Leny ESCUDERO / POUR UNE AMOURETTE

Leny ESCUDERO / POUR UNE AMOURETTE

3930616
6,90 €
1 CD / A MAL Y PENSE / 16 TITRES / POHETTE ÉCOLOGIQUE EN CARTON FORT

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 
POUR REGARDER LA VIDÉO CLIQUEZ SUR LE BOUTON "VIDÉO" CI-DESSUS

LES TITRES

1 Ballade à Sylvie

2 A mal y pense
3 Quand on cesse d'aimer
4 Tu te reconnaitras
5 Il faut vivre
6 Vingt après
7 Pour une amourette
8 Parce que tu lui ressembles
9 On avait fait
10 Viens je t'emmène faire un tour
11 L'arbre de vie
12 Rue de Belleville
13 Rupture à cinq temps
14 Nous n'aurons pas le temps
15 Il n'en restera rien
16 Parce que j'aurai pu t'aimer












Leny Escudero, né le 5 novembre 1932 à Espinal (Espagne) et mort le 9 octobre 2015 à Giverny (Eure), est un auteur-compositeur-interprète et acteur français. Biographie Son père (d'origine gitane) et sa mère (d'origine marrane), sont des républicains espagnols qui, en 1939, quittent leur pays ravagé par la guerre d'Espagne et se réfugient à Mayenne, en France, sans en rechercher la nationalité, car ils pensent que leur exil est temporaire. Pendant ce passage de la frontière, Lény quitte malencontreusement ses parents et se retrouve en France dans un des camions de la Croix-Rouge, qui emmenaient dans des camps de regroupement les enfants perdus, afin de reconstituer les familles et d'octroyer à chacun un certificat de nationalité, mais Lény saute du camion en marche et reste caché dans la nature pendant plusieurs jours, ne sachant pas qu'il était déjà en France. Retrouvant sa famille, il fréquente l'école communale de garçons de Mayenne-Ouest. Il passe sa jeunesse à Mayenne, où il se marie, puis part pour Paris, où il s'installe dans le quartier de Belleville. Il gagne modestement sa vie grâce à des petits métiers : il commence par être terrassier et installe des canalisations, la pioche à la main. Il devient ensuite plâtrier. À cette époque, il est encore espagnol, sans papiers officiels ni carte de travail. Il obtient la nationalité française grâce au conseil d'un député chez lequel il fait un chantier1 à Hussigny-Godbrange et s'établit à son compte. Sa carrière de chanteur commence en 1957. Habitant de Perpignan dans les années 1960, il avait élu domicile à deux pas de l'avenue de la Côte Vermeille, près du quartier Saint-Gaudérique, où ses enfants étaient scolarisés. En 1962, il sort chez Bel Air son premier disque (Ballade à Sylvie, Pour une amourette…), qui connaît un succès fulgurant. Pour Leny, c'est la célébrité, mais celle-ci ne l'intéresse pas et, en 1965, il préfère mettre de côté sa carrière de « vedette », pour parcourir le monde : Amérique du Sud, Moyen-Orient, États-Unis, URSS, Afrique, il voyage partout. Au Dahomey, il construit une école « en dur » en pleine brousse. Il revient en France en 1970 et compose à nouveau. L'Académie Charles-Cros récompense son album Escudero par le grand prix du disque de la chanson française. À partir des années 1970, il retourne sur scène. Poète-troubadour, son répertoire engagé, teinté de nostalgie et de tendresse, représente une certaine chanson française à thèmes. Auteur-compositeur-interprète, ses textes traitent de sujets souvent graves, tels que la guerre civile (album Vivre pour des idées, 1973), les dictatures, et la maltraitance des habitants de notre planète (album La Planète des fous, 1977), ou encore la fuite du temps. Communiste dans l’âme, il compose tout au long de sa carrière plusieurs chansons engagées comme Vivre pour des idées ou Je t’attends à Charonne. Il s'installe à Giverny , près de Vernon (Eure). Il est le père de trois enfants, Christine, Julian et Stefany. Deux de ses petits-enfants (sur huit), Kévin et Marvin (à la guitare basse et à la guitare) l’accompagnent sur scène en remplacement de Julian, son fils, qui participait à tous les concerts de Leny et qui a composé la musique d'une partie de ses chansons. Il fait quelques apparitions dans des films et des séries télévisées, et participe à quelques bandes originales de films. En 2006, Il participe à la première saison de la tournée Âge tendre… et donne un récital au nouvel Olympia1. L'année suivante, il repart sur les routes pour la seconde saison de la tournée. Lors de la campagne pour l'élection présidentielle de 2007, il soutient Ségolène Royal, pour qui il chante lors de son meeting du 1er mai au stade Charléty. En mars 2013, il publie le premier tome de son autobiographie, Ma vie n'a pas commencé, aux éditions Le Cherche midi, suivi en 2015 par Le début… La suite… La fin, ouvrage édité à compte d’auteur. En juillet 2013, il se marie avec Céleste Bettencourt, dont il partage la vie depuis 25 ans. Il meurt le 9 octobre 2015 à son domicile à Giverny des suites d'une insuffisance pulmonaire aiguë1. Ses obsèques et son incinération ont lieu le 15 octobre 2015 au crématorium d'Évreux. Discographie 1962 : Leny Escudero 1963 : À Malypense 1965 : Rachel 1966 : Petite Mère 1967 : Je t'attends à Charonne 1971 : Escudero 71 1973 : Vivre pour des idées 1974 : Le Voyage 1977 : La Planète des fous 1978 : La Grande Farce 1979 : Escudero sur scène 1980 : Grand-père 1982 : Je veux toujours rester petite 1984 : Dérives 1994 : Comme un voyageur secret 1996 : Une vie (compilation réenregistrée) 1997 : Leny Escudero chante la liberté 1999 : Le Tiers Amour 2007 : Itinéraire 2010 : Original Album Cla Filmographie Acteur Télévision 1962 : Passe-temps, émission télévisée de François Chatel 1964 : Amigos del martes (épisode du 27 avril 1964), série télévisée d'Arthur Kaps 1967 : Valmy, téléfilm de Jean Chérasse et Abel Gance : bataille et naissance de la République 1973 : Babeau, téléfilm de Philipe Bordier : le Père Noël 1974 : Les femmes aussi ont perdu la guerre, téléfilm de Roger Kahane : André 1979 : Charles Clément, canut de Lyon (écrit par Jean-Dominique de la Rochefoucauld), téléfilm de Roger Kahane : le chanteur 1998 : Docteur Sylvestre (épisode Zone dangereuse), série télévisée de Jean-Pierre Vergne : Jacky Mangin 2002 : Louis la Brocante (épisode Louis et les Gitans), série télévisée de Michel Favart : Pablo Cuelvez (rôle du chef de camp) Cinéma 1980 : La Femme flic d'Yves Boisset : Diego Cortez 1989 : Rouget le braconnier de Gilles Cousin : le Marianniste 1990 : Le Dénommé de Jean-Claude Dague : Rispal Wikipédia

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies qui garantissent son bon fonctionnement.

Product added to wishlist