• Promo !
  • Nouveauté
PARIS, LES ANNÉES FOLLES / COFFRET...
PARIS, LES ANNÉES FOLLES / COFFRET...
PARIS, LES ANNÉES FOLLES / COFFRET...
PARIS, LES ANNÉES FOLLES / COFFRET...

PARIS, LES ANNÉES FOLLES / COFFRET 4CD-100 TITRES

987225
16,67 €

4CD - 100 TITRES // PARIS LES ANNÉES FOLLES / JOSEPHINE BAKER - MISTINGUETT - GEORGES GERSHWIN - MAURICE CHEVALIER, JEAN COCTEAU ETC...

 

VOUS RECEVREZ UN BON D'ACHAT 10% À PARTIR DE 40 € DE COMMANDE

 

 PARIS LES ANNÉES FOLLES / LA BANDE SONORE DES ANNÉES FOLLES

 

CD 1

01. Le Bœuf sur le Toit
Orchestre du Théâtre des Champs-Élysées, dir. Darius Milhaud (15'12)
(Darius. Milhaud) pantomime-farce de Jean Cocteau 

02. Mon homme 
Mlle Mistinguett, du Casino de Paris (3'30) 
(Albert Willemetz / Maurice Yvain) de la revue du Casino de Paris “Paris qui Jazz” 

03. Une canne et des gants
Boucot, acc. Orchestre G. Bailly (2'47) 
(Louis Boucot - Fred Pearly / Gaston. Gabaroche) de la revue du Casino de Paris “Paris qui Jazz” 

04. C'était une fille
Maurice Chevalier (2'47)
(Fred  Pearly / Gaston Gabaroche) 

05. Paree 
Jenny Golder (2'47)
(D.R.) de la revue des Folies Bergère “Folies sur Folies”

06. Humburg (La Saxophoniste) 
Tom Waltham et ses Ad-Libs, dir. Tom Waltham, piano (3'16) 
(Davison) de la revue des Folies Bergère “Folies sur Folies”

07. La Java
Mistinguett (2'38) 
(Albert Willemetz - Jacques-Charles / Maurice Yvain) de la revue du Casino de Paris “En Douce”

08. When Happiness Reigns
Mitchell's Jazz Kings, dir. Louis A. Mitchell, batterie, Dan Parrish, piano, arr. (2'45)(Dan Parrish)  orchestre du Casino de Paris

09. Jazz-band... partout !
Alibert, à l'Eldorado (3'00) (Julsam / Harold de Bozy) 

10. Dans la vie faut pas s'en faire
Maurice Chevalier & Urban (2'30) 
(Albert Willemetz / Henri Christiné) de l'opérette “Dédé”

11. Machinalement
Victor Boucher (2'24) (
A. Willemetz / M. Yvain) de l'opérette “Ta Bouche” 

12. Octuor pour instruments à vent
(1er mvt Sinfonia) - Marcel Moyse, flûte, Émile Godeau, clarinette, Gustave Dherin, Marius Piard, basson, Eugène Foveau, Pierre Vignal, trompette, André Lafosse, Raphaël Delbos, trombone (4'00) 
(Igor Stravinsky)

13. Trois Mouvements de Petrouchka
1er mvt Danse russe) - Marcelle Meyer, piano (2'26) 
(Igor Stravinsky) 

14. Le P'tit rouquin du faubourg Saint-Martin
Fortugé (3'19) 
(André Montagard / Fred Mêlé)

15. La Garçonne
Georgel (3'04) 
(Jean Bertet - Jean Rodor / Vincent Scotto) 

16. Trois poèmes de Jean Cocteau
Jane Bathori, mezzo soprano, Darius Milhaud, piano (2'19)
(Darius Milhaud / Jean Cocteau) 

17. L'Amour masqué, Duo du 2e acte
Yvonne Printemps & Sacha Guitry (3'06)
(Sacha Guitry / André Messager) de la comédie musicale “L'Amour masqué” 

18. Nous avons fait un beau voyage
Edmée Favart & Henry Defreyn (2'06) 
(Robert de Flers - Francis de Croisset / Reynaldo Hahn) de l'opérette “Ciboulette”

19. Les Biches (1er mvt Rondeau)
Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, dir. Georges Prêtre (3'43)
(Francis Poulenc) ballet de Jean Cocteau

20. Le Tango neurasthénique
Georgius, au Concert mayol (3'03) 
(Georgius / Pierre Chagnon - René Darlay)

21. Crepusculo
Bianco-Bachicha y su Orchestra, Juan Deambroggio dit Bachicha, bandonéon, Eduardo Bianco, violon, duo chanté Bianco-Horacio Petterossi (3'01) 
(Eduardo Bianco) 

22. La Cumparsita 
Francisco Canaro e sua Orquestra Tipica, Canaro, violon (2'37)

(E.P. Maroni - P. Contursi / Matos Rodriguez) –

 

CD2 - 1923-1926

 

01. Trois Mouvements perpétuels
Marcelle Meyer, piano (4'15) 
(Francis Poulenc) –
Gramophone


02. Pacific 231
(Mouvement Symphonique) - Grand Orchestre symphonique sous la direction du compositeur (5'55)
(Arthur Honegger) composée pour le film “La Roue” d'Abel Gance

03. Elle s'était fait couper les cheveux
Dréan (2'30) 
(Vincent Telly / René Mercier) de la revue du Concert Mayol “Toute nue”

04. Dit's moi M'sieur Chevalier
Maurice Chevalier avec Mlle Yvonne Vallée (2'36)
(Albert Willemetz - Charles-Louis Pothier / Ed. Gallagher- Al. Shean) de la revue du Palace “Vive la Femme”

05. Ils n'ont pas ça
Mistinguett & Saint-Granier (2'36)

(Albert Willemetz / Charles Borel-Clerc)  de la revue du Casino de Paris “Bonjour Paris”

06. Valentine
Maurice Chevalier (3'12) 
(Albert Willemetz / Henri Christiné) de la revue du Casino de Paris “Paris en Fleurs” 

07. Where'd You Get Those Eyes
Les Dollie Billie (2'49) 
(Walter Donaldson) de la revue des Folies Bergère “Un Soir de Folie” 

08. Valencia
Mistinguett (2'46)  (
Lucien Boyer - Jacques-Charles / José Padilla) de la “Revue Mistinguett” au Moulin Rouge 

09. Pour danser le charleston
Orchestre Jazz du Moulin Rouge, dir. Fred Mêlé (3'04) 
(Maurice Yvain) de la “Revue Mistinguett” au Moulin Rouge

10. Hortensia ou la fille du jazz-band
Georgius (3'12) 
(Georgius / Trémolo)

11. Charleston
Paul Whiteman & His Orchestra, dir. Paul Whiteman, Ferde Grofé, arr. (2'41).
(James P. Johnson / Clarence Mack)

12. Collegiate
Jean Wiéner & Clément Doucet, piano duo (2'44) 
(Moe Jaffe / Nat Bonx) 

13. Je te veux
Yvonne George, acc. piano Jean Wiéner (3'21)  
(Erik Satie) de la revue du Moulin Rouge “Montmartre aux Nues”

14. Pars...
Mlle Emma Liebel, de l'Eldorado (3'03) 
(Jean Lenoir)

15. Mon anisette
Andrée Turcy, acc. orchestre dir. Albert Valsien (3'03) 
(Albert Evrard) 

16. Elle sait conduire une automobile... Cécile !
Biscot, acc. orchestre André Cadou (2'30)
(René Nazelles / Albert Chantrier) de la revue du Châtelet “La Foire aux fiancées” -

17. Pas sur la bouche
Koval & les Chœurs (2'22) 
(André Barde / Maurice Yvain) de l'opérette “Pas sur la Bouche”

18. Shake Your Ashes - Claude Hopkins & His Orchestra, dir. Claude Hopkins, piano (2'46)

(Alex Hill)

19. Doo Dee Blues
Maude De Forrest, acc. Fletcher Henderson, piano   (2'46)

20. That Certain Feeling
Joséphine Baker, with Olivier's Boys Jazz des Folies Bergère (3'00) 
(George & Ira Gershwin) de la comédie musicale “Tip Toes”

21. Fascinating Rhythm
Fred & Adele Astaire, acc. piano George Gershwin (2'23) 
(George & Ira Gershwin) de la comédie musicale “Lady Be Good” 

22. Looking for a Boy
George Gershwin, piano (2'42) 
(George & Ira Gershwin) de la comédie musicale “Tip Toes”

23. These Charming People
Jean Wiéner & Clément Doucet, piano duo (2'19) 
(George & Ira Gershwin) de la comédie musicale “Tip Toes” 

24. Grauna - Os
Oito Batutas ; Pixinguina, flûte)+ bandolim, guitare 7 cordes, cavaquinho (3'21) 
(Joao Pernambuco) 

25. Isle of Paradise
Frank Ferera, guitare hawaïenne & Anthony Franchini (guitare basse)(2'24) 
(Earl Fiorito Omomari) -

 

CD3 - 1926-1928

 

01. Black Bottom
Jean Wiéner & Clément Doucet, piano duo (2'19)
(Bud G. De Sylva - Lew Brown / Ray Henderson) de la revue “Palace aux Femmes” 

02. Do-Do-Do
Jean Wiéner & Clément Doucet, piano duo (2'01) 
(George & Ira Gershwin) de la comédie musicale “Oh, Kay!”

03. La Leçon de Charleston
Maurice Chevalier, acc. Jean Wiéner, piano (2'13) 
(Jean Wiéner) 

04. Maurice Charleston
Jean Wiéner & Clément Doucet, piano duo ( 1'57) 
(Jean Wiéner) 

05. New Charleston
The Jazz Miami Dance Orchestra, dir. René Démaret (2'44)
(Raoul Moretti) de l'opérette “Trois jeunes filles nues”

06. Dinah
Joséphine Baker,  with Olivier's Boys Jazz des Folies Bergère (2'59) 
(Sam M. Lewis - Joe Young / Harry Akst) de la comédie musicale “Kid Boots” 

07. Ça c'est Paris
Mistinguett, acc. par le Jazz du Moulin Rouge, dir. Fred Mêlé (2'32) 
(Lucien Boyer - Jacques-Charles / José Padilla) de la revue du Moulin Rouge “Ça c'est Paris”

08. Chacun son truc “Yes Sir! That's my Baby”
Maurice Chevalier (2'18) 
(Paul Briquet / Walter Donaldson)

09. La Rue de la Joie
Damia, au Palace (3'17) 
(Léo Lelièvre fils - Henri Varna - Fernand Rouvray / Pierre Larrieu) 

10. J'ai l'cafard
Fréhel (2'35) 
(Louis Despax / Jean Eblinger) - 1926 (P) 1927 Pathé

11. Les Marins de Groix
Kiki de Montparnasse, et son accordéoniste André (2'31)
(Trad. breton XVIIIe)

12. Les Artichauts
Georges Milton (2'40) 
(André Barde / Raoul Moretti) de l'opérette “Comte Obligado” 

13. L'Amour est un jeu
Marie Dubas, à l'Eldorado 2'39) 
(Philippe Parès / Georges Van Parys) de l'opérette “La Petite Dame du Train bleu”

14. Yes
Florelle (2'50) 
(Albert Willemetz / Maurice Yvain) de l'opérette “Yes”

15. Moi je cherche un emploi
Arletty, acc. piano Kartun & Raffit (1'49) 
(René Pujol / Maurice Yvain) de l'opérette “Yes”

16. Au dancing du Casino
Georgius (2'28)
(Georgius / Eugène Engel)

17. Sometimes I'm Happy
Arthur Briggs' Savoy Syncop's Orchestra, dir. Arthur Briggs, trompette, vocal (3'25) 
(I. Caesar / Vincent Youmans)

18. Pour être heureux (tous les deux)
Loulou Hégoburu & Adrien Lamy, acc. orchestre dir. M. Diot (3'05) 
(Paul Colline - Georges Merry / Vincent Youmans) de l'opérette “No ! No ! Nanette”

19. Place Blanche
Mlle Jane Aubert, du Moulin Rouge (2'55) 
(Jacques-Charles / Fred Mêlé - Craven) de la revue du Moulin Rouge “Paris aux Étoiles”

20. La Femme que j'aimais “The Man I Love”
Adien Lamy, acc. piano Georges Van Parys (2'27) 
(George & Ira Gershwin) de la comédie musicale “Strike up the Band”

21. My One and Only
George Gershwin, piano (2'36) 
(George & Ira Gershwin) de la comédie musicale “Funny Face” 

22. 'S Wonderful
Maurice Chevalier (2'15) 
(George & Ira Gershwin) de la comédie musicale “Funny Face”

23. Hallelujah!
Jean Wiéner & Clément Doucet, piano duo (2'33) 
(Leo Robin - Clifford Gray / Vincent Youmans) de l'opérette “Hit the Deck”

24. Ol' Man River
Paul Whiteman & His Concert Orchestra with Paul Robeson and Mixed Chorus (3'57) 
(Oscar Hammerstein II / Jerome Kern) de la comédie musicale “Show Boat”

25. Valse de Schönbrunn
Bela Berkes & Son Orchestre Tzigane (2'50) 
(Josef Lanner)

26. Deux guitares
Kiss Lajos & son Orchestre Tzigane (3'13 
(Chanson populaire russe) 

27. Les Yeux noirs
Fédor Chaliapine, acc. Chœurs Aristov, Balalaïka Orch., dir. A. Scriabine (3'26) 
(Trad. tzigane russe)

 

CD4 - 1928-1929

 

01. Clarinet Marmalade
Lud Gluskin & son Jazz, dir. Lud Gluskin (2'54) 
(Larry Shields - Henry W. Ragas)

02. My Mammy
Al Jolson, with orchestra (2'05) 
(Joe Young - Sam M. Lewis / Walter Donaldson) du film “The Jazz Singer” 

03. Sonny Boy
Gregor & His Gregorians, dir. Grégor Kélékian, vocal (2'58)
(Al Jolson - Bud G. De Sylva - Lew Brown / Ray Henderson) du film “The Singing Fool”

04. Louise
Maurice Chevalier, with orchestra, dir. Leonard Joy (3'15) 
(Leo Robin / Richard A. Whiting) du film “Innocents of Paris”

05. Sleepy Time Girl
Joséphine Baker,  with Olivier's Boys Jazz des Folies Bergère (2'56) 
(Lorenzo Whiting) de la revue des Folies Bergère “Un Vent de Folie”

06. La Java de Doudoune
Mistinguett & Jean Gabin, acc.Symphonic-Jazz, dir. Fred Mêlé (3'00) 
(Mistinguett - Didier Gold / José Padilla) de la revue du Moulin Rouge “Paris qui tourne”

07. Baby
Adelaide Hall, acc. Lew Leslie's Blackbirds Orchestra (2'41) 
(Dorothy Fields / Jimmy McHugh)  de la revue du Moulin Rouge “Blackbirds 1928”

08. Kanonensong
Dreigroschenoper-Band (Lewis Ruth-Theo Mackeben) (2'31) 
(Bertolt Brecht / Kurt Weill) de la comédie musicale “L'Opéra de quat' sous” - (P) 1928 Odeon

09. Let's Do It (Let's Fall in Love)
Ray Ventura & His Collegians, dir. Ray Ventura, piano, Coco Aslan, vocal (2'25) 
(Cole Porter) de la comédie musicale “Paris”

10. Ramona
Saint-Granier, acc. piano Georges Van Parys (2'40) 
(Albert Willemetz - Saint-Granier - Jean Le Seyeux / Mabel Wayne) de la revue du Casino de Paris “Tout Paris”

11. Gosse de Paris
Mistinguett, acc. Mélodic-Jazz, dir. Edmond Mahieux (3'14)

(Léo Lelièvre fils - Léopold de Lima - Henri Varna / René Sylviano) de la revue du Casino de Paris “Paris Miss”

12. Polka Dot Rag
Noble Sissle & His International Orchestra, Noble Sissle,dir., Sidney Bechet, clarinette, saxo soprano (3'22)
(Noble Sissle / Sidney Bechet) 

13. Tu me demandes si je t'aime
Cora Madou, acc. Vincent Scotto, guitare, Raoul Soler, piano (3'03) 
(Jean Bertet / Vincent Scotto)

14. Si je ne t'avais pas connu
Yvonne George, acc. piano Georges Van Parys (2'09) 
(Lucien Boyer / Jean Boyer - H. Verdun)

15. Paradis du rêve
Mme Lys Gauty, acc. piano Jean Delbez (2'51) 
(Jean Richepin / Nilson-Fysher)

16. Quand je danse avec lui
Marie Dubas, à l'Empire, orchestre dir. Ralph Carsel (3'31) 
(Gabriello / Jean Eblinger)

17. Les Triolets
Émile Vacher, accordéon (2'57)(Émile Vacher - Charles Péguri)

18. Une petite cabane en bois
Fredo Gardoni, accordéon, Puig & Batz, avec refrain chanté par M. Le Roy (2'41) (R. Dufas)

19. Pouèt ! Pouèt !
Georges Milton, acc. orchestre dir. Pierre Chagnon (1'57) 
(André Barde / Maurice Yvain) de l'opérette “Elle est à vous” 

20. Comme un moineau
Fréhel, acc. orchestre dir. Albert Valsien (3'01) 
(Marc-Hély / Jean Lenoir)

21. Les Goélands
Damia, acc. orchestre Pierre Chagnon (2'59) (Lucien Boyer)

22. La Toison d'or (Thème “Holidays”)
Jean Cocteau avec l'Orchestre Dan Parrish, piano, arr (2'45) 
(Jean Cocteau / Dan Parrish)

23. Breakaway
Sam Wooding & His Orchestra, dir. Sam Wooding, Freddy Johnson, piano, arr.(2'25) 
(Gottler - Mitchell - Conrad)

24. Serpent maigre
L'Orchestre Antillais, dir. Alexandre Stellio, clarinette, Ernest Léardée, violon (3'02)

25. Armide
Orchestre Creol's Band, dir. Félix Valvert, saxo alto, Ernest Léardée, violon (2'41)

26. Adios Muchachos
Carlos Gardel, acc. José Ricardo & Guillermo Barbieri, guitares (2'29) (
Cesare F. Vedani / Julio Cesar Sanders) -

 

La France est victorieuse et Paris est une fête... La fantaisie, la jouissance, la danse triomphent dans les bals extravagants de Montparnasse, et la Café Society affiche le luxe et les mondanités autour de la vicomtesse de Noailles. La femme s'émancipe et les “amours illicites” s'affichent (La Garçonne), elle adopte la silhouette dessinée par Coco Chanel, elle conduit et elle se coupe les cheveux ! À commencer par Mistinguett, la Reine d'un Paris merveilleux qu'elle ne cesse de chanter sur les scènes du Casino de Paris, des Folies Bergère, du Moulin Rouge lors d'éblouissants spectacles.

Ce qu'on appelle les Années Folles (baptisées ainsi dans les années 50) couvre exactement la première moitié de l'entre-deux guerres. Soit de 1920 à 1929.

L'objet de notre anthologie est donc de présenter un panorama de la “bande sonore” des Années Folles dans toute sa diversité en suivant la chronologie et en mélangeant les genres : le jazz, arrivé avec les soldats, et les nouvelles danses (charleston, black bottom...), les revues à grand spectacle, les chansons, l'opérette qui retrouve une nouvelle jeunesse après s'être endormie à la fin du XIXe siècle, bientôt concurrencée par la comédie musicale américaine, puis le cinéma parlant.

En ce qui concerne la musique dite classique/contemporaine, une nouvelle génération se profile,

 ouverte sur les musiques non européennes et s'inscrivant dans le sillage d'Erik Satie. Au milieu de tout cela, un génial excentrique, écrivain, poète, dessinateur : Jean Cocteau. Animateur, il s'active sur tous les fronts et se retrouve le chef d'orchestre de cette formidable cacophonie musicale où s'installe définitivement le jazz et qui y mêle les arts plastiques et le théâtre.

Mais, en dehors des Français et Anglo-Américains, le choix musical parisien offre de nombreuses richesses et contribue à l'accueil des artistes étrangers. D'un côté, ceux venus de l'Est, dont les Russes ayant fuit la Révolution, peuvent écouter les orchestres tziganes déjà implantés depuis plusieurs décennies. De l'autre, ceux qui viennent d'Outre-Atlantique, les Brésiliens, les Argentins surtout qui apportent durablement le tango, puis les Antillais et la biguine, et même les Hawaïens !

À côté de toute cette effervescence multicolore, nos petits bals-musettes, implantés dans les quartiers plus modestes, la Bastille et l'Est parisien, sont moins en vue, malgré Mistinguett et sa Java.

. La concurrence vient du côté des opérettes avec les compositeurs Christiné et surtout Maurice Yvain. Arrive alors la comédie musicale, l'opérette américaine à grand spectacle : “No! No! Nanette” de Vincent Youmans triomphe à Mogador en 1926. Cole Porter, débarqué en France avec les troupes américaines, tombe amoureux de Paris où il reste dix ans et compose ses premières comédies musicales. Sa bien nommée “Paris” triomphera à Broadway en 1928.

Il y a un monde entre les artistes, écrivains, noctambules parnassiens et habitués du Bœuf sur le Toit, ceux qui fréquentent les grandes revues et les théâtres où se jouent les opérettes, et le public populaire des music-halls et salles de quartier, mais chacun, selon ses moyens, peut applaudir ses chanteurs préférés. Et n'oublions pas le rôle joué par la TSF alors en pleine ascension.

 

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Product added to wishlist