chevalier, Charles Trenet, Édith Piaf et bien d’autres, tous les music-halls les veulent sur scène avec ses musiciens et ses chanteurs animateurs… Les enregistrements se suivent comme les succès. Biographie Orchestre de chanteurs à sketches Albert Lapeyrère étudie le piano et le violon, avant d'acheter une batterie. Passionné par le jazz, il forme à l'âge de 18 ans avec des copains un petit orchestre de cinq musiciens. En entamant sa carrière, il prend le nom de scène de Fred Adison. Petit à petit, ce groupe musical parcourt la France et finit par investir Paris en 1931. L'orchestre parvient même à sonoriser plusieurs courts métrages muets et des sketches cinématographiques de Charlie Chaplin. Ce fut, aux côtés de Ray Ventura, voire ensuite Jacques Hélian, l'un des principaux ensembles de chanteurs et orchestre à sketches des années 1930. Parallèlement, de nombreux disques 78 tours sont gravés au cours des années 1930 chez Gramophone (qui furent maintes fois réédités en repiquages améliorés sur microsillons puis CD), et les succès s'enchaînent, avec de nombreux titres, sous une forme amusante et humoristique de comique troupier, voire champêtre de l'époque, rejoignant la musique de divertissement : En cueillant la noisette, Avec les pompiers, Le petit train départemental ou bien encore, Quand un gendarme rit. De la Taverne Fantasio, il passera au cabaret (dancing) Pigall's, puis au restaurant Chez Maxim's. Il fera ensuite toutes les grandes salles : Lido, Européen, Olympia, Ambassadeurs, Bobino, le Cirque Medrano, le Trianon, l' Étoile, l' A.B.C... Il n'y a pas un établissement qui n'ait voulu, un jour, voir Fred à son programme.3 Après la guerre, il revient en force avec un nouvel ensemble où se joignent de nouvelles attractions : danseurs de bebop, Django Reinhardt et Sacha Distel (en guitariste). Il inaugure la Grande Brasserie Alsacienne des Champs Élysées dont il est le directeur (car, en plus, c'est un homme d'affaires averti) puis il passe au restaurant Le Cap Horn, à l'Adison Square tout en effectuant des tournées, animant des thés dansants et cela jusqu'au début des années soixante. Orchestre du Cirque Pinder En 1952, Charles Spiessert, le propriétaire du Cirque Pinder, engage Fred Adison, pour devenir chef de l'orchestre de son cirque5. Il en sera le chef d'orchestre pendant dix ans, jusqu'en 1962, accompagnant Luis Mariano et Gloria Lasso lors de leurs tournées avec ce cirque. Il enregistrera aussi à cette époque plusieurs disques de "musique de cirque". Après, c'est la semi-retraite : petit ensemble, trio dansant, quelques apparitions à la télévision (avec orchestres reconstitués), Redevenu Albert Adison puis Albert Lapeyrère, Adison finalement s'arrête et s'éteint à Nice le 25 août 1996, à l'âge de 87 ans. Enregistrements Amusez-vous Au lycée Papillon (chantée aussi par Georgius) On a pendu la crémaillère La musique vient par ici (chantée aussi par Ray Ventura) La petite gare Les prénoms effacés Voulez-vous danser Madame ? Spiritisme Vive la musique La Da Da Da Toc Toc, qui vient là ? J'aime Paris Un petit air à la mode Petit Mousaillon Le swing à l'école Sérénade sans espoir Le pensionnaire Fréjus Merci Wikipédia

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist