DRANEM / 1928 - 1935

DRANEM / 1928 - 1935

116
8,00 €
SES SUCCÈS / 1 CD RÉÉDITION EPM-CHANSOPHONE

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 35 € DE COMMANDE
 
1929 - 1935

1 Les p'tits pois
2 Les Fruits cuits
3 La Vigne aux moineaux
4 J'en suis un
5 Quand on perd la tête
6 Chanson du doge
7 Henri ! Pourquoi n'aimes-tu pas les femmes ?
8 C'est avec des mots comme ça
9 Encore cinquante centimes
10 L'Amour est un plaisir vraiment doux
11 Je reviendrai demain matin
12 Essayez-donc
13 La Fille à sa mère
14 Tout ça, ça s'arrangera
15 On aura tout vu
16 Si l'on pensait à ça
17 V'la l'retameur
18 La Biguine
19 Mon jour de veine
20 Le Trou de mon quai
21 Quand on n'en a pas (Les trois jeunes filles nues)
22 Raymonde
23 Ce sera tout pour aujourd'hui
24 Je suis resté gamin
Armand Menard (Paris 1869-1935) Apprenti bijoutier, il obtient son premier engagement en 1894 à l’Electric Concert du Champs de Mars. Trois ans plus tard il débute au Grand Concert Parisien, aux cotés de Mayol et de Max Dearly, dans le genre de comique troupier. Peu après il adopte son célèbre costume étriqué et son chapeau minuscule. Son répertoire évolue vers le genre « idiot ». Il se produit au Divan Japonais, au petit Casino avant d’être engagé à l’Eldorado en 1899, où il restera pendant vingt ans, assurant des salles combles, écroulées de rire devant ses pitreries : Les petits pois, L’enfant du cordonnier, Le cucurbitacée, Les fruits cuits, Folle complainte, La raie, Tu sens la menthe, Le trou de mon quai… Autant de performances vocales sur des textes loufoques, dont les surréalistes s’inspireront dans les années 1920. Entretemps, Dranem se reconvertit dans la comédie et l’opérette, il débute au cinéma parlant en 1932 et meurt en pleine gloire trois ans plus tard.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist