Et toujours...

ROLLINS

xxxx

WEST

NO

LESTER

LADIES

ETHEL

PARKER

BESSIE

BE BOP

DJANGO

GRAPPELLI

CHARBONNEL

SLIM

SLIM

MA

LIL

DINAH

CHAMPION

Liste des albums de :  Yves MONTAND

Chanteur, comédien populaire francais

Yves Montand (Yvo LIVI. Monsumano, Italie, 1921 - Paris, 1991 ) interprète et comédien. D'un père ouvrier que ses convictions socialistes obligent à fuir le fascisme mussolinien, la famille Livi s’installe à Marseille, en 1923, et sera naturalisée française en 1932. Ivo devient alors Yves, mais la pauvreté du milieu familial fait qu’il doit très tôt quitter l’école pour travailler ; d'abord à l'usine, puis dans un salon de coiffure. S’étant découvert une véritable passion pour le cinéma, le jazz et l'Amérique, il porte une immense admiration à Fred Astaire, qui restera tout au long de sa carrière son influence la plus clairement revendiquée. qui le suivra tout au long de sa carrière. Résolu à se lancer dans la chanson, Yves Montand fait ses débuts, en 1938, chez un imprésario de quartier (Berlingot), qui le pousse jusque sur la scène de l'Alcazar où il interprète déjà, à côté de succès de Trenet, Chevalier ou Fernandel, " Dans les plaines du Far-West " qui restera sa chanson fétiche et ne quittera jamais son répertoire de scène. Puis c'est la guerre, Paris (où il fuit le S.T.O.), les cabarets et la rencontre avec Edith Piaf qui le prend sous sa protection, l'oblige à renouveler son répertoire, à changer de dégaine et à abandonner ses airs de faux cow-boy. En 1944, il passe en vedette américaine dans le spectacle de Piaf à l'Etoile. Il y revient en tête d’affiche, pour sept semaines, dès l'année suivante. Commence alors une double carrière où Montand se partage entre ses deux vocations de chanteur et de comédien. Le premier se forgeant un répertoire populaire de grande qualité, grâce à des auteurs comme Francis Lemarque (" A Paris ") ou Jacques Prévert (" Les feuilles mortes ") ; auxquels se joindront, au fil du temps, Charles Aznavour (" Sa jeunesse "), Pierre Barouh (" A bicyclette "), David McNeil (" Hollywood ") et même Simone Signoret, sa compagne depuis 1949 (sketch " Télégramme ") ; le second s’essayant parfois au théâtre (les Sorcières de Salem ), en marge d’une carrière cinématographique exemplaire, jalonnée de succès tels que Les Portes de la nuit, Le Salaire de la peur, Compartiment tueurs, Z, L'aveu, Le cercle rouge, César et Rosalie, Jean de Florette, Manon des sources, etc. En 1951, au Théâtre de l'Etoile, il crée le "one-man-show", qui permet à un chanteur de présenter, seul deux heures durant, toutes les facettes de son talent. La formule fera école et provoquera, par contrecoup, la disparition des premières parties et des "attractions" traditionnelles au music-hall. Avec une diction parfaite, bien qu’un peu maniérée, et un style excessivement travaillé, où chaque geste, chaque mimique est minutieusement répété devant un miroir, Yves Montand combine à merveille le swing et le professionnalisme à l’américaine avec le musette et la décontraction sans chichi des bals populaires. Le tout doublé d’un engagement politique on ne plus révélateur d’une époque où le Parti communiste reste le principal porte-parole d’une classe ouvrière qui reconnaît ouvertement le chanteur comme l’un des siens. Après un Olympia triomphal en 1968, Montand abandonne la scène pour se consacrer exclusivement au cinéma, pendant plus de quinze ans. Il fera cependant sa rentrée - triomphale ! - dans ce même Olympia, en 1981, et restera à l’affiche pendant près de trois mois avant d’enchaîner sur une longue tournée française et internationale (Japon, Canada, Brésil, Etats-Unis). Simone Signoret étant morte, en 1985, Yves Montand vit ses dernières années entre sa nouvelle compagne et leur fils, multipliant les apparitions télévisées où il se pose oracle politique, aussi controversé que le chanteur aura été consensuel. On parlera même d'une possible candidature à la présidence de la République… Marc Robine

Plus

Rechercher

Voir tous les Artistes

MON COMPTE / MES INFOS / PARRAINAGE

BIOGRAPHIES

PayPal