FLORELLE / 1927 - 1934

FLORELLE / 1927 - 1934

112
Derniers articles en stock
8,00 €
SES SUCCÈS / 1 CD RÉÉDITION EPM-CHANSOPHONE

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
1927 - 1934

1 Complainte de Mackie 
2 Le Chant de Barbara
3 La Fiancée du pirate
4 Chant des canons
5 Entrée de Florelle aux Folies Bergères
6 La Java blanche
7 Certains soirs
8 Yes
9 Charmantes choses
10 Ça fait passer un moment
11 Si maman le veut
12 Je n'peux pas vivre sans toi
13 Mon seul Paris
14 Mariage d'amour
15 Je veux
16 Deux copains
17 Vacances
18 Faut tout prendre à la bonne
19 Nous deux Totor
20 Qui j'aime
21 Une viennoise
22 Un p'tit peu d'amour pour moi
23 Escales
24 Fascination
25 Viens, gosse de gosse


Florelle, de son vrai nom Odette Rousseau née le 9 août 1898 aux Sables-d'Olonne (Vendée) et morte le 28 septembre 1974 à La Roche-sur-Yon est une chanteuse et actrice française, active surtout dans l'entre-deux-guerres. Biographie Malgré ses attaches avec le département de la Vendée, Florelle incarne une figure féminine de « titi » parisien, et a aussi été une vedette de renommée internationale. Elle est issue d'une famille aisée habitant le quartier de La Chaume, le plus ancien de la ville des Sables-d’Olonne. Son père, employé de mairie, quitte ce travail pour se lancer dans les affaires et la famille vient vivre à Paris ; sa mère travaille au café La Cigale à partir de 1909. C’est là qu’Odette commence à paraître sur scène, dès l’âge de 13 ans. Elle est notamment la partenaire de Raimu débutant dans un sketch intitulé Le Marseillais et la Parigote. Elle travaille dans différents établissements, puis, en 1914, part pour sa première tournée à l’étranger avec la troupe de L’Européen ; c’est alors qu’elle adopte le pseudonyme de Florelle, du nom d’un comédien de la troupe, Jean Flor. La tournée est interrompue début août, à Vienne (Autriche), par le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Après la guerre, elle est remarquée par Maurice Chevalier, avec qui elle participe à trois films au début des années 1920. Florelle reste cependant attachée au music-hall ; en 1925, elle est choisie comme doublure de Mistinguett et est à ce titre meneuse de la revue du Moulin-Rouge Ça, c’est Paris dans une tournée en Amérique du Sud. De retour à Paris, elle mène une seconde version de Ça, c’est Paris à partir de 1927 ; en 1928-29, elle est de nouveau en tournée internationale en Europe ; c’est alors qu’elle est remarquée par le cinéaste autrichien Georg Wilhelm Pabst. Pendant les années 1930, elle se consacre beaucoup au cinéma, où son activité est intense de 1930 à 1936 ; après L'Opéra de quat'sous (version française), elle tourne de nouveau avec Pabst (L'Atlantide), mais aussi avec Robert Siodmak (Tumultes), Raymond Bernard (Les Misérables), Fritz Lang (Liliom), Jean Renoir (Le Crime de monsieur Lange). Sur scène, elle joue en 1934 le rôle-titre de la comédie musicale Marie Galante, de Jacques Deval, dans laquelle elle retrouve la musique de Kurt Weill, mais qui ne rencontre pas le succès. Elle enregistre plusieurs disques, liés ou non aux films qu’elle tourne. Elle suspend son activité au cinéma pendant la guerre. Par la suite, sa carrière décline : son seul film notable de l’après-guerre est Gervaise de René Clément. Elle vit quelques années tenant un café aux Sables-d'Olonne. Elle revient un moment à Paris, puis retourne aux Sables, habitant jusqu'à sa mort dans une petite maison rue Fleurie, en arrière du front de mer (elle vendait les œufs de ses poules aux habitants du quartier des Présidents). Elle meurt en 1974 dans un certain oubli et, semble-t-il, dans la pauvreté.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist