Anny FLORE / DEUX SOUS DE VIOLETTES

Anny FLORE / DEUX SOUS DE VIOLETTES

R203
8,00 €
1 CD - 25 TITRES / SES SUCCÈS 1950-1960

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
 
Anny Flore
 
CD
 
1 Deux sous de violettes
J. Anouilh / G. Van Parys
 
2Le grand rouquin          3’30’’
E. Dumont / F.L. Benech
 
3 Nuits de chine   2’48’’
E. Dumont / F.L. Benech
 
4 Du gris      3’16’’
E. Dumont / F.L. Benech
 
5 L’hirondelle du faubourg      3’42’’
E. Dumont / F.L. Benech
 
6 Les papillons de nuit  2’20’’
CH. Abadie / G. Gabaroche
 
7 Ne rendez-pas les hommes fous     3’32’’
E. Dumont / F.L. Benech
 
8 Ferme tes jolis yeux    2’41’’
Thomas / R. de Buxeuil
 
9 On n’a pas tous les jours vingt ans             2’46’’
C. Pothier / L. Raiter
 
10 Le raccomodeur de faïence            3’10’’
Descoq / Soler
 
11 Mon vieux Pataud      4’47’’
R. Le Pelletier / A. Valsien
 
12 La valse tourne           2’57’’
M. Fontenoy / . Fontenoy
 
13 Le tango de Manon    3’34’’
E. Gilbert / E. Heintz
 
14 Le tango des fauvettes         3’06’’
Bixio / Marino
 
15 Le long du Missouri  2’20’’
H. Christiné / H. Christiné
 
16 Le tango de Marilou  2’40’’
Mariotti / Marino
 
17 Bal chez Temporel    2’41’’
A. Hardellet / G. Béart
 
 18 Quand on a que l’amour     3’04’
J. Brel / J. Brel
 
19 Sur le pavé de Paris  3’12’’
J. Larue / J. Lutèce
 
20 C’est la faute du vent            3’30’’
J. Dutailly J. Dutailly
 
21 Julie la rousse  2’34’’
R.L. Lafforgue / R.L. Lafforgue
 
22 Entre Pigalle et Blanche     2’49’’
J. Datin / R. Valade
 
23 Ma douce vallée          3’06’’
F. Lemarque / F. Lemarque
 
24 Valse perdue   3’04’’
J. Larue / Buzzachi
 
25 Méfiez-vos des blondes       3’03’’
J. Halain / J. Marion
 
Marie Antoinette Quié
28/11/1912 – 17/8/1985
 
Fille de parents ouvriers, elle est élevée dans la banlieue parisienne, et comme dans les contes pour enfants, elle débute comme « cousette » pour devenir « petite main » puis « mannequin » à Paris chez Maguy Rouff.
Elle participe à un concours de chant organisé par Radio Cité qui lui ouvre les portes du Petit Casino. Elle chante alors dans de nombreux cabarets et signe un contrat d’exclusivité avec Pathé. Le succès arrive avec Ma douce vallée, Deux sous de violettes puis Entre Pigalle et Blanche…
Tout en continuant sa carrière musicale elle est actrice dans de nombreux films comme Deux sous de violettes, Les deux Monsieur de Madame ou Méfiez-vous des blondes…
Anny Flore recevra le prix international de la chanson française à Monte-Carlo avec Entre Pigalle et Blanche et fera ses adieux au Music-Hall et au cinéma en 1984.
 
Marie Antoinette Quié 28/11/1912 – 17/8/1985 Fille de parents ouvriers, elle est élevée dans la banlieue parisienne, et comme dans les contes pour enfants, elle débute comme « cousette » pour devenir « petite main » puis « mannequin » à Paris chez Maguy Rouff. Elle participe à un concours de chant organisé par Radio Cité qui lui ouvre les portes du Petit Casino. Elle chante alors dans de nombreux cabarets et signe un contrat d’exclusivité avec Pathé. Le succès arrive avec Ma douce vallée, Deux sous de violettes puis Entre Pigalle et Blanche… Tout en continuant sa carrière musicale elle est actrice dans de nombreux films comme Deux sous de violettes, Les deux Monsieur de Madame ou Méfiez-vous des blondes… Anny Flore recevra le prix international de la chanson française à Monte-Carlo avec Entre Pigalle et Blanche et fera ses adieux au Music-Hall et au cinéma en 1984. Anny ou Annie Flore, de son vrai nom Marie Antoinette Quié, née en 28 novembre 1912 à Cahus dans le Lot1 et morte le 17 août 1985 à Boulogne-Billancourt, est une chanteuse et actrice française. Biographie Anny Flore est élevée dans la banlieue parisienne à Pierrefitte-sur-Seine par ses parents dont la mère fut ouvrière agricole et le père travailleur en usine. Elle débute comme cousette dans un atelier de couture à Paris, puis devient petite main et enfin mannequin chez Maggy Rouff. En 1939, elle se présente à l'un des nombreux concours de chant organisés par Radio Cité où elle interprète le succès de Lucienne Delyle, Si petite, ce qui va lui faciliter l'entrée au Petit Casino. Elle y débute en 1940 et dans quelques autres cabarets parisiens. Après un premier disque enregistré en 1945 en Belgique pour le label Rythme, elle signe un contrat d'exclusivité avec la maison de disques Pathé, à laquelle elle sera fidèle tout au long de sa carrière. Elle enchaîne les prestations au cabaret et music-hall et participe à de nombreuses émissions de radio. Ses premières chansons appartiennent au registre réaliste : La Fille du patron, Madame la chance et Les Deux Rengaines où elle reprend, en 1946, un texte qu'Édith Piaf avait chanté en 1944. Ses compositeurs et paroliers sont alors Marguerite Monnot, Daniel White, Jacques Larue, Henri Contet… Elle change de style et adopte un nouveau répertoire moins tragique fait « de valses populaires sans drame ni filles perdues » (Lallemand)[réf. non conforme] qui va en faire une des principales représentantes du patrimoine populaire français avec Lucienne Delyle, et Yvette Giraud avec La valse tourne qui rencontre le succès suivent La Petite Arlésienne, Deux sous d'violettes, Paname, C'est la faute du vent, Entre Pigalle et Blanche ou encore Ma douce vallée. Elle fait confiance à de jeunes auteurs et compositeurs comme Jacques Dutailly ou Robert Lamoureux (auteur des paroles de La Petite Arlésienne). Elle est choisie comme marraine du Racing Club de Paris (alors la plus prestigieuse équipe de football en France pour lequel elle enregistre La Chanson du Racing). Elle est aussi marraine du boxeur Robert Villemain à qui elle dédie sa chanson Mon Champion. Elle chantera au Vélodrome d'Hiver à l'occasion des Six jours de Paris et participe à de nombreuses manifestations dans toute la France à la gloire de sa terre natale le Quercy. Anny Flore joint à cette carrière musicale, à partir de 1951, une participation à des œuvres cinématographiques comme Deux sous de violettes, La Fête à Henriette (générique du film) ou dans Ce coquin d'Anatole, Les Deux Monsieur de Madame et Méfiez-vous des blondes où elle incarne la chanteuse. Flore est également la créatrice de la chanson du film Deux sous de violettes (1951) dont le texte fut écrit par Jean Anouilh et la musique par Georges van Parys. Cette chanson devient sa chanson fétiche reprise plus tard par Arlet À partir de 1955, elle sort une série de neuf 33 tours intitulée Mon cahier de chansons, en référence au cahier dans lequel elle écrivait adolescente le texte des chansons de Berthe Sylva, où elle interprète les succès du début du siècle dont ceux de Bénech et Dumont, Vincent Scotto, Daniderff, Gaston Gabaroche. Ce répertoire lui permet de poursuivre tournées et enregistrements et de résister à la vague yéyé ; elle joue dans plusieurs music-halls parisiens : Pacra, l'Alhambra, le Moulin Rouge. En 1958, elle remporte le prix international de la chanson française à Monte-Carlo avec Entre Pigalle et Blanche, qui fut reprise par Patachou. Après avoir participé à plusieurs émissions de La Chance aux chansons, elle y fera ses adieux en 1984, alors atteinte du cancer. Elle meurt à Paris[réf. nécessaire] le 17 août 1985 et est inhumée au cimetière de Loupiac (Lot). Anny Flore avait une fille et quatre petits-enfants. Discographie Mon cahier de chansons no 1 1955 (Pathé-Marconi AT1072), orchestre direction Jacque-Simonot Cœur de lilas, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech L'Âme des roses : valse hindoue, paroles Suzanne Quentin, musique René de Buxeuil Le Grand rouquin, paroles et musique Bénech et Dumont Les Petits qui n'ont pas de nid, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech Nuits de chine, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech La Femme aux bijoux, paroles et musique Bénech et Dumont Les Papillons de nuit, paroles de paroles de Charles-Albert Abadie, musique Gaston Gabaroche Du gris, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech Ne rendez pas les hommes fous, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech Maman est une étoile, paroles et musique Bénech et Dumont Mon cahier de chansons no 2 1956 (Pathé-Marconi AT1079), Orchestre direction Émile Decotty Dans les jardins de l'Alhambra, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech Si vous rencontrez une blonde, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech Les Pantins Caprice, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech Dolorosa, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech Y a des loups, paroles Suzanne Quentin, musique René de Buxeuil Fleur de misère, paroles Léon Stollé et Paul Haldy, musique Émile Spencer Le Tango de Manon, paroles Émile Gilbert, musique Fernand Heintz Tu voudrais me voir pleurer, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech Mon Paris, paroles Lucien Boyer, musique Vincent Scotto et Jean Boyer Mon cahier de chansons no 3 (Pathé-Marconi AT1103) Sur les bords de la Riviera Mimosette Les roses blanches Deux sous d' violettes Zaza Quand refleuriront les lilas blancs L'Hirondelle du faubourg, paroles et musique Bénech et Dumont Si tu savais combien je t'aime Mes caresses Ferme tes jolis yeux Mon cahier de chansons no 4 (Pathé-Marconi AT1120) Arrêtez les aiguilles La femme à la rose Joujou, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech Le petit ballon rouge L'âme des violons On n'a pas tous les jours vingt ans Le jouet Le Tango des fauvettes Cœur de voyou Le raccommodeur de faïence Mon cahier de chansons no 5 (Pathé-Marconi AT1125) Le moulin de Suzette Passion L'Étoile du marin, paroles Ernest Dumont, musique Ferdinand-Louis Bénech Je n'ai qu'un amour, c'est toi Mon vieux Pataud Lison, Lisette Le dernier tango La chanson des yeux clos Le moulin de maître Jean Coucou ! Mon cahier de chansons no 6 (Pathé-Marconi ST1146), orchestre direction Georges Alloo La légende des flots bleus, paroles R. Le Peltier, musique Henri Christiné et Dalbret Y a du jazz band partout Charmaine Sombre dimanche Viens valser Rosalie… est partie La P'tite Lilie, chanson vécue, paroles Ferdinand-Louis Bénech, musique Eugène Gavel (1911) Le train fatal Le tango de Marilou Marche des petits pierrots Autres enregistrements 1946 : La Fille du patron 1946 : Madame la chance 1946 : Au-dessus des murs 1946 : Regarde-moi toujours comme ça 1946 : Les Deux Rengaines 1947 : L'Eau grise 1947 : Paname 1948 : Ta chose 1948 : Jean-François 1948 : La Petite Arlésienne 1948 : Ciel de pluie 1949 : La valse tourne 1949 : Valse perdue 1949 : C'est la faute du vent 1950 : Méfiez vous des blondes, Jean Marion et Jean Halain (Pathé PG433) 3 1950 : La belle de mai, paroles Henri Contet, musique Georges Liffermann4 1950 : Le temps d’aimer 1952 : Deux sous d’violettes 1952 : Sur le pavé de Paris (du film La fête à Henriette) 1958 : Entre Pigalle et Blanche 1958 : Quand on a que l’amour, paroles et musique Jacques Brel (45 tours 17 cm, Pathé 45EG328M) (notice BnF no FRBNF37961894) 1958 : Julie la rousse, musique René-Louis Lafforgue (45 tours 17 cm, Pathé 45EG328M) (notice BnF no FRBNF37961894) 1958 : Boléro Tam-Tam (45 tours 17 cm, Pathé 45EG328M) (notice BnF no FRBNF37961894) 1958 : Mais qu'est-ce que t'as (45 tours 17 cm, Pathé 45EG328M) (notice BnF no FRBNF37961894) 1959 : On n'a pas tous les jours 20 ans 1960 : Je n'ai qu'un amour c'est toi 1962 : Bal chez Temporel 1965 : La Sérénade du pavé 1968 : Amusez vous comme des fous Wikipédia

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist