Et toujours...

ROLLINS

xxxx

WEST

NO

LESTER

LADIES

ETHEL

PARKER

BESSIE

BE BOP

DJANGO

GRAPPELLI

CHARBONNEL

SLIM

SLIM

MA

LIL

DINAH

CHAMPION

Liste des albums de :  Paul ELUARD

poète surréaliste français

PAUL ELUARD Pilier du mouvement surréaliste, en compagnie d’André Breton, Louis Aragon et Philippe Souplault, Paul Eluard est né à Saint-Denis, près de Paris, le 14 décembre 1895, sous le nom de Paul-Eugène Grindel. Et c’est à l’occasion de la publication de son premier recueil (Le devoir et l’inquiétude), en 1917 - l’année de son mariage avec une jeune étudiante russe, Hélène Diakonova, dite Gala - qu’il prend ce pseudonyme d’Eluard. L’univers poétique de l’auteur de Capitale de la douleur est fort complexe, dans la mesure où il se fragmente en plusieurs bloc d’apparence incompatibles mais qui, réunis aussi mystérieusement que les morceaux d’un casse-tête chinois, finissent par donner cohérence à ce que l’auteur appelait “ l’objectivité poétique ”. Incompatibles, en effet - d’apparence tout au moins - la discipline du poète surréaliste, si attentif à la dictée de l’inconscient, et cette métrique souvent si traditionnelle, visant à établir la poésie comme moyen de communication direct, y compris avec des lecteurs peu au fait des subtilités stylistiques de la versification moderne. Incompatibles encore, ce lyrisme qui s’exprime dans les différents cycles d’amour consacrés aux trois femmes successives du poète (Gala, qui le quittera pour Salvador Dali, Nusch, la jolie trapéziste égérie des surréalistes, et Dominique, l’ultime, rencontrée trois ans seulement avant de mourir), et cette poésie militante, soudain mise au service d’une cause et devenue un instrument de propagande, comme une bonne partie de l’œuvre d’Aragon ou de Neruda. Incompatibles, ces tendances ne le sont, nous l’avons dit, qu’en apparence ; car, chez Eluard, elles ne furent jamais signes de rupture de ton ou de changement de cap. Au contraire, elles surent toujours cohabiter avec simplicité et élégance, pour enrichir un univers s’articulant fondamentalement autour de l’idée, du désir et du besoin de liberté.Un goût pour la liberté qui lui fera, parfois, aller bien au-delà des mots ; comme lorsqu’il s’engagera physiquement dans la Résistance et adhérera au Parti communiste clandestin, en 1942. Engagement qu’il maintiendra après la guerre, continuant à écrire des poèmes engagés, qui le brouilleront avec certains de ses anciens amis du groupe surréaliste, mais qui lui vaudront de devenir, avec Louis Aragon, l’un des poètes les plus populaires de France ; au point d’être peut-être celui qui aura exercé la plus profonde influence sur les nouvelles générations de jeunes poètes. Victime d’une crise cardiaque, Paul Eluard mourra le 18 novembre 1952, à Charenton. Marc Robine BIBLIOGRAPHIE (sélective) Editions Gallimard Une leçon de morale Capitale de la douleur L’amour et la poésie Le livre ouvert Poèmes politiques Poésie ininterrompue La vie immédiate Une leçon de morale Œuvres complètes Editions Seghers Poésie involontaire et poésie intentionnelle Derniers poèmes d’amour Le dur désir de durer Le poète et son ombre Corps mémorable Une longue réflexion amoureuse Editions Le Temps de cerises Poèmes d’amour et de liberté Editions de Minuit Au rendez-vous allemand Editions L. Scheler-B. Clavreuil Poèmes de jeunesse Editions du Club de l’honnête homme Œuvres poétiques complètes (6 volumes)

Plus

Rechercher

Voir tous les Artistes

MON COMPTE / MES INFOS / PARRAINAGE

BIOGRAPHIES

PayPal