Et toujours...

ROLLINS

xxxx

WEST

NO

LESTER

LADIES

ETHEL

PARKER

BESSIE

BE BOP

DJANGO

GRAPPELLI

CHARBONNEL

SLIM

SLIM

MA

LIL

DINAH

CHAMPION

Liste des albums de :  Jeanne AUBERT

Chanteuse française

Jeanne Aubert est née à Paris le 31 février, fille naturelle d’un aristocrate parisien et d’une peti¬te marchande de fleurs, Jeanne Perrinot. “Dès mon plus jeune âge, je m 'attardais devant mon miroir. J’ai toujours su que je serai chanteuse ou comédienne. Je faisais des gestes et je récitais des poésies que j’apprenais à l’école avec une telle conviction que le soir ma mère disait... Il va falloir tout de même coucher Sarah Bernhardt!”. Agée de cinq ans, la petite Jeanne débute au Châtelet en figurante grimée en négrillonne. Adolescente, elle prend des cours de chant clas¬sique. Elle est doublure aux Folies Bergères, joue au cinéma muet (notamment La possession de Léonce Perret avec Francesca Bertini). Elle fait la petite femme sur les planches à l’Apollo, et dans les tournées de Mme Rasimi aux Etats- Unis, dans une revue de Mistinguett au Casino de Paris en 1924 (Mistinguett demande aux éclairagistes de ne pas trop éclairer cette rivale en herbe). Le 10 janvier 1925, en une nuit, dans la revue “très excitante” du concert Mayol, un chapeau haut de forme et une chanson “Si tu vois ma tante” lui amènent le grand succès. Le 29 novembre 1927 sous le nom de “Jane Aubert” (les anglicismes sont déjà à la mode) elle est la vedette de la Revue du Moulin Rouge Paris aux étoiles. Nelson Morris, le roi du corned beef à Chicago, vient la voir 52 fois de suite, toujours au même fauteuil. Il l’épouse, l’emmène à Chicago, met sa fortune à ses pieds. Elle est une reine, dans une cage dorée: il lui interdit d’exer¬cer son métier. Elle divorce, le procès durera cinq ans. Elle en profite pour démarrer une carrière américaine, on la verra dans de nombreuses comédies musicales à Broadway, et non des moindres: Princess Charming, America’s Sweetheart où elle reprend le rôle d’Ann Sothern, The Laugh Parade où elle triomphe avec Y ou ’re My Everything, Ballyoo (avec Bob Hope), Melody aux côtés de Gypsy Rose Lee... Elle est la pari¬sienne telle que la rêvent les américains, elle tourne deux films aux studios de Long Island: The Mysterious Kiss et The Dream OfThe Océan. Après quelques vicissitudes judiciaires (son mari veut lui interdire de remonter sur scène et, au Kursaal de Genève c’est Marie Dubas qui doit la remplacer), Jeanne - a refrancisé son nom- Aubert fait sa rentrée parisienne le 11 janvier 1935 à l’ABC. Portée par le succès de sa chanson fétiche C’est une petite étoile, mais aussi de nom¬breuses autres comme Solitude, Je t’aime c’est tout, elle écume les grandes scènes parisiennes. Elle partage avec Fréhel l’affiche de l’ABC en Avril 37, elle est à Bobino en Février 38, est à l’Européen en 1935, en 1938... Au théâtre des nouveautés, dans une revue de RIP elle lance Mon cul sur la commode. Et ne manque pas de faire des détours par Londres pour Anything Goes de Cole Porter où elle triomphe, mais aussi à Bruxelles, en Italie, Monte-Carlo, Le Caire…

Plus

Rechercher

Voir tous les Artistes

MON COMPTE / MES INFOS / PARRAINAGE

BIOGRAPHIES

PayPal